La vie d'une Quiche

← Retour au journal

juin 2016

Je hais les semaines de cours

C'est un fait, je déteste ça. Sinon, le concert de Mika, malgré tous mes aprioris, c'était finalement sympa. Et puis, comme je disais, un moment avec ma Sa' ne peut être que génial. M'enfin, c'était cool, on gardera plein de bons souvenirs de ce moment, que ce soit la queue interminable, les deux fumeurs devant nous qui nous ont fait pété un câble (elle hait autant que moi sinon plus l'odeur de la cigarette, ce qui est normal vu qu'elle est hautement allergique à ça... Une fois elle a fait un œdème de Quincke à cause de ça, c'est pour dire...), le groupe de filles devant (...)

Perpignan

Bon ! J'viens de valider l'hébergement airbnb pour la dernière semaine de juin et les billets de train aller-retour. Du coup, on part du 24 au soir -et on arriverait le matin, vive le train de nuit...- et on rentre le 30 dans la journée. Comme ça je pourrais passer le 1er juillet à la Préfecture pour faire renouveler ma carte. En espérant que 18 jours suffisent pour la faire... Rien n'est moins sûr... Et puis sinon hier j'ai eu des nouvelles de Hide. Il avait enfin les dates auxquelles son super logement en Savoie serait disponible : du 13 ou 19 août. Seul bémol, c'est une semaine (...)

Flemme, le retour

Hier on m'a donné un truc énorme à faire. Genre mettre à jour une base de données clients... C'est long, fastidieux et pas mal répétitif, même si je sais que c'est utile pour la boîte. Mais le pire, c'est que c'est urgent. Or, ce matin en arrivant à 10h (problèmes de réveil mais bon, pas important, y a pas le chef et puis bon, ici, tant que tu viens et que tu fais tes heures, ils s'en foutent), j'avais genre plus d'une vingtaine de mail pour faire d'autres recherches urgentes. Et normalement c'est aussi le mercredi que je commence à faire le fichier que je dois rendre le vendredi (...)

C'est fou...

Comme on est con quand on est ado. Des fois, j'ai envie de mépriser les ados avec leurs problèmes bidons (et je le fais) puis je me souviens, qu'à une période, j'étais aussi lamentable. On est vraiment stupide quand on est ado. A se dire des trucs du genre "Bouh. Personne ne m'aime.", "Je suis tellement malheureux, personne ne peut comprendre ce que je ressens...", "Je ne peux pas être moi-même sinon personne ne m'aimerait...","Société de merde où on doit se conformer à toutes les normes pour être apprécié et respecté en tant qu'humain.", "Rien ne peut atténuer ma souffrance (...)

J'voudrais être un chat.

Des fois, je me demande si l'on choisit ce qu'on est. Je veux dire, avant qu'on existe. Genre, est-ce que j'ai choisi d'être humaine ? Si oui, j'ai sûrement fait la plus grosse erreur de ma vie... Mais si c'est le cas, finalement, c'est un choix qui me ressemble bien... Mais pas trop en même temps. C'est vrai, j'essaie de prôner la simplicité, mais la vérité, c'est que, d'abord je me complique la vie, puis ensuite je fais en sorte de la simplifier. Un exemple : le bac S. De base, c'était pas vraiment ce qui m'attirait, pas du tout en fait, je fantasmais sur un bac L moi (à tort, mais (...)

Pas toujours facile de trancher...

Finalement, heureusement que la SNCF m'aide à choisir qui je dois aller voir le weekend : Gwen ou ma famille. Visiblement, pour ce weekend, ça sera à la maison avec les parents et les frangins (et puis les animaux aussi). Trop compliqué d'aller chez Gwen, ou alors ça me fait arriver tard et même si ses parents disent que ça ne gêne pas, dépenser à chaque fois de l'essence pour faire 50km quand je viens, c'est chiant. Et puis, surtout, niveau budget, je suis plus trop là... Trop de dépense entre la semaine à Perpignan et mon voyage en Italie. Bien entendu, Gwen a compris. De toute (...)

J'veux retourner à cet été...

Je crois que l'été dernier va me manquer cette année... Non parce que, quitte à travailler, autant faire un boulot vraiment vraiment marrant. Parce que vraiment, être comptable à la CAF, ça déchire ! Je faisais une super collection de timbres pour la soeur de Gwen, je faisais des enquêtes tous les jours pour trouver à quelle personne je devais imputer les chèques qu'on recevait et puis plein d'autres trucs cool et vraiment utile pour la société. Alors que là, bon, ce que je fais, c'est utile, mais c'est déjà plus répétitif -surtout le dernier truc qu'on m'a demandé de faire. (...)

C'est - enfin - fini !!!

Je suis heureuse. Il fait gris, il fait froid, j'suis fatiguée, ça va faire un bout de temps que j'ai pas vu mon Gwen - bon, je l'ai vu lundi dernier, mais c'était en coup de vent et en public donc ça compte qu'à moitié...-, mais je suis heureuse. Pourquoi ? Parce que j'en ai enfin fini avec cette p****** de licence maudite et que désormais, je ne retournerai à l'IUT que pour ma soutenance orale. Mais c'est tout. Sinon, je n'aurais plus jamais à m'asseoir 4h d'affilées dans cette salle horriblement triste entourée de gens horriblement stupides. Bon, pas tous. Mais tout de même. En (...)

Il manque juste la motiv'

C'est vraiment dur, quand même, de se motiver avec ce temps... J'ai juste envie de m’emmitoufler dans une couette devant une série bien niaise - du genre Grey's Anatomy- et de m'endormir sereinement devant. Par contre, si ya bien un truc dont j'ai pas trop trop envie, c'est de bosser. Pourtant, j'ai essayé. D'ailleurs, je l'ai fait, un peu, mais je sens que je vais faire de nombreuses pauses... En plus personne ne m'a donné de travail (bon, j'ai le truc de ya deux semaines à compléter, mais je dois attendre de nouvelles infos avant de trop avancer dessus, donc j'attends...), du coup, (...)

Mwaaaaah

Bon. Je crois que c'est mort pour aujourd'hui : je n'arriverai à rien. Il fait froid, il pleut, j'ai vraiment, vraiment envie de mon lit et je n'arrête pas de penser à ce paquet de chips qui m'attend dans mon lit. C'est mal. A 17h je pars. De toute façon, je ne suis pas productive. Aujourd'hui, j'ai clairement pas envie. Et puis demain c'est la Fête de la Musique et je sais que je ne vais pas sortir. Ca me déprime. Faudrait que je redemande à Hide quand est-ce qu'il rentre sur Paris. J'ai envie de sortir voir du monde. Voir des gens de confiance avec qui je peux m'amuser (...)

Franchise

Je me disais que, finalement, il n'y avait nulle part où je pouvais être totalement franche. C'est vrai que depuis que Flo' a découvert mon journal, il y a de cela près de 3 ans, je me méfie constamment. Alors je ne dis que des choses qui ne pourront pas réellement blesser qui que ce soit comme ça, si jamais on me découvre, on verra que toutes mes remarques sont justifiées (les remarques que je fais sur mes proches sont toutes véridiques et je leur en ai déjà fait part donc bon, s'ils retrouvent ça ici, ils ne seront pas surpris). N'empêche que, parfois, je suis en colère. Je (...)

A défaut de lire il faut écrire

J'aime pas quand je m'ennuie et qu'il n'y a rien à lire sur JI. Enfin, pas rien, mais pas suffisamment pour satisfaire ma soif de lecture. J'devrais trouver des livres en lignes. Pas des fanfictions, je commence à devenir trop vieille pour ça je pense parce que ça me saoule. Il me faudrait des bons livres de SF. Du genre Silo ou Dark Eden. Ca c'est cool. Je suis dégoûtée que Silo soit déjà terminé... Mais satisfaite de la fin étrangement optimiste de cette trilogie. C'est vrai, les fins heureuses en SF, c'est quand même assez rare. Surtout dans les dystopies. J'adore les dystopies. (...)

Fatigue chronique

Je suis crevée. J'ai l'impression de répéter ça encore et encore et je me demande si ce n'est pas à force de le dire que je le suis. Il n'empêche que là, depuis quelques semaines, je suis hs, complètement et totalement hs. Peut-être que ça n'est que le temps, et dans ce cas, je devrais observer une observation rapidement ou alors c'est juste que je suis, une fois de plus, très carencée et du coup, si je n'améliore pas mon alimentation, bah, ça ne changera pas de sitôt... Je me demande si manger du papier n'empire pas le truc en fait... Ouais, j'suis totalement toquée. Depuis. (...)

Le Meilleur des mondes

J'ai commencé à le lire hier. C'est plutôt pas mal. Vraiment pas mal du tout. Je me souviens qu'on en avait lu en extrait en seconde et je m'étais dit qu'il fallait que je le lise. Puis j'avais oublié après coup. Mais du coup, je me rattrape, 8 ans plus tard, certes, mais mieux vaut tard que jamais. Ce livre est intéressant. Tout le monde est heureux, de manière quelque peu artificiel, j'en conviens, mais tout le monde est heureux. Ou presque. En fait, ce sont toujours ceux qui ne s'intègrent pas au système qui veulent tout casser. Et quand on est dans leur tête, ça se justifie. (...)

Ce soir...

Ce soir, je rentre et je me mets directement au lit. Je dors. Et je rêve. J'ai besoin de dormir, vraiment. Plus que de raison. Serait-ce parce que je n'ai pas vraiment pu hiberner cet hiver ? Serait-ce parce que mon corps n'a pas eu suffisamment de repos ces derniers mois ? C'est vrai que ça va faire 3 ans que je n'ai plus eu mes deux mois de vacances en été. On va pas dire 4 ans parce que bon, concrètement, l'Angleterre, ce n'était que des vacances... Bref, en GEA, l'été de la première année, j'ai travaillé en août, en deuxième année, j'ai bossé à la CAF tout l'été et cette (...)

Vivement demain soir !

Je viens de terminer le Meilleur des mondes. Lu en un peu moins de deux jours. Pas mal. Pratique les livres numériques, mais il n'y a pas à dire, les livres papiers, c'est mieux. Bien mieux. Enfin, il faut penser à la déforestation aussi... Mais le livre quoi, c'est l'objet par excellence ! J'ai beau aimer mon ordi vraiment énormément (et Internet par extension), je pense que sur le long terme, les livres me manqueraient bien plus. Les livres, c'est juste magique. Pendant le temps de quelques pages, on se plonge dans un autre univers, dans un autre monde, dans une autre vie, dans (...)

J'aime pas

Je déteste quand il y a quelqu'un dans mon bureau. Du coup, ça m'oblige à être sérieuse. A ne pas remuer sur ma chaise parce que c'est rigolo de tourner dessus, à garder une tête sérieuse même quand je vois un nom marrant ou que je pense à un truc drôle et surtout, ça limite drôlement mes pauses pipi parce que bon, j'ai l'impression qu'on me chronomètre et c'est stressant. Alors qu'en fait, les gens s'en foutent. Après tout, ce ne sont pas mes chefs et on travaille même pas dans le même service, mais voilà, ça me perturbe. Et puis il fait chaud. Bon, maintenant que j'ai (...)

J'me rends compte...

Des fois, j'ai conscience de ma cruauté. Envers les autres. Envers ceux qui ont le moins besoin de ça. Dans la vie, il y a deux catégories de personnes que je déteste de façon viscérale : les gens qui écrasent les autres et ceux qui se font écraser. Aux premiers j'ai envie de leur dire de faire preuve de plus de compassion, de compréhension, de sensibilité envers les autres (j'allais utiliser le mot "humanité", puis après une réflexion d'environ une demie seconde, je me suis dit que c'était un bien mauvais terme à employer... Après tout, l'humanité est capable du pire comme (...)

Au moins, eux ils vont au bout de leurs idées.

Donc voilà, le Brexit est lancé. Pour de vrai. Quelque part, je trouve les anglais courageux, parce qu'au final, les plus touchés, ça sera eux. Eux et leurs expat' de France. Et puis nos expat' français qui sont là-bas aussi... N'empêche, qu'en attendant, ce sont les seuls qui ont osé. Beaucoup en parle, mais ils sont les seuls à être allé jusqu'au bout. Pas comme les grecs... J'espère qu'ils s'en sortiront. Qu'ils ne vont pas trop galérer, parce qu'après, si jamais ça ne fonctionne pas et qu'ils veulent retourner dans l'UE, ça risque d'être compliqué pour eux... Surtout (...)

Mes cheveux

Je m'ennuie -bon, j'ai du travail, mais disons que je m'accorde une pause...- du coup je relis un peu mes anciens écrits. J'en suis au jour où je suis rentrée d'Angleterre pour Noël et j'ai lu un truc qui m'a fait marrer. Les gars de la sécurité m’ont complimenté sur mes cheveux (maintenant quand je voyage je détache tout le temps mes cheveux parce que ça m’attire la sympathie de tout le monde) Et c'est dingue de voir que, à l'heure actuelle, c'est toujours vrai. D'ailleurs, je ne sais même pas pourquoi je n'ai jamais consacré d'article à mes cheveux parce que mes cheveux, (...)