La vie d'une Quiche

Complexe de supériorité quand tu nous tiens...

Weekend de 5 jours avec Gwen. J’ai peur de me répéter, mais c’était génial. Surtout qu’on a été pas mal de temps tout seul… Bon, seul bémol, c’était pas ma bonne période du mois, du coup, même si côté sexe c’était toujours aussi intense, c’était un peu moins spontané et on n’a pas pu le faire autant que d’habitude, du coup, je crois bien qu’on a tous les deux été un peu -beaucoup- frustrés… Et le pire, c’est qu’on ne se voit pas pendant deux semaines donc les deux prochains weekend vont être durs… Le côté cool, c’est qu’après, j’y vais pour 4 jours -vive les RTT- et ça c’est cool.

Du coup, samedi, j’ai pas trouvé le courage d’aller l’aider avec le déménagement de la soeur de Maxime donc j’ai dormi jusqu’à 12h et ensuite j’ai regardé des épisodes d’Esprits Criminels. J’ai repris la série il y a une semaine et j’ai déjà vu la saison 10 et la moitié de la saison 11. Faudrait que j’occupe mon temps plus utilement…
Puis j’avais envie de voir Gwen jouer à un jeu ce weekend -ça faisait longtemps- donc il a téléchargé un jeu de gestion assez sympa que j’ai du coup récupéré aussi. Même si je galère à pêcher…
Et puis dimanche j’avais envie d’une pizza, Gwen avait envie de sortir du coup on a fait un compromis et on est sorti acheter une pizza et deux pots de glace de 500ml. Pas bon pour le poids, mais terriblement bon pour le moral. Et du coup, ça m’a permis de voir tous les avantages de la nouvelle ville dans laquelle ce sont installés ses parents. Bon, pas pour autant qu’on sortira beaucoup plus -surtout que pour moi, sortir équivaut à s’acheter de la nourriture en récompense-, mais si jamais on a envie de le faire, au moins il y a des trucs à faire. C’est toujours bon à savoir.

Sinon, que dire d’autre sur ce weekend ? Gwen est définitivement l’amour de ma vie ? Ca ça va faire bientôt deux ans que je le répète, mais bon, au moins, je n’ai pas changé d’avis. C’est une bonne chose. Pour le moment, pour que je sois réellement au comble du bonheur, il faudrait qu’on vive ensemble. Que nos petites habitudes des weekends et des vacances s’étendent sur des semaines et des semaines. Que sa présence la nuit ne soit plus qu’occasionnelle. Que nos petites chamailleries enfantines fassent parties de notre quotidien. Toutes ces petites choses qui rendent son absence encore plus difficile…
Et puis il a vraiment réussi à limiter vachement la clope. Des fois, j’oublie tous les efforts qu’il doit fournir pour ça parce que pour moi c’était chose acquise, mais il a vraiment du mérite. C’est vrai, je n’ai rien eu à arrêter comme ça du jour au lendemain moi, du coup, je ne peux que le féliciter pour ça. Faudrait que je pense à le faire. Bref, mon chéri, c’est le meilleur chéri du monde et parfois, je me dis qu’il faudrait que j’arrête de le crier sur tous les toits sinon on va essayer de me le piquer un de ces quatre… Et moi je ne sais pas quoi faire dans ces cas là…

Ah oui ! Il m’a aussi aidé à acheter mon nouvel ordi. Normalement, il est arrivé aujourd’hui à la maison. Faudrait que je demande confirmation à Maman comme ça j’emmène pas cet ordi à la maison ce weekend. Voyager léger, c’est le bien.

Bref, à la base, je voulais parler de ce putain sentiment de supériorité dont je suis atteinte. Et pas qu’un peu… J’ai un avis sur tout. Et souvent, je n’ai pas qu’un seul avis sur les choses. J’ai cette capacité de réussir à me placer selon différents angles alors j’ai plus ou moins une vue d’ensemble sur les sujets. Pas tous, mais beaucoup. Et parfois, c’est chiant. Parce que les gens n’ont qu’une seule vision la plupart du temps, ou alors ils font comme s’ils n’en avaient qu’une, alors ça me donne l’impression de parler à des abrutis qui ne savent pas prendre du recul.

Des fois, je me demande si je suis aussi intelligente que je semble le penser ou si tout ça n’est qu’une sombre machination de mon esprit visant à me rassurer… En tout cas, à l’heure actuelle, il n’y a que deux personnes qui arrivent un peu à me faire me sentir bête quelques fois (et rarement quand même...) : mon père et Gwen. Bon, mon père plus que Gwen vu que j’arrive à le corriger et à lui apprendre des trucs à lui. Par contre pour corriger et apprendre des trucs à Papa, faut se lever tôt… Quelque part, je pense que je suis la seule des trois à avoir un peu le cerveau de Papa. Plus dans le côté réflexion de la chose. Yoyo et Sarah sont loin d’être bêtes, ce n’est pas ce que je voulais sous entendre, d’ailleurs, Sarah doit être plus intelligente -en tout cas déterminée- que moi et Yoyo et plus logique que moi. Mais question réflexion, je les surpasse. Je sais pas trop comment expliquer ça, mais je me comprends. Et puis moi, je fais mieux semblant. Comme dirais Gwen, on sait tous les deux tisser de la connaissance à partir de quelques brides de culture. C’est assez pratique en société comme capacité.