La vie d'une Quiche

← Retour au journal

août 2018

Complexe du "héros"...

J'ai toujours eu une sale manie/impression : je pense avoir la capacité de rendre n'importe qui heureux. Ce qui est stupide, je le reconnais, n'empêche que... Du coup, dès que j'avais un ami qui galérait un peu avec les filles, je ne pouvais m'empêcher de penser que je pouvais être la fille qui lui fallait. Alors que c'est con. Tu peux pas rendre heureux quelqu'un si t'es pas bien non plus avec. Mais plus jeune, j'avais la certitude de pouvoir tomber amoureuse de qui je voulais et d'être la fille la plus facile à vivre. Avec le temps qui passe, je me rends compte que je suis aussi une (...)