La vie d'une Quiche

← Retour au journal

juillet 2013

Avais la flemme d'écrire.

Finalement, j'ai rejoins les filles samedi à 19h40 à McDo. Delph' avait oublié sa carte d'identité, du coup on ne pouvait ni aller dans un pub, ni en boîte, alors on a acheté des Twix (que j'ai généreusement offert, surtout que moi j'aime pas ça), une boîte de sorte de Trésor de Choco et puis deux bouteilles de Smirnoff Ice et une bouteille de vin pétillant italien. Puis on est allée se poser dans le parc pas loin de chez Nicole où on s'était déjà posée la dernière fois. On a parlé de beaucoup de choses. Des trucs étrangement pas joyeux vu qu'on s'est faites emmerder par (...)

J'aime

J'aime lui parler. J'aime savoir que je compte pour lui. J'aime savoir qu'il pense à moi et qu'il me veut. J'aime croire qu'entre lui et moi il pourrait véritablement se passer quelque chose. J'aime croire qu'on pourrait tomber amoureux tous les deux. J'aime croire que ça pourrait bien se passer pour une fois. J'aime croire que ça sera possible. J'aime croire tout ça, mais la vérité, c'est que je suis intimement persuadée que ça ne pourra pas fonctionner au final. Trop de distance. Beaucoup trop de distance... Et tous les deux, on est très tactiles au final. On a besoin de contact. (...)

Introspection 2.0

Je trouve toujours un peu dommage d'être aussi proche des faits quand j'écris ici. J'ai une telle envie de mémoriser, un tel besoin de ne pas oublier que parfois j'oublie qu'avant, quand j'écrivais, je me plongeais réellement au plus profond de moi-même et que j'écrivais, non pas pour me souvenir, mais pour en découvrir plus sur moi-même. Histoire de mettre une fois pour toute tout ce que je pense réellement et sincèrement de moi noir sur blanc. Je dois très certainement l'avoir déjà dit, mais j'ai un énorme problème au niveau du relationnel, même si ça s'arrange de plus en (...)

Ennui.

Une soirée d'ennui en perspective. Après une journée d'ennuie, ça paraît logique. Une suite naturelle des choses... Bon, entre 15h et 18h je ne me suis pas ennuyée vu qu'il y avait Flo', mais là, il est de garde cette soirée à l'hôpital, du coup, je vais m'ennuyer. C'est mon majeur problème. Quand je commence à parler trop souvent à une personne, quand ladite personne a autre chose de prévu, je me retrouve seule, je suis paumée et je ne sais pas quoi faire. Ça me fait ça depuis toujours. Avec n'importe quelle personne à qui je parle un peu trop souvent. Essentiellement le (...)

Trop chaud...

Habituellement j'adore avoir trop chaud. Vraiment. Mais pas aujourd'hui. Pas quand j'avais prévu de sortir pour courir un peu. Ni quand je n'ai strictement rien à faire. LoL marche plus sur mon ordi donc je me fais royalement chier. J'ai essayé de m'occuper en dansant, ça marche, mais à peine une vingtaine de minutes parce qu'après je suis essoufflée parce que je me tortille dans tous les sens en espérant que ça me fera perdre un peu de poids. Enfin non, pas le poids, j'en ai rien à foutre de mon poids. Ce qui compte, c'est l'aspect physique que j'ai. Et pour le moment, faut que (...)

La solitude ça craint.

C'est définitif, je ne suis pas faite pour la solitude. Je me suis faite royalement chié ce weekend parce que je n'ai parlé à personne, parce que je n'ai vu personne et que je n'ai pratiquement pas bougé de chez moi. Sauf pour aller m'acheter à manger. Et ça craint. Ça craint juste horriblement. Finalement, je suis bien contente de vivre avec Mamy M. et non pas toute seule dans un appart. Certes, ça serait mille fois plus simple pour recevoir des gens, mais à moins de pouvoir recevoir des gens tout le temps, je péterai rapidement un câble. En y repensant, l'été dernier, si (...)

Refaire le monde.

J'ai rencontré un gars dimanche soir sur Tchatche.com, on a pas mal parlé parce qu'il a pas mal de choses à raconter, puis hier, on s'est parlé toute la journée. Vers 13h on est passé à une vidéoconférence sur Skype et franchement, il est génial. Je sais bien que je trouve tout le monde génial, mais là, ya du niveau quand même... C'était juste génial de pouvoir réellement parler et dire tout ce que je pensais, en matière de religion, de politique et tout ce genre de sujet dont je ne parle que trop rarement en général alors que j'ai une tonne de trucs à dire dessus. Hier, (...)

Retour à l'imaginaire

Je crois que Kev', au même titre que Felon, va devenir un élément important dans mon travail sur moi-même. Dans ma découverte de ma personne et de tous les complexes dont je suis consciente, mais que je m'évertue de taire en pensant qu'ainsi, ils disparaîtront d'eux même. Hier soir j'ai parlé plus de sept heures avec lui en vocal avant qu'on ne finisse par s'endormir lamentablement comme lundi soir -enfin, plutôt mardi matin très tôt...- et c'est fou les sujets qu'on a pu abordés. Il m'a fait réaliser beaucoup de choses sur moi-même. Je savais la plupart des choses, soit (...)

Arrêter de s'en faire.

C'est décidé, à partir d'aujourd'hui, je prendrais les choses comme elles viennent. Je vais arrêter de me morfondre parce que telle ou telle personne ne veut pas me parler et j'arrête de toujours tout prendre pour moi. Hier, Kev' n'avait pas envie de parler et après 4 jours entiers à passer plus de 5h à parler de tout et de rien, je peux le comprendre. Surtout que lui n'est pas un habitué de tout ce milieu. Bref, en temps normal, j'aurais déprimé. J'aurais pensé que tout était encore une fois de ma faute et j'aurais pondu un long écrit où je sangloterais sur le fait que (...)

J-1

Demain soir, je rentre chez moi ! Enfin ! Bon, finalement, Bouh a appris que je rentrais en France, du coup elle vient avec Marjo' de mardi à ce que je parte je crois. Au début, ça m'a embêté parce que j'avais prévu de voir Ben' et Chris' et peut-être Val' aussi, mais maintenant, avec le recul, c'est peut-être mieux. J'ai pas envie de revoir Ben' parce que j'ai pas envie de coucher avec lui et si on se voit, c'est essentiellement pour ça. Bon, pour Chris', ça m'embête un peu de pas le voir, surtout qu'il m'a sorti sur fb il y a deux trois jours que je lui manquais, mais bon, la (...)

Perdre son temps...

Depuis dimanche soir, je suis rentrée en Angleterre et j'en retire un certain sentiment de soulagement. J'ai l'impression d'avoir gâché ma semaine ce qui est la triste réalité... D'accord, j'adore peut-être Bouh et j'ai de plutôt bonnes relations avec elle, mais il faut bien l'admettre, plus le temps passe, moins je me trouve de points communs avec elle. Et on s'entend bien, c'est sûr, mais en y regardant de plus près, depuis que je commence à avoir des "garçons" dans ma vie, je n'arrive plus à lui parler franchement. Sarah en sait bien plus qu'elle par exemple. Et je me sens (...)

Le centre du monde .

Je ne sais pas si c'est naturel ou pas ce besoin d'être le centre du monde. De voir tous les autres graviter uniquement autour de notre petite personne alors qu'on ne leur rend jamais la pareille. Je crois que quelque part, je suis égoïste. Que quelque part je suis encore célibataire parce que le "nous" me fait peur. J'ai l'impression d'être obsédée par moi. En réalité, ma seule passion c'est moi... Parfois je relis certains trucs que j'ai pu écrire plus jeune comme on lirait un texte sacré ou un texte tout juste découvert remontant à l'Antiquité. Je m'auto-fascine et je suis (...)

Spleen

Paradoxalement, tout va bien. Je veux dire, je gagne £100 la semaine désormais, T. et W. sont adorables et finalement les journées sont moins longues que ce que je pouvais penser et dans moins d'un mois je rentre chez moi, mais je sais pas, je me sens pas très bien. Bon, en même temps, là on va dire que mes hormones sont un peu chamboulées aussi, mais même, je suis d'humeur mélancolique. Et je sais pourquoi. Et cette constatation me désespère... J'ai besoin de parler des heures et des heures avec quelqu'un, mais personne ne semble pouvoir et surtout vouloir contenter ce besoin. Je (...)