La vie d'une Quiche

← Retour au journal

juin 2009

[Archive] Dernière Nuit.

Le froissement des draps. Des larmes. Les miennes. Des vêtements que l'on enfile. Mes pleurs. Encore plus nombreux mais toujours silencieux. Une porte qui claque. Des gémissements de douleurs, toujours plus puissants, toujours plus hachés. Froid. Mon cœur est devenu subitement froid, comme si quelque chose s'était brisée. Pourtant, pourtant j'étais d'accord, pire, je l'ai voulu, je l'ai réclamé. Une dernière fois. Tel était l'accord que nous avions passé. Mais je ne peux pas, je ne savais pas que ça faisait autant mal. Je voulais juste avoir la chance de le faire changer d'avis, (...)

[Archive] Non, je ne suis pas dépressive.

« Mais Cynthia, tu es incapable d'écrire des choses joyeuses ou quoi ? C'est qu'en lisant tes textes on te prendrait vraiment pour une dépressive, voire une suicidaire... » Combien de fois ai-je entendu cette phrase ? Je n'en sais rien, bien trop de fois je pense... Je ne pense pas que je sois réellement dépressive, ou autre état de ce type. Non, je pense plutôt que l'écriture me sert à extérioriser mes idées sombres, mes états d'âmes parfois lamentables et éviter de gêner les gens avec mes émotions. Ce qui est amusant, c'est que quand on me connaît, on se demande si c'est (...)