La vie d'une Quiche http://angharaad.journalintime.com/ Il existe trois définitions de "quiche". La première est relativement appétissante, la deuxième est écoeurante et enfin, la troisième qui me définit est celle-ci : "Personne pas douée pour une activité." Je suis donc une personne relativement appétissante mais qui consommée à l'excès peut donner la nausée et je ne suis définitivement pas douée, et ce dans moult domaines... Bref, ma vie promet... fr 2017-08-08T23:53:00+02:00 http://angharaad.journalintime.com/Portugal Portugal Finalement je suis allée en vacances avec Bouh et sa soeur au Portugal. Il n'y avait pas la mienne de soeur, mais c'était cool quand même. Un peu moins bien quand on a quitté la mer pour rejoindre un coin paumé de Lisbonne, mais sinon les 6 premiers jours ont été géniaux et j'en garderai un souvenir tendre. Et quelque peu alcoolisé... Les mojitos sont véritablement mon péché mignon de l'été... Enfin, je dis ça, j'ai toujours gardé les idées claires. La preuve, pas à un seul moment j'ai pensé flirter avec l'hôte airbnb portugais qui pourtant était pas mal branché sur moi. Finalement je suis allée en vacances avec Bouh et sa soeur au Portugal. Il n’y avait pas la mienne de soeur, mais c’était cool quand même. Un peu moins bien quand on a quitté la mer pour rejoindre un coin paumé de Lisbonne, mais sinon les 6 premiers jours ont été géniaux et j’en garderai un souvenir tendre. Et quelque peu alcoolisé… Les mojitos sont véritablement mon péché mignon de l’été… Enfin, je dis ça, j’ai toujours gardé les idées claires. La preuve, pas à un seul moment j’ai pensé flirter avec l’hôte airbnb portugais qui pourtant était pas mal branché sur moi.

C’était carrément sympa de partir comme ça, entre filles. J’ai pu mieux découvrir Bouh et me rendre compte qu’elle avait vraiment...grandi. Pas physiquement parlant, mais mentalement. Je l’ai trouvée bien plus épanouie même s’il y a tout de même eu un petit couac à un moment, mais justifié. Ça n’est jamais agréable d’être celle de la bande qui n’intéresse pas les mecs… Pour l’avoir connu auparavant, je sais que la sensation est déplaisante et peut suffire à faire perdre une bonne partie de la confiance qu’on a difficilement acquise. Non, pour le coup, c’est plus sa soeur qui m’a gavé par moment… La jeunesse… Je la comprends aussi, mais ça reste chiant…

Sinon avec Gwen j’ai un peu mis d’eau dans mon vin en lui disant qu’il arrêterait de fumer quand il le sentirait et du coup, ça se passe vraiment mieux. Il essaye d’être un peu plus patient avec le chat et il est beaucoup moins susceptible. Je déteste devoir passer outre mes principes fondamentaux, mais j’avoue que ça me facilite drôlement la vie. Et comme ça je passe pour une chérie vachement cool alors que, concrètement, ça me bouffe à l’intérieur. Mais bon, paraît que je suis une connasse rigide donc osef de ce que je ressens hein.

Et puis dans les faits, ça change rien au fait que s’il a un problème quelconque de santé lié à la clope, je me barre et il n’entendra plus parler de moi. Et je le regretterai parce que je l’aime vraiment, mais tant pis, j’aime pas le drame et la maladie, c’est du drama. Surtout quand on cherche comme ça.

Si encore ce n’était qu’occasionnel comme quand je bois de l’alcool, bon, je pourrais me faire une raison, mais là c’est tous les jours et plusieurs fois… Je ne comprends juste pas l’intérêt… Et après on va me parler de liberté, mais en quoi être accro à un truc est être libre ? Qu’on m’explique… Bref, les fumeurs n’ont que des explications fumeuses (c’est le cas de le dire) quant à leur addiction et en vrai, la seule chose à faire est d’arrêter. Les fumeurs sont cons en fait. Tout simplement. Je ne sais même pas pourquoi je continue de chercher le pourquoi du comment.

Le premier humain qui a eu cette idée est un sacré con. J’espère qu’il a eu une vie bien minable histoire d’équilibrer les choses.

Faut que j’arrête de parler de clope ici, ça m’énerve juste autant à chaque fois… Mais bon, je crois que ça me fait du bien de passer mes nerfs ici vu que je peux pas le faire en vrai. Faudrait que je vois James.

Weekend toute seule chez les parents, j’vais pouvoir me reposer comme ça, même si ça aurait été sympa d’aller chez les parents de Gwen pour voir Maxime et Kéké aussi. Mais là je crois que j’ai juste envie de glander toute seule. Le voir rouler ses clopes en permanence me stresse. Ça m’angoisse même. Je hais tellement le fait qu’il fume… Je sais même pas pourquoi j’ai dérogé à cette règle… Si jamais un jour je retourne dans le passe, je ne dérogerai plus à cette règle… C’est juste trop pour moi en fait…

]]>
2017-08-08T23:53:00+02:00
http://angharaad.journalintime.com/Ok-On-souffle-et-on-reprend Ok. On souffle et on reprend C'est marrant, des fois, des séries peuvent te faire réaliser des trucs sur toi. Et c'est sympa quand ça arrive. Même si c'est un peu stupide parfois... J'ai maté "This is us". En une journée. Ca faisait longtemps que j'avais pas regardé une série aussi vite. Mais celle-là est particulièrement belle et a fait écho avec ce que je ressentais comme jamais. Et j'ai compris une chose : tout n'est pas toujours rose, mais c'est pas pour ça qu'il faut tout balancer et fuir. Parce qu'on n'a que sa vision à soi. On voit les efforts qu'on fait, mais ceux des autres sont souvent moins C’est marrant, des fois, des séries peuvent te faire réaliser des trucs sur toi. Et c’est sympa quand ça arrive. Même si c’est un peu stupide parfois…

J’ai maté "This is us". En une journée. Ca faisait longtemps que j’avais pas regardé une série aussi vite. Mais celle-là est particulièrement belle et a fait écho avec ce que je ressentais comme jamais. Et j’ai compris une chose : tout n’est pas toujours rose, mais c’est pas pour ça qu’il faut tout balancer et fuir. Parce qu’on n’a que sa vision à soi. On voit les efforts qu’on fait, mais ceux des autres sont souvent moins flagrants. J’ai souvent l’impression de faire plus que les autres, mais la vérité c’est que je ne prends probablement pas assez de recul.

C’est vrai que Gwen n’est pas facile à vivre des fois, mais il faut un peu resituer le contexte. Il a quitté sa famille et ses amis tout ça pour aller dans une ville où il ne connaît personne en dehors de moi. Premier choc. Je ne suis pas du tout "cool" au niveau de la cigarette alors pour éviter que je me mure dans mon silence, il essaie d’arrêter alors que mentalement, c’est pas tout à fait ça. Deuxième choc. Il trouve un boulot, mais démissionne au bout de deux semaines parce qu’il est en manque et qu’un rien l’agace (et déjà qu’en temps normal il réagit au quart de tour...). Troisième choc. Alors il se retrouve au chômage, seul à la maison toute la journée avec un chat dont il ne voulait pas. Quatrième choc. Et comme je disais, mentalement, il est plutôt du genre hypersensible alors il ressasse tout ça en permanence ce qui l’empêche d’avancer et le plonge dans un vieux cercle vicieux.

Et moi, en rentrant du boulot, je ne veux pas me prendre la tête alors j’évite tous les sujets qui fâchent, j’esquive en permanence les tensions et deviens absolument silencieuse quand il commence à vouloir s’énerver. Parce que moi-même, je ne suis pas suffisamment forte pour servir de punching ball (verbal hein, jamais il ne lèverait la main sur moi). Et du coup, comme il a besoin d’extérioriser un peu, la moindre petite contrariété est sujet de tension et ça met une ambiance pourrie.

Bref, je me rends compte maintenant que ça ne doit pas être facile pour lui. Et que, puisqu’on est un peu pareil, il préfère ne rien faire plutôt que de tenter et de se prendre des refus. On n’aime tous les deux pas se prendre des râteaux. On préfère ne rien faire plutôt que de risquer de se prendre une claque. Le problème, c’est que ne rien faire n’arrange rien. Et tout empire petit à petit. Du coup, je suppose que c’est à moi de l’aider à se motiver. Le problème, c’est qu’il faut réussir à le faire sans avoir l’impression de lui donner des ordres. Parce que si je ne dis rien, c’est comme si je m’en foutais non ?

Donc c’est bon, je descends de mes grands chevaux et j’essaye de le laisser aller à son rythme. Enfin, pas trop quand même… Faut pas déconner. Je veux bien être sympa, mais j’ai mes limites aussi… J’aimerai bien pouvoir mettre plus d’argent sur mon PEL moi… Être locataire ça va un moment, mais faut pas que ça dure de trop, et à ce rythme, on n’est pas prêt d’acheter une maison…

Sinon, rien à voir, mais ça va faire un mois (bon, trois semaines) que je vais au boulot tous les jours à vélo. Bon, ça ne fait que 8km par jour, mais c’est franchement kiffant. Non seulement je suis plus rapide, mais ça me fait faire un peu de sport et en plus je kiffe bien. Faudrait que Gwen répare son vélo pour qu’on puisse faire des balades tous les deux. On pourrait aussi aller pique-niquer de temps à autres. Ca pourrait être sympa.

C’est bon, fini la phase "le célibat me manque", en vrai, je sais pertinemment que j’aurais du mal à me passer de Gwen. C’est ma drogue raisonnable et pas trop nocive à moi.

]]>
2017-07-16T14:07:01+02:00
http://angharaad.journalintime.com/3hj8-En-fait En fait... Bon, cette semaine, on peut dire que c'est pas trop ça... Pourtant, ça aurait dû être mieux que ça. J'ai mon chat, je travaillais que 3 jours dans la semaine et je retrouvais mon chéri, mais malheureusement, quand on vit à deux, tout n'est pas aussi simple... Disons que le Chat miaule souvent, bon, rien d'exagéré pour un chat qui découvre son nouveau cadre de vie, mais c'est déjà trop pour Gwen qui en fait n'aime vraiment pas trop les chats. Du coup, Gwen est de mauvais poil parce que le Chat le réveille parfois dans la nuit parce qu'il va dans sa litière ou miaule un peu Bon, cette semaine, on peut dire que c’est pas trop ça…

Pourtant, ça aurait dû être mieux que ça. J’ai mon chat, je travaillais que 3 jours dans la semaine et je retrouvais mon chéri, mais malheureusement, quand on vit à deux, tout n’est pas aussi simple…

Disons que le Chat miaule souvent, bon, rien d’exagéré pour un chat qui découvre son nouveau cadre de vie, mais c’est déjà trop pour Gwen qui en fait n’aime vraiment pas trop les chats. Du coup, Gwen est de mauvais poil parce que le Chat le réveille parfois dans la nuit parce qu’il va dans sa litière ou miaule un peu (ouais, il a le sommeil léger et du mal à s’endormir donc ça aide pas), en plus de ça, niveau boulot c’était vraiment pas la joie pour Gwen alors ça rajoutait un peu de mauvaise humeur, et puis j’ai découvert que le virement fait à Bouh pour les billet d’avion m’avait mis dans le rouge et j’ai encore 12 jours à tenir avant mon salaire et en plus de ça Gwen vient de m’annoncer qu’il vient de démissionner. Comment dire... ? J’ai grave envie de pleurer parce que là, ça me ferait du bien, mais je ne peux pas parce qu’il rentre dans 15 minutes et il faut bien que je fasse bonne figure. Mais j’ai pas envie. J’ai vraiment pas envie. Mais il va falloir.

En fait, rentrer chez les parents ce weekend m’aurait fait du bien. Du genre, beaucoup de bien.

Être une adulte, souvent ça craint. Il n’y a vraiment pas de bouton pour retourner en arrière.

Malgré tout, une chose est sûre, même si Gwen n’est pas toujours facile à suivre, je l’aime plus que tout. C’est une personne entière qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Sûre que ça peut être une qualité, mais il faudrait qu’il apprenne à se canaliser un peu… Le monde du travail est terrible. Surtout quand on n’a pas réellement de diplôme en poche autre que le bac… Enfin bon, avec de l’argent sur mon compte en banque, sûre que j’irai déjà mieux. En attendant, il va falloir faire gaffe aux dépenses. Ca me saoule.C’est toujours Bouh qui me met dans la merde niveau budget. Faudrait que j’apprenne à lui dire "non". J’ai pas à me sentir coupable de quoi que ce soit envers elle. Et pourtant…

'Fin bref, faudrait que mon coeur accepte de descendre de ma gorge pour retourner à sa place et tout se passera bien. Tout se passera bien.

]]>
2017-05-12T16:00:42+02:00
http://angharaad.journalintime.com/Le-temps-file-file-file Le temps file file file Bon bah un peu plus d'un mois que je vis avec Gwen. Et bien, contrairement à ce que je pouvais imaginer, c'est encore mieux. Bon, des fois, c'est pas facile. Parce que Gwen râle des fois un peu trop à mon goût et il y a une certaine période du mois où ça m'atteint plus. D'ailleurs j'ai l'impression que c'est durant ladite période du mois où il râle vraiment. A croire qu'on a nos règles en même temps... Sûrement le manque de sexe qui le travaille à cette période. Et moi j'ai les hormones chamboulées donc son agacement me touche plus. M'enfin, on va dire que le mois dernier on Bon bah un peu plus d’un mois que je vis avec Gwen. Et bien, contrairement à ce que je pouvais imaginer, c’est encore mieux. Bon, des fois, c’est pas facile. Parce que Gwen râle des fois un peu trop à mon goût et il y a une certaine période du mois où ça m’atteint plus. D’ailleurs j’ai l’impression que c’est durant ladite période du mois où il râle vraiment. A croire qu’on a nos règles en même temps… Sûrement le manque de sexe qui le travaille à cette période. Et moi j’ai les hormones chamboulées donc son agacement me touche plus.

M’enfin, on va dire que le mois dernier on a eu trois jours pas vraiment joyeux, tout le reste du temps, c’est franchement génial. On est tous les deux bizarres de la même façon, on voit les choses un peu de la même façon, enfin, pas tellement, mais on comprend la façon de voir les choses de l’autre et ça, c’est plutôt génial. Non parce que si on était tout le temps d’accord de la même façon sur tous les sujets, ça serait chiant. On aime tous les deux bien débattre. Pas avec n’importe qui parce que bon, pas toujours simple de défendre son point de vue et le but c’est pas de se froisser avec les gens. Alors si on peut exposer librement nos pensées à l’autre, c’est déjà pas mal.

Bref, la vie à deux, pour le moment c’est moins compliqué que ce qu’on m’en avait dit. Suffit juste de pas se prendre la tête pour que dalle, de savoir faire une place à l’autre et tenir compte de son avis. Bon, pas tout le temps, mais le plus possible quoi… C’est vrai que j’aime bien faire les choses à ma façon et parfois je dois un peu me faire violence pour le laisser faire les choses comme il le sent. Dur d’avoir l’impression d’avoir toujours raison…

Sinon, mardi prochain, on recueille un chat ! Un joli chat roux de 8 ans. Je voulais un chat, deux à la base, histoire qu’il s’ennuie pas, mais bon, on a eu l’idée d’en prendre un dans un refuge, du coup, la plupart des chats là-bas n’aiment pas les autres chats, donc si c’est mieux pour le chat d’être le seul, je vois pas pourquoi il m’en faudrait deux. J’ai hâte d’avoir cette petite boule de poil avec nous.

Et puis Gwen a trouvé du boulot. Bon, c’est pas le boulot super génial et tout qu’il rêve de faire toute sa vie, mais déjà, il est rassuré d’avoir un boulot, de pouvoir à son tour subvenir à nos besoins et que toutes les charges ne soient pas que sur mes épaules. Il a commencé hier.

Bref, le temps file mine de rien. Et puis, il n’y a pas à dire, j’aime toujours la vie. Peu importe le contexte un peu tendu dans lequel on est actuellement.

Niveau politique, j’ai un avis assez tranché. Depuis le début on manipule l’opinion pour que Macron se retrouve face à Le Pen et qu’on sorte l’habituel "Il faut faire barrage au FN" et je déteste me faire manipuler. Pire, je déteste me faire manipuler, le savoir et quand même faire ce qu’on me demande de faire juste parce que "C’est pour le mieux". Alors je vais aller gentiment voter blanc et voir si leur stratégie fonctionne. Je ne participerai pas à ce faux-semblant de démocratie. Et oui, Le Pen et Macron ce n’est pas pareil, mais je n’aime pas Macron et je n’aime pas Le Pen. M’en fiche de savoir s’il y en a un que j’aime moins que l’autre, ça n’importe pas. Je n’aime juste pas leurs idées. Du coup, on verra bien comment tout ça se goupille. Si les gens ont besoin que le FN passe pour comprendre que ce n’est pas une solution, qu’il en soit ainsi. Si Macron passe, le jeu des médias aura une fois de plus porté ses fruits. Ca me fait marrer, on critique le système des américains, comme si le nôtre était mieux. Il nous donne une impression de mieux. Et il pourrait être mieux si les gens ne se fiaient pas tant à ce que raconte les sondages. Les gens sont cons. Tellement cons. Heureusement que je suis égoïste, sinon, impossible d’être heureux dans un monde rempli d’autant de cons. Il n’y a pas à dire, je déteste l’humanité. Seulement, ça ne résout absolument rien de penser ça. Mais bon, extérioriser c’est bon, il paraît.

]]>
2017-05-03T12:17:51+02:00
http://angharaad.journalintime.com/Grand-jour Grand jour ! Voilà, c'est le grand jour ! Le fameux jour que j'attends depuis des mois et des mois. Après cette nuit, on va officiellement vivre ensemble avec Gwen. Bon, on vit déjà officiellement ensemble. Mais là, ça ne sera plus que sur le papier. Là, ça sera pour de vrai. Et c'est marrant parce que là, c'est un grand changement. Je devrais être terrifiée. Ou appréhender ne serait-ce qu'un peu. Je cherche vraiment ces émotions, pas parce que j'ai envie de les ressentir mais parce que c'est ce que je ressens d'habitude. Mais là, non. Là, je n'ai jamais été aussi sereine face à un si Voilà, c’est le grand jour ! Le fameux jour que j’attends depuis des mois et des mois. Après cette nuit, on va officiellement vivre ensemble avec Gwen. Bon, on vit déjà officiellement ensemble. Mais là, ça ne sera plus que sur le papier. Là, ça sera pour de vrai. Et c’est marrant parce que là, c’est un grand changement. Je devrais être terrifiée. Ou appréhender ne serait-ce qu’un peu. Je cherche vraiment ces émotions, pas parce que j’ai envie de les ressentir mais parce que c’est ce que je ressens d’habitude. Mais là, non. Là, je n’ai jamais été aussi sereine face à un si gros changement. Dans ma tête, c’est la suite logique des choses. Non, je ne peux pas écrire ça, ça donne l’impression que ça me laisse indifférente, mais c’est pas du tout ça. J’ai juste vraiment vraiment très hâte. Ca me rend heureuse de me dire que, c’est bon, je vais vivre avec mon amoureux.

Cet homme est juste tellement génial. Sérieusement, je dois vachement me répéter, mais j’ai l’impression qu’on a tous les deux été créés dans le but d’être un jour ensemble. C’est juste pas possible autrement. Parce que quand je vois comment ça se passe dans d’autres couples, je me dis que nous deux, on est juste géniaux ensemble. Et pourtant, c’est pas gagné d’avance parce qu’on a tout de même de caractère assez particulier… Lui est très susceptible. Je suis très narcissique. C’est un gentil profondément généreux et avenant envers les autres. Je hais l’humanité globalement (même s’il me dit qu’au fond je suis juste une gentille un peu désabusée). Il passe son temps à râler. Je ne râle jamais mais je critique constamment les autres (parce qu’ils sont tous moins bien que moi et ça m’énerve que tout le monde ne se comporte pas comme moi, parce que, finalement, ouais, j’aime peut-être pas les autres, mais je suis quand même vachement polie et agréable). Je suis têtue. Il est têtu. Je suis taquine. Lui le mot "taquin" ne suffit pas à représenter à quel point il l’est. Et pourtant, malgré tout ça, jamais on ne s’est disputé. Si l’un s’énerve, l’autre calme le jeu, on discute et hop, tout est fini. Et pourtant on est rancunier et on oublie rien. Mais même quand on se ressort plus tard des points de désaccords, bah c’est fait gentiment et juste pour embêter l’autre. En fait c’est ça : on s’embête. C’est tout. C’est jamais plus méchant que ça. Comme deux gamins qui se chamaillent, mais juste comme ça, pour rigoler. Et c’est cool. C’est cool de ne pas avoir de drama. De ne jamais avoir d’appréhension en pensant à l’autre.

C’était pas tout à fait la vision que j’avais de l’amour quand j’étais petite, mais franchement, je crois que c’est mieux que ce que tout ce que j’ai pu imaginé. Ca va faire deux ans et quatre mois qu’on est ensemble et tout ne fait que s’améliorer entre nous. Le sexe notamment. Et puis en ce moment, c’est particulièrement génial. Je sais pas trop pourquoi, mais en ce moment, j’ai tout le temps envie de lui. Ce qui n’est pas pour lui déplaire. Ca, j’espère que c’est un truc qu’on gardera. Parce que le sexe, c’est génial à la base, mais avec lui, c’est même pas comparable. Je sais pas si c’est le fait de l’aimer qui fait ça ou si c’est qu’avec le temps on est de plus en plus à l’aise ensemble et donc on se retient moins. On ose plus et du coup, on profite plus. Je ne sais pas, sûrement un peu des deux, mais en tout cas, j’aime. Ca c’est clair.

Bref, demain c’est le grand jour et j’ai toujours pas commencé à regrouper mes affaires ici. La flemme, comme toujours. Je ferai ça demain matin (enfin, tout à l’heure) en vitesse et au pire, comme disait Mamy M., je repasserai dans la semaine, petit à petit, pour venir récupérer le reste.

Ah oui, et aussi, mention spéciale à mes parents qui sont juste géniaux et que j’aime à un point inimaginable. Parfois, j’aimerai plus oser dire à mon Papa tout ce que je lui dis dans mes rêves. Parce que mon Papa, c’est un homme merveilleux. A chaque que je pense à tout ce qu’il fait pour moi, j’ai envie de pleurer et je me dis que je ne dois tellement pas lui faire comprendre à quel point je lui en suis reconnaissante et à quel point je l’aime. Pour Maman, c’est différent. Parce que à elle, j’ose dire les choses. Mais elle aussi est extraordinaire. Elle se débrouille toujours pour prendre soin de moi, pour anticiper mes besoins et ouais, c’est vrai, je suis leur fille, mais quand je vois comment ils se décarcassent pour moi, je me dis que là, ils sont quand même tout en haut du podium des parents. Bref, je les aime et penser à eux me fait chialer.
J’avoue que le truc qui me fait bizarre, c’est comme disait Mamy M. mardi quand on était chez sa copine pour que je l’aide à déménager son abonnement Internet, ya une idée de "Jamais plus". Jamais plus je n’irais vivre chez mes parents. Jamais plus je ne serais un enfant. C’est une nouvelle page que je tourne. Mais ce qui est génial, c’est que je sais que même en tournant cette page, je retrouverai tous les personnages de la page que je viens de laisser. Et c’est peut-être pour ça que je n’ai pas peur. Parce que je sais que j’ai des gens sur qui compter. Parce que je sais que ce grand changement est une amélioration. C’est vrai, après tout, je ne m’éloigne pas de mes parents et mon chéri vient vivre avec moi. Que demander de plus ?

Non, je pleure juste parce que je suis trop émotive, que j’écoute du Lord Huron (qui me rend mystérieusement nostalgique alors que je les connais seulement depuis deux mois) et qu’il est tard. Je suis heureuse. Fatiguée, mais heureuse. Et putain, je sais pas ce que j’ai fait pour mériter cette vie, mais merci pour tout. Si c’est un rêve, faite qu’il continue le plus longtemps possible.

]]>
2017-03-18T01:43:00+01:00
http://angharaad.journalintime.com/L-appart L'appart Voilà ! C'est fait ! Depuis vendredi à 17h30, avec Gwen, on a un appart ! Bon, pour le moment, on ne vit pas dedans. Il faut encore remplacer la moquette de la chambre par du parquet -heureusement que Papa est là pour ça -, mettre l'électricité à notre nom et surtout : installer Internet. Du coup, on emménage pour de vrai ensemble le weekend du 18 mars. Pile poil pour son anniversaire. Comme prévu ! Je commençais à ne plus y croire vu qu'on repérait des trucs, mais finalement, ça ne correspondait jamais vraiment. Bon, pour celui-ci aussi, tous les critères ne sont pas réunis, Voilà ! C’est fait ! Depuis vendredi à 17h30, avec Gwen, on a un appart !

Bon, pour le moment, on ne vit pas dedans. Il faut encore remplacer la moquette de la chambre par du parquet -heureusement que Papa est là pour ça -, mettre l’électricité à notre nom et surtout : installer Internet. Du coup, on emménage pour de vrai ensemble le weekend du 18 mars. Pile poil pour son anniversaire. Comme prévu ! Je commençais à ne plus y croire vu qu’on repérait des trucs, mais finalement, ça ne correspondait jamais vraiment. Bon, pour celui-ci aussi, tous les critères ne sont pas réunis, mais la plupart le sont et puis le plus important, c’est qu’on vive ensemble.

Ca va être tellement bien quand on sera installé ! Plus besoin de partir chacun de son côté à la fin du weekend. Plus besoin de Skype pour se parler. On pourra se faire des câlins et des bisous tous les jours. Et terminé les semaines d’abstinence ! Hallelujah !

Et Gwen a l’air tout aussi impatient de moi d’y être donc c’est vraiment génial.

Je suis juste tellement contente ! La vie c’est cool quand même parfois.

Le seul problème avec le fait d’être heureuse, c’est que, du coup, j’ai plus grand-chose à dire…

Tant pis. Si c’est le prix du bonheur, je suis prête à le payer. Plutôt deux fois qu’une !

]]>
2017-03-05T22:31:50+01:00
http://angharaad.journalintime.com/Quelques-nouvelles Quelques nouvelles Ca faisait un moment que je n'étais pas venue écrire ici. Normal, rien de bien nouveau s'est produit. J'ai eu 24 ans. Je pensais en avoir 25 donc bon, légère déception de ne pas avoir un quart de siècle, légère appréhension de voir que, comme tout le monde, je vieillis. Nostalgie quand je vois les collégiens ou les écoliers dans le bus. A me demander si j'étais aussi stupide à leur âge. Aussi bruyante. Aussi souriante. Si je m'amusais autant. Je ne crois pas. J'ai jamais aimé le bus. Enfin si, mais pour dormir. Parler à mes amis dans le bus, c'était quelque chose qui ne Ca faisait un moment que je n’étais pas venue écrire ici. Normal, rien de bien nouveau s’est produit.

J’ai eu 24 ans. Je pensais en avoir 25 donc bon, légère déception de ne pas avoir un quart de siècle, légère appréhension de voir que, comme tout le monde, je vieillis. Nostalgie quand je vois les collégiens ou les écoliers dans le bus. A me demander si j’étais aussi stupide à leur âge. Aussi bruyante. Aussi souriante. Si je m’amusais autant. Je ne crois pas. J’ai jamais aimé le bus. Enfin si, mais pour dormir. Parler à mes amis dans le bus, c’était quelque chose qui ne présentait pas vraiment d’intérêt. Sauf au collège quand il y avait les garçons plus vieux. Ou au lycée pour parler à Quentin et Rémy. Mais s’il n’y avait pas de mecs en jeu, ça ne m’intéressait pas.

Bref. Je m’égare.

Je me suis fait enlever une dent aussi aujourd’hui. La fameuse dent qui me posait des problèmes depuis mes 13 ans… Quelque part, je trouve ça triste… Premier morceau de moi que je perds. En dehors des dents de lait. Mais premier morceau qui ne repoussera pas. C’est nul de vieillir. Mais bon, je suis contente, je suis pas gonflée et j’ai pas mal. Par contre, manger que des yaourts, compotes et autre trucs froids et mous pendant 10 jours, ça va être long… Surtout que, bon, vu que c’est que des trucs sucrés, pas sûre que ça m’aide à perdre du poids…

Et puis, je ne vis toujours pas avec Gwen. Mais ça se précise. On est parti visiter notre premier appart samedi. Avec les parents. C’était plutôt bizarre, mais cool. Mais je crois que ça a fait bizarre à Papa. Si je pouvais rester toute ma vie entre la maison et chez Mamy M, je crois que ça ne le dérangerait pas. Enfin, il faut bien que je grandisse pour de vrai à un moment…

Si d’ici mi-mars je ne reviens pas pour dire que j’habite avec Gwen, je crois que je pète un câble. Tout ça parce qu’on aime pas les démarches, parce que j’aime pas appeler et parce qu’il se décide pas à aller demander son truc pour déclarer les impôts ou je sais pas trop quoi. Va falloir que je lui dise de le faire, même si je déteste lui "donner des ordres". Mais bon, faut bien que tout ça avance. Surtout qu’il n’a pas l’air contre l’idée qu’on vive ensemble. Ca lui fait sûrement un peu peur tout ça vu qu’il a toujours vécu chez ses parents ou presque et qu’il a peur que je ne le supporte pas à la longue, mais de toute façon, on ne pourra pas savoir tant qu’on ne franchira pas le pas. Et puis, concrètement, je sais comment m’y prendre avec lui et si j’ai pas d’inquiétude à l’idée qu’on vive ensemble, c’est parce que je sais pertinemment que ça se passera bien. Je suis super facile à vivre (sans vouloir me vanter) et je sais que je pourrais vivre avec lui sans soucis. Mais bon, pour le moment, il faut que je rappelle les agences qui m’ont contacté.

Niveau boulot, ça va toujours. Je continue d’apprendre des trucs et on continue de vouloir que j’apprenne plus de trucs. Je ne suis pas contre. Par contre, mon salaire a intérêt à suivre. Pas question d’avoir plus de tâches et de responsabilités si ce n’est pas monétiser.

J’ai repris LoL. Ce jeu m’avait manqué. Ce jeu est tellement génial pour rencontrer des gens, pour maintenir les relations que je me suis créées. Bon, pas toutes. Je dois bien admettre que j’ai perdu de vue beaucoup de gens que j’aimais bien et j’ai volontairement coupé les ponts avec d’autres. Pas envie de rendre Gwen jaloux. Vraiment pas besoin de ça pour avoir des preuves qu’il m’aime. C’est dingue d’ailleurs d’être tombée sur un mec aussi… Comment dire, sans employer le mot "parfait", même si là tout de suite, je ne vois pas. Il est compréhensif. Même s’il est susceptible. Il communique beaucoup. Même s’il garde beaucoup de choses pour lui. Tout chez lui me montre qu’il me trouve géniale, sexy, parfaite, gentille. Même s’il est ultra taquin. Il est romantique. Même s’il est aussi gamin. En fait, plus j’y pense, plus je me dis que, sérieusement, on doit être des putains d’âmes soeurs tous les deux. Il est juste parfait pour moi. Comme si on l’avait fabriqué pour qu’il corresponde à mes critères ou qu’on m’avait créée afin que je le trouve parfait pour moi. C’est forcément une des deux solutions.

Ca fait plus de deux ans tous les deux et je l’aime sérieusement de plus en plus. C’est génial un amour sans doute. Un amour sans drama. Et pourtant, on ne peut pas dire qu’entre nous c’est platonique ou sans passion. Bien au contraire… Disons qu’on laisse toute la passion au sexe, pour le reste on est tendresse, complicité et taquinerie. Et ça, c’est tout ce qu’il me faut.

Bref. Gwen, c’est l’amour de ma vie.

Ah oui, j’ai eu deux jours de formation lundi et mardi. Du coup, je suis partie squatter chez Sa' vu que c’était dans la même ville que ses études. C’était cool. On a pu bien parler. De tout. Des parents. De Gwen et moi. Des animaux. Des scientifiques. De médecine. Des nouvelles mesures en matière de santé. Ma soeur, c’est sans doute la meilleure confidente que j’ai. Faudrait juste que, parfois, j’arrête de parler autant de moi pour la laisser parler elle un peu. C’est moi la grande, c’est moi qui devrait écouter, pas elle. J’aime trop parler parfois. Souvent… En même temps, Sa', Maman et Gwen, ce sont les trois principales personnes à qui je peux parler sans problème.

Et puis avec Bouh, en ce moment, c’est cool. On se donne des nouvelles fréquemment, j’arrive à maintenir le rythme et à répondre dans des délais pas trop pourris. Et puis elle ne me répond plus aussi rapidement, donc ça facilite la chose.

En fait, il faut juste que je m’installe avec Gwen et ma vie sera véritablement géniale.

]]>
2017-02-08T23:33:00+01:00
http://angharaad.journalintime.com/Le-cycle-des-saisons Le cycle des saisons C'est dingue, en fait, peu importe le temps qui passe, peu importe que tout aille bien dans ma vie, l'arrivée de l'hiver signifie obligatoirement une petite baisse de moral chez moi. J'ai eu froid aux mains en rentrant de chez Gwen et me voilà à me reco sur LoL et compagnie en étant désespérée de voir que j'ai coupé les ponts avec tout le monde... Pas en le voulant, mais à force d'avoir la flemme de parler aux gens, de me déco à chaque fois parce que je me sentais pas d'humeur à leur parler et bah ils ont continué leur vie sans moi et maintenant, j'aurais tout aussi bien pu C’est dingue, en fait, peu importe le temps qui passe, peu importe que tout aille bien dans ma vie, l’arrivée de l’hiver signifie obligatoirement une petite baisse de moral chez moi. J’ai eu froid aux mains en rentrant de chez Gwen et me voilà à me reco sur LoL et compagnie en étant désespérée de voir que j’ai coupé les ponts avec tout le monde… Pas en le voulant, mais à force d’avoir la flemme de parler aux gens, de me déco à chaque fois parce que je me sentais pas d’humeur à leur parler et bah ils ont continué leur vie sans moi et maintenant, j’aurais tout aussi bien pu disparaître de la circulation que ça ne changerait rien…

Et le pire dans tout ça, c’est que je ne peux même pas les blâmer. Je suis juste l’amie la plus minable du monde. La connaissance la plus minable même. Pourtant, je suis pas méchante, bien au contraire (enfin, je crois). Je suis même plutôt serviable. Mais voilà, j’ai une flemme inimaginable et donc même écrire sur mon clavier pour prendre des nouvelles des gens c’est un effort insurmontable d’après moi. Et ça me saoule parce qu’en hiver c’est toujours le moment où j’ai le plus envie de parler à des gens mais comme je les ai négligé tout l’été et tout l’automne, bah, ils m’en veulent. Ils me pardonnent au milieu de l’hiver, au printemps tout va bien et dès que vient l’été, je rezappe tout le monde par flemme.

Et aussi parce qu’en été j’ai une libido explosive alors je ne peux que m’intéresser à Gwen… Mais c’est quand même pas cool pour les autres -et pour moi en hiver...-.

Bref, le temps passe, mais rien ne change jamais vraiment.

J’aime pas l’hiver. J’aime pas le fait que les gens ne soient pas comme moi. Moi je suis toujours contente quand les gens viennent me reparler, même si ça faisait des années que je n’avais pas de nouvelles. Mais non, les gens, eux, ils préfèrent m’en vouloir pour faire la morte la moitié de l’année… Je comprends pas…

C’est nul l’humanité. Mes chiens sont toujours contents de me voir eux… Même mes chats sont contents. Les humains font chier.

]]>
2016-12-18T23:02:55+01:00
http://angharaad.journalintime.com/Rien-a-dire Rien à dire ? J'aime pas quand j'ai envie d'écrire mais que je n'ai rien à dire. C'est comme avoir envie de manger alors qu'on n'a pas faim. C'est obsédant et on ne sait pas trop quoi faire pour régler le problème... Heureusement, la plupart du temps je me facilite la tâche -en quelque sorte- en cédant tout simplement à mes pulsions. Je ne suis définitivement pas du genre à m'empêcher de faire quelque chose. Si je parviens à m'empêcher de faire quelque chose, ça signifie soit que je n'en ai pas réellement envie et donc c'est tout simple de ne pas y céder ou alors que j'ai la flemme et donc, J’aime pas quand j’ai envie d’écrire mais que je n’ai rien à dire. C’est comme avoir envie de manger alors qu’on n’a pas faim. C’est obsédant et on ne sait pas trop quoi faire pour régler le problème… Heureusement, la plupart du temps je me facilite la tâche -en quelque sorte- en cédant tout simplement à mes pulsions. Je ne suis définitivement pas du genre à m’empêcher de faire quelque chose. Si je parviens à m’empêcher de faire quelque chose, ça signifie soit que je n’en ai pas réellement envie et donc c’est tout simple de ne pas y céder ou alors que j’ai la flemme et donc, c’est tout aussi simple de ne pas céder. Dans le cas contraire, je cède tout le temps.

La plupart du temps, ce sont des envies de nourriture bien précises. Du genre, une envie soudaine de raisins secs, de glace aux noix de macadamia, un pain au chocolat (surtout quand j’ai mes règles...), des chips, un McDo, un kebab. Bref, de la bouffe et généralement, rien de bien sain… Et puis ce sont, grosso modo, les seules envies que j’ai. Pendant quelques années (surtout quand j’étais en Angleterre), j’avais constamment envie de m’acheter des fringues. Et du coup, je mes achetais. Souvent, entre septembre et décembre, j’ai envie de changer d’ordi, ou de portable. Cette année, c’est l’ordi que j’ai changé (mon ROG est d’ailleurs vraiment génial, même si, finalement, je n’en ai plus trop l’utilité vu que j’ai nettement stoppé ma consommation en jeux vidéo...).

Mais finalement, ce sont des pulsions sommes toutes innocentes. Parfois, ça me coûte cher, mais c’est tout. Qu’une question d’argent. Des fois, quand je me rends compte que j’ai toujours cédé à mes pulsions, je me demande comment je réagirais si un jour j’ai envie de quelqu’un d’autre que Gwen. Après, j’ai une volonté tellement forte d’être fidèle, c’est même un principe sacro-saint pour moi que je pense sincèrement que je résisterais. Après, c’est peut-être stupide de se poser la question vu, que jusqu’à présent, je n’ai jamais, mais alors vraiment jamais eu envie de quelqu’un d’autre que mon Gwen… Même dans mes rêves je fantasme sur lui… Si même mon inconscient et mon Ça sont à fond sur lui, je ne vois pas trop comment mon conscient pourrait faire autrement. Finalement, la fidélité c’est vraiment quelque chose de simple quand on est pas tenté… C’est comme de se faire priver de petits pois quand on déteste ça. Presque une bénédiction…

Rien à voir, mais vendredi, je suis en weekend pour quatre jours. Que je vais passer avec Gwen. Et on se fait une soirée avec Maxime et Kéké le samedi soir. Ca risque d’être sympa. Faudra acheter plus d’alcool que la dernière fois. Et faudra que Gwen boive moins, histoire qu’on puisse profiter après que les deux autres se soient couchés. Ca fait longtemps que j’ai pas été bourrée. Ca me manque un peu…

En parlant de ça, bon, c’est pas vraiment la meilleure transition possible vu que je n’ai jamais été bourrée en sa compagnie, mais James m’a reparlé cette semaine et, techniquement, on devrait se voir dans les semaines à venir. Avant Noël. On va encore se poser dans un bar (pas à la terrasse cette fois-ci, il fait trop froid...) et parler pendant deux trois heures de tout et de rien. En fait, c’est marrant, mais même si je pense jamais directement à lui, James est, ce qui se rapproche le plus d’un vrai ami. Même si je capte toujours pas trop comment on est devenu ami… Surtout que la première fois qu’on devait se voir, je lui ai posé un énorme lapin en n’allant pas au bon lieu de rendez-vous… Je devais avoir un peu la flemme et du coup mon cerveau m’a fait oublier le lieu de rencontre. Ca l’a pas fait rire, je m’en suis beaucoup voulue, mais finalement, il n’est pas rancunier. Et puis c’est surtout qu’on ne peut pas vraiment m’en vouloir. A ce jour, je ne connais qu’une personne qui ne m’a jamais pardonnée. Bon, peut-être deux si je compte Pauro, mais bon, faudrait que j’essaye d’aller vers lui pour le savoir et je suis pas prête de le faire donc osef. L’autre c’était Outty. Mais bon, là c’est clair que j’ai pas assurée… Se faire inviter, finir bourrée, péter une chaise en tombant en essayant de se lever et vomir partout dans la salle de bain, c’est vraiment pas top… Bref, ça doit être la seule soirée que j’aimerai oublier, mais nan, je n’oublie jamais une soirée moi… Je bois, visiblement, pas assez pour ça. Ou alors, j’aime trop être consciente de ce que je fais, histoire de bien pouvoir me souvenir à quel point je peux être ridicule parfois. Mais bon, c’est pas trop grave. N’empêche, que, depuis cette fois, j’ai plus jamais été aussi bourrée… Et c’était aussi la dernière fois que je vomissais à cause de l’alcool. C’est pas plus mal en y réfléchissant bien…

Bon, pour quelqu’un qui n’a rien à dire, j’écris beaucoup et j’ai toujours pas mangé donc je file. Je sais toujours pas ce que je me fais… Omelette aux légumes et fromage de chèvre ou bien frites et légumes ? Histoire de faire un truc faussement diététique… Bon, j’vais être un peu sérieuse et me faire l’omelette. Et puis faut que je vois si la polenta est toujours comestible…

]]>
2016-12-07T21:18:47+01:00
http://angharaad.journalintime.com/Je-hais Je hais Je hais l'humanité. Je crois que le mot "haïr" exprime bien ce que je ressens, parce que si j'aimerais ne ressentir que de l'indifférence pour "ça", ça n'est pas le cas. D'ailleurs, ce que je ressens envers l'humanité est très ambigu. Rarement, mais ça arrive. L'humanité, la plupart du temps est un truc dégueulasse. Un truc qu'il faudrait détruire. Qu'il faudrait écraser. Qu'il faudrait exterminer. Qu'il faudrait annihiler. Bref, le mieux, pour le bon déroulement des choses, serait que l'espèce humaine disparaisse comme elle est apparu. Seulement, quelques fois, l'humain Je hais l’humanité.

Je crois que le mot "haïr" exprime bien ce que je ressens, parce que si j’aimerais ne ressentir que de l’indifférence pour "ça", ça n’est pas le cas. D’ailleurs, ce que je ressens envers l’humanité est très ambigu. Rarement, mais ça arrive. L’humanité, la plupart du temps est un truc dégueulasse. Un truc qu’il faudrait détruire. Qu’il faudrait écraser. Qu’il faudrait exterminer. Qu’il faudrait annihiler. Bref, le mieux, pour le bon déroulement des choses, serait que l’espèce humaine disparaisse comme elle est apparu.

Seulement, quelques fois, l’humain fait de belles choses. Il soigne, ses semblables et autres créatures. Il peut faire preuve d’empathie envers autrui. Envers des gens ou des espèces qui ne lui ressemblent pas. Il crée des choses magnifiques. Il fait de la musique. Il dessine. Il danse. Il apprend. Il se surpasse. Je ne peux pas le nier, l’espèce humaine est fascinante.

Le problème, c’est que l’humain passe son temps à réparer ses erreurs. Il faut d’abord qu’il détruise pour comprendre que ce n’est pas bien. D’abord il détruit et ensuite il essaye de réparer. Mais ça ne fonctionne pas tout le temps… Et puis il n’apprend pas de ses erreurs. Jamais. Non, parce que l’humain se croit meilleur que les autres. L’humain pense pouvoir tout contrôler. C’est comme ça qu’on se retrouve à créer des trous noirs ou des robots qui un jour, en appliquant une stricte logique arriveront à la conclusion que pour le bien de l’humanité, il faut détruire l’humanité…

Parce que l’humanité est un cancer. Et je crois que, foncièrement, ce n’est pas de sa faute.

Si ça se trouve, on cherche tous notre rôle, mais le seul but de notre existence c’est de détruire la Terre. Un peu comme les virus. Leur seul but est de détruire. Et peut-on en vouloir à un virus de faire ce qu’il est supposé faire ? Je ne crois pas… Après, j’ai pas d’explication quant au comment du pourquoi, mais je taffe dessus. Après tout, je ne suis pas humaine et mon rôle à moi, c’est de comprendre pourquoi l’être humain est aussi con. J’ai du boulot…

A côté de ça, je hais l’humanité, mais j’aime certains humains.

Notamment mon Gwen. Et l’amour est un sentiment qui me passionne. Depuis que je suis petite je vis pour ça et maintenant que je le connais, je me rends compte que ce que j’imaginais était loin du compte. Tellement loin du compte. Certes, ma façon d’aimer est moins passionnée et ardente que ce que j’avais pu lire, mais du coup, c’est tellement plus facile à vivre. C’est tellement moins douloureux. En fait, c’est comme ne prendre que le meilleur de l’amour et mettre de côté tout ce qui pourrait être néfaste.

Il faut dire que Gwen est facile à aimer. Malgré son caractère susceptible et ours grincheux, jamais il ne m’a été aussi facile d’aimer quelqu’un. Quand il me parle, quand il me regarde, quand il me sms, tout me dit qu’il m’aime et quand je vois le sourire niais qu’il arrive à coller sur mon visage à chacun de ses sms depuis plus de deux ans, je suis presque impressionnée. Deux ans et jamais j’en ai eu marre de lui. Pour moi, c’est normal d’en avoir marre des gens. Parce que je suis comme ça. Parce que je suis foncièrement un être solitaire. Mais la solitude avec lui, il n’y a pas à dire, c’est mieux.

Alors ouais, je hais l’humanité, mais il y a quelques humains dans le tas qui légitiment un peu l’existence de cette espèce. C’est juste dommage qu’ils soient si peu à en valoir la peine…

Bon, j’arrête d’essayer de rattraper mon retard, mais bon, pour une fois que je suis motivée pour écrire, ça serait dommage que j’en profite pas. Déjà, je sais que la moi plus tard va m’en vouloir de pas décrire un peu plus mon présent, mais bon, j’ai pas grand-chose à raconter sur mon quotidien… J’ai une vie plutôt chiante mine de rien.

]]>
2016-12-06T00:28:41+01:00
http://angharaad.journalintime.com/A-l-heure-pour-les-cadeaux A l'heure pour les cadeaux C'est dingue, on est le 5 décembre et j'ai déjà fait tous les cadeaux de Noël que j'ai à faire. Enfin, presque... Faudrait que je trouve quelque chose pour Mamy aussi. Parce que bon, c'est un amour avec moi et depuis le temps qu'elle m'héberge sans rien me demander en échange, je lui dois bien ça. Faut juste que je trouve une idée... Une bonne idée... Je suis un peu à la masse pour les idées. Faire des cadeaux, pour moi, c'est le truc le plus compliqué. Pas parce que je ne connais pas les gens, mais parce que j'ai peur de ne pas les connaître et de faire des cadeaux à côté C’est dingue, on est le 5 décembre et j’ai déjà fait tous les cadeaux de Noël que j’ai à faire. Enfin, presque… Faudrait que je trouve quelque chose pour Mamy aussi. Parce que bon, c’est un amour avec moi et depuis le temps qu’elle m’héberge sans rien me demander en échange, je lui dois bien ça. Faut juste que je trouve une idée… Une bonne idée… Je suis un peu à la masse pour les idées.

Faire des cadeaux, pour moi, c’est le truc le plus compliqué. Pas parce que je ne connais pas les gens, mais parce que j’ai peur de ne pas les connaître et de faire des cadeaux à côté de la plaque. Moi, peu importe le cadeau -ou presque-, ça me plaira toujours. Parce que rien que le fait qu’on ait pu penser à moi compte énormément. Je suis toujours un peu surprise quand on pense à moi. Mais si en plus le cadeau me plait vraiment, là, c’est l’apogée.

Bref. Du coup, pour les cadeaux, je dépense toujours un max. C’est bien, simple, le budget minimum pour mes cadeaux, c’est 100€. En-dessous de ça, je ne considère pas ça comme un cadeau. Après les gens me font, la plupart du temps, des cadeaux à max 30€, mais je m’en fiche, c’est juste que moi je suis nulle pour faire des cadeaux pas cher. Acheter des bricoles, c’est pas mon truc. Moi je vise toujours THE GROS CADEAU qui fera vraiment vraiment plaisir. Et du coup, je me ruine. Mais c’est pas grave, ça fait plaisir, c’est le plus important…

N’empêche, heureusement que je paye pas de loyer parce que là, rien que pour Papa, Maman, Yo', Sa', Gwen et Bouh, j’ai dépensé… 736€... Aïe. L’année prochaine, je ferais des cadeaux light. Max 50€ chacun… Là c’est juste histoire de claquer un peu mes premiers salaires. Mais après Noël, enfin, après l’anniv de Gwen, je redeviens sérieuse et je recommence à faire des économies.

Mais bon, après tout, l’argent c’est fait pour être dépensé et si en plus ça peut rendre un peu heureux les gens qu’on aime, c’est que du plaisir. Ca sert à rien de vouloir garder son argent pour soi et puis finalement ne jamais le dépenser et mourir avec sa richesse.

Bon, après faut quand même que je garde de quoi manger… Je sais même pas combien il me reste pour finir le mois là… Bon, concrètement, je suis grave large, mais bon, faudrait que j’ai une idée de ce qu’il me reste quand même…

D’façon, c’est décidé, en janvier, je me fais un tableau Excel pour mieux suivre mes dépenses et encaissements. Bon, ya plus de dépenses que d’encaissements aussi faut dire…

D’ailleurs, pour l’année prochaine, je vais peut-être tenter le truc de "offrir un cadeau qu’on a fait soi-même". Ca sera probablement de la merde, mais au moins, ça sera une merde unique… Mouais… Je suis pas emballée par l’idée. Si je suis prête à offrir de la merde, autant ne pas faire de cadeaux…

Rien à voir, mais il faudrait que je vois avec Bouh quand je pourrais aller la voir un de ces quatre. Pour un petit weekend, ça peut être sympa. Bref, au pire, je lui en parlerait à Noël. On pourrait même partir 4 jours à l’étranger… Bon, faut que je me calme avec les projets de voyages. L’idée m’emballe toujours, mais dès que ça se concrétise, ça me saoule. Je suis définitivement un être conceptuel. Après, le problème, c’est qu’avec Bouh, on n’a pas la même conception des vacances, donc ça me fatigue d’avance. Des vacances avec Gwen ça ressemble plus à ce que j’aime.

Re-rien à voir : Bigflo & Oli, c’est vraiment pas mal. J’suis pas fan du rap, mais eux sont cool. C’est du vrai rap ? Aucune idée, mais c’est cool.

]]>
2016-12-05T23:55:48+01:00
http://angharaad.journalintime.com/Rapide-et-lent-a-la-fois Rapide et lent à la fois. On est déjà en décembre. On est qu'en décembre. J'arrive pas à me décider quant à savoir si le temps passe trop vite ou pas assez. Quand je me dis que ça fait déjà 3 mois que je travaille, je trouve ça dingue. J'ai l'impression que le DUT est juste derrière moi alors qu'en réalité, ça va faire deux ans que j'ai quitté tout ça. Ca me fait bizarre. Et puis au travail j'ai l'impression que je fais ce boulot depuis bien plus longtemps que 3 mois. Je dis pas, j'apprends tous les jours - ou presque- quelque chose de nouveau mais je réponds naturellement aux questions qu'on me On est déjà en décembre. On est qu’en décembre.

J’arrive pas à me décider quant à savoir si le temps passe trop vite ou pas assez. Quand je me dis que ça fait déjà 3 mois que je travaille, je trouve ça dingue. J’ai l’impression que le DUT est juste derrière moi alors qu’en réalité, ça va faire deux ans que j’ai quitté tout ça. Ca me fait bizarre.

Et puis au travail j’ai l’impression que je fais ce boulot depuis bien plus longtemps que 3 mois. Je dis pas, j’apprends tous les jours - ou presque- quelque chose de nouveau mais je réponds naturellement aux questions qu’on me pose. J’en impressionne même une collègue à qui je donne quelquefois des solutions aux problèmes qu’elle rencontre. Et pour moi, ça me semble naturel. J’ai l’impression que je suis faite pour ça. Le seul truc dommage, c’est que c’est pas un truc vraiment compliqué. Du coup, je peux pas trop me la péter en extérieur avec mon boulot. Et puis, comptable, dans tous les cas, ça vend pas du rêve. Si encore j’étais expert comptable, ça serait pas pareil… Peut-être un jour. D’un autre côté, j’ai aucune ambition. Enfin, mon ambition c’est juste de pouvoir me la péter auprès de mon entourage. En réalité, ce que je fais actuellement me va parfaitement. J’ai toujours voulu d’un travail que je pouvais oublier dès que je sors du bureau.

Après tout, je suis plus travailler pour vivre que vivre pour travailler. Si je pouvais être payée pareil en restant chez moi, je sauterai directement sur cette option. L’ennui ? Tant pis, en réalité, il y a toujours de quoi s’occuper dans une maison. Le plus dur serait -comme d’habitude- de me motiver. Mais bon, ça, que je travaille ou pas, ça ne change pas grand-chose.

Et le temps passe lentement. Beaucoup trop quand je me dis que mars, c’est loin. Et mars, c’est un peu l’échéance qu’on s’est donné avec Gwen pour vivre ensemble. Mais bon, ça m’étonnerait à peine si la date reculait encore… Après tout, le truc c’est que Gwen veut d’abord avoir son permis avant qu’on vive ensemble, du coup, c’est pas fait. Donc mars, c’est vraiment optimiste… Enfin, j’ose espérer que Gwen est plus motivé que moi pour avoir son permis. Je peux pas lui jeter la pierre, j’arrive même pas à me motiver pour aller à l’auto école qui est à 5 minutes de chez moi histoire de fixer une heure de bilan pour qu’ils me disent si je suis -enfin- prête pour passer mon permis. Mais bon, ça fait reculer le moment où on va pouvoir vivre ensemble quoi… Et ça me rend un peu triste.

Après, actuellement, c’est la seule chose que j’ai à reprocher à ma vie. C’est peu. Vraiment peu. Je suis fatiguée parce que je dors pas super bien, mais en vrai, je vais bien. Tellement bien que même ma tête n’a pas l’habitude et je crois que c’est à cause de ça que je dors mal.... J’ai l’impression que quelque chose cloche. C’est pas naturel ce manque de pression. Et du coup je cogite pour chercher le détail que j’ai oublié et qui me ferait de nouveau basculer dans cet état de stress et ça, ça me perturbe. Et donc je dors mal. Et comme je dors mal, je suis fatiguée. Et puis c’est l’hiver -pas encore tout à fait, mais c’est tout comme pour mon esprit- donc, de toute manière, je ne peux pas aller vraiment bien.

L’hiver c’est ma période de spleen. C’est la période où je reviens sur absolument tous les échecs de ma vie, toutes les pertes de ma vie et visiblement, me faire du mal, ça m’aide à aller mieux le reste de l’année. Ou alors ça m’aide juste à décompresser. Pleurer, c’est bon pour la santé. Même si on a aucune raison valable de le faire.

]]>
2016-12-05T21:26:00+01:00
http://angharaad.journalintime.com/Scindee Scindée Bon, j'vais faire un truc que j'avais pas fait depuis longtemps : me lamenter. D'une part, je suis heureuse. J'ai mon Gwen avec qui la vie est beaucoup plus belle quand il se trouve juste à côté de moi. J'ai mon travail sympa où on reconnait mon talent à sa juste valeur. J'ai probablement la meilleure famille de ce monde avec les parents les plus attentifs qui existent dans cet Univers. J'ai un frère un peu chiant mais que j'aime profondément et une soeur hypersensible avec qui on peut dire que j'ai une relation quasi fusionnelle. Enfin, quand on se voit en vrai. Après on n'est pas Bon, j’vais faire un truc que j’avais pas fait depuis longtemps : me lamenter.

D’une part, je suis heureuse. J’ai mon Gwen avec qui la vie est beaucoup plus belle quand il se trouve juste à côté de moi. J’ai mon travail sympa où on reconnait mon talent à sa juste valeur. J’ai probablement la meilleure famille de ce monde avec les parents les plus attentifs qui existent dans cet Univers. J’ai un frère un peu chiant mais que j’aime profondément et une soeur hypersensible avec qui on peut dire que j’ai une relation quasi fusionnelle. Enfin, quand on se voit en vrai. Après on n’est pas trop du genre à s’envoyer plein de messages. Mais de base, ce n’est pas trop mon genre. Sauf avec Gwen. Et éventuellement quelques amis. Quand je m’ennuie et que j’ai besoin de me distraire. Et puis j’ai aussi mon nouveau ROG. Qui ne me sert pas à grand-chose finalement. Du moins, pas pour le moment.

Mais de l’autre côté, je suis profondément épuisée. De beaucoup de choses. Mon corps, ou mon esprit, je ne sais pas trop, n’arrive pas à se reposer. Se reposer vraiment. Parce que je me couche à 1h maximum et je ne me réveille qu’à 7h. Six heures de sommeil, ça me semble suffisant. D’autant plus que quand j’essaye de me coucher plus tôt, je me réveille immanquablement vers 5h du mat'... Mais visiblement, si cela était suffisant jusqu’à cet été, maintenant ça ne l’est plus. Ou alors j’ai vraiment besoin de vacances. Ce ne sont pas les 4 jours de congés grapillés par-ci par-là qui peuvent m’aider. Parce que je ne me repose jamais correctement. Chez les parents j’ai tendance à me coucher très tard pour jouer à Stardew Valley et chez Gwen, comme il se réveille avant 8h, je me force à me réveiller vers 10h histoire de pouvoir profiter de lui un maximum de temps. Et puis en général, vers 9h du matin, il tente une approche pour voir si je suis assez réveillée pour un câlin.

D’ailleurs, en parlant de lui, il est aussi une des raisons de mon malheur. Mon corps et mon mental supportent de moins en moins la distance. Pas que je pense à me séparer de lui, loin de là ! Très très loin même ! Mais c’est juste que ce n’est pas tous les jours faciles. Surtout quand on devrait fêter nos deux ans ensemble et que tout ce qu’on a c’est une discussion sur Skype. Heureusement que Skype existe d’ailleurs. Mais bon, ça serait bien mieux si on vivait ensemble quoi… Surtout que mon esprit n’arrête pas de me rappeler que "techniquement", selon notre planning initial, on devrait déjà habiter ensemble à cette date. Mais ça n’est pas le cas…

Et je crois que l’histoire avec Roxy n’a fait qu’accentuer ma fatigue morale.

Alors oui, ma vie est belle. Sûrement plus qu’elle ne l’a jamais été, mais ils manquent encore quelques petits points. Et puis c’est dur de retourner chez les parents et de ne plus entendre cette petite boule de poil miauler de tout son petit corps pour nous réclamer de la nourriture.

Je me demande ce que ressent un chat quand il se fait écraser. Est-ce qu’il comprend ce qu’il se passe ? Est-ce qu’il a peur ? J’espère qu’il n’a pas eu le temps de comprendre. Parce que ce qui me fait le plus mal dans tout ça, c’est d’imaginer qu’il a pu avoir terriblement peur, mal et se sentir seul. Abandonné de tous. Ca doit être tellement horrible de mourir comme ça…

Bon, faut que j’arrête d’y penser. Un peu de Agnes Obel et au lit sinon je ne vais pas pouvoir dormir et je n’ai clairement pas besoin de ça en ce moment…

]]>
2016-11-23T00:42:44+01:00
http://angharaad.journalintime.com/Deux-semaines-et-deux-ans Deux semaines et deux ans Je viens de perdre tout ce que j'avais écris... J'ai pas le courage de tout retaper. Il faut juste que je me souvienne que le 8 novembre, Roxy, notre dernier arrivé en matière de chat s'est fait écrasé et j'ai eu l'horrible surprise de le voir de mes propres yeux, le matin, à 5h50 en partant avec Papa à la gare pour aller au travail. J'ai beaucoup pleuré. Beaucoup. Après quelques jours de réflexion, j'ai appelé Maman pour lui dire que, le mieux, c'est qu'on ne le dise ni à Sousoune, ni à Yoyo. A Sousoune parce qu'on avait déjà eu cette discussion toutes les deux et qu'on Je viens de perdre tout ce que j’avais écris… J’ai pas le courage de tout retaper. Il faut juste que je me souvienne que le 8 novembre, Roxy, notre dernier arrivé en matière de chat s’est fait écrasé et j’ai eu l’horrible surprise de le voir de mes propres yeux, le matin, à 5h50 en partant avec Papa à la gare pour aller au travail. J’ai beaucoup pleuré. Beaucoup. Après quelques jours de réflexion, j’ai appelé Maman pour lui dire que, le mieux, c’est qu’on ne le dise ni à Sousoune, ni à Yoyo. A Sousoune parce qu’on avait déjà eu cette discussion toutes les deux et qu’on s’était dit qu’on préférerait toutes les deux ne rien savoir si un jour un tel drame se produisait pour pouvoir imaginer que, quelque part, notre très cher chat s’épanouissait agréablement. Et je me suis dit que c’était égoïste de ma part de vouloir qu’elle le sache aussi pour avoir quelqu’un avec qui partager ma tristesse. Et puis Sa' s’en serait moins bien sortie que moi. Et puis je ne veux pas qu’elle échoue dans ses études de médecine parce qu’elle serait trop triste. Je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure décision, mais à sa place, j’aurais aimé qu’on ne me dise rien. J’aurais voulu ne rien savoir moi aussi. Mais du coup, Yoyo sait. Il a lu un échange de sms entre Maman et sa copine alors il sait. Il connaît la vraie raison de l’existence du cochon d’Inde que Maman a pris pour Sa' quand elle pensait encore avoir à lui annoncer la nouvelle. J’espère qu’il saura tenir sa langue… Du moins, suffisamment longtemps pour que la pilule passe plus facilement.

J’ai pas eu le courage d’écrire à cause de ça. Mais aujourd’hui, il fallait que je le fasse. Parce que ça fait deux ans avec mon Gwen. Deux années magnifiques qui sont passées aussi vite qu’elles sont passées lentement. J’ai l’impression d’être avec lui depuis une éternité tellement on se comprend bien. Tellement on se désamorce mutuellement. En deux ans, hormis le "petit soucis" d’il y a un mois, on ne s’est jamais disputé. D’ailleurs, même pendant ses quelques semaines de tensions, pas une fois on ne s’est disputé. Il lançait des piques, je m’excusais, il s’en voulait, il s’excusait. Et c’est tout. Pas de voix qui s’élèvent. Et ça pendant deux semaines à tout casser et suite à ça, notre couple n’en est sorti que plus fort.

Deux ans avec lui et je me rends compte à quel point tous les petits moments qu’on peut passer ensemble sont extraordinaires. Le mieux -ou le pire pour beaucoup de gens, je pense- c’est qu’on ne fait rien. Vraiment. On doit passer 85% de notre temps ensemble sur ou dans le lit. On parle. On rigole. On se câline. On s’embrasse. On fait l’amour. Et ça nous convient parfaitement. Des fois on se force à sortir, mais finalement, la seule chose que l’on attend, c’est de rentrer pour de nouveau se mettre dans notre petite bulle.

Et puis de temps en temps, on se fait des soirées avec Kéké et Maxime. Et c’est cool. On se met autour d’un jeu de plateau pendant 5 heures, sans rien faire d’autre, et ça nous va. Pas besoin de sortir. Pas besoin de faire beaucoup de trucs. Juste s’asseoir, parler et rigoler. Si à l’époque du lycée les soirées que mes amis faisaient ressemblaient plus à ça, je suis sûre que j’aurais moins souvent décliné les propositions. Ou alors c’est juste que j’adore l’ambiance qu’il y a quand Gwen, Maxime et Kéké sont réunis.

Bref, deux ans que ça dure et j’espère que ça ne s’arrêtera jamais. J’aime beaucoup trop cet homme.

]]>
2016-11-23T00:08:00+01:00
http://angharaad.journalintime.com/Complexe-de-superiorite-quand-tu-nous-tiens Complexe de supériorité quand tu nous tiens... Weekend de 5 jours avec Gwen. J'ai peur de me répéter, mais c'était génial. Surtout qu'on a été pas mal de temps tout seul... Bon, seul bémol, c'était pas ma bonne période du mois, du coup, même si côté sexe c'était toujours aussi intense, c'était un peu moins spontané et on n'a pas pu le faire autant que d'habitude, du coup, je crois bien qu'on a tous les deux été un peu -beaucoup- frustrés... Et le pire, c'est qu'on ne se voit pas pendant deux semaines donc les deux prochains weekend vont être durs... Le côté cool, c'est qu'après, j'y vais pour 4 jours -vive les RTT- Weekend de 5 jours avec Gwen. J’ai peur de me répéter, mais c’était génial. Surtout qu’on a été pas mal de temps tout seul… Bon, seul bémol, c’était pas ma bonne période du mois, du coup, même si côté sexe c’était toujours aussi intense, c’était un peu moins spontané et on n’a pas pu le faire autant que d’habitude, du coup, je crois bien qu’on a tous les deux été un peu -beaucoup- frustrés… Et le pire, c’est qu’on ne se voit pas pendant deux semaines donc les deux prochains weekend vont être durs… Le côté cool, c’est qu’après, j’y vais pour 4 jours -vive les RTT- et ça c’est cool.

Du coup, samedi, j’ai pas trouvé le courage d’aller l’aider avec le déménagement de la soeur de Maxime donc j’ai dormi jusqu’à 12h et ensuite j’ai regardé des épisodes d’Esprits Criminels. J’ai repris la série il y a une semaine et j’ai déjà vu la saison 10 et la moitié de la saison 11. Faudrait que j’occupe mon temps plus utilement…
Puis j’avais envie de voir Gwen jouer à un jeu ce weekend -ça faisait longtemps- donc il a téléchargé un jeu de gestion assez sympa que j’ai du coup récupéré aussi. Même si je galère à pêcher…
Et puis dimanche j’avais envie d’une pizza, Gwen avait envie de sortir du coup on a fait un compromis et on est sorti acheter une pizza et deux pots de glace de 500ml. Pas bon pour le poids, mais terriblement bon pour le moral. Et du coup, ça m’a permis de voir tous les avantages de la nouvelle ville dans laquelle ce sont installés ses parents. Bon, pas pour autant qu’on sortira beaucoup plus -surtout que pour moi, sortir équivaut à s’acheter de la nourriture en récompense-, mais si jamais on a envie de le faire, au moins il y a des trucs à faire. C’est toujours bon à savoir.

Sinon, que dire d’autre sur ce weekend ? Gwen est définitivement l’amour de ma vie ? Ca ça va faire bientôt deux ans que je le répète, mais bon, au moins, je n’ai pas changé d’avis. C’est une bonne chose. Pour le moment, pour que je sois réellement au comble du bonheur, il faudrait qu’on vive ensemble. Que nos petites habitudes des weekends et des vacances s’étendent sur des semaines et des semaines. Que sa présence la nuit ne soit plus qu’occasionnelle. Que nos petites chamailleries enfantines fassent parties de notre quotidien. Toutes ces petites choses qui rendent son absence encore plus difficile…
Et puis il a vraiment réussi à limiter vachement la clope. Des fois, j’oublie tous les efforts qu’il doit fournir pour ça parce que pour moi c’était chose acquise, mais il a vraiment du mérite. C’est vrai, je n’ai rien eu à arrêter comme ça du jour au lendemain moi, du coup, je ne peux que le féliciter pour ça. Faudrait que je pense à le faire. Bref, mon chéri, c’est le meilleur chéri du monde et parfois, je me dis qu’il faudrait que j’arrête de le crier sur tous les toits sinon on va essayer de me le piquer un de ces quatre… Et moi je ne sais pas quoi faire dans ces cas là…

Ah oui ! Il m’a aussi aidé à acheter mon nouvel ordi. Normalement, il est arrivé aujourd’hui à la maison. Faudrait que je demande confirmation à Maman comme ça j’emmène pas cet ordi à la maison ce weekend. Voyager léger, c’est le bien.

Bref, à la base, je voulais parler de ce putain sentiment de supériorité dont je suis atteinte. Et pas qu’un peu… J’ai un avis sur tout. Et souvent, je n’ai pas qu’un seul avis sur les choses. J’ai cette capacité de réussir à me placer selon différents angles alors j’ai plus ou moins une vue d’ensemble sur les sujets. Pas tous, mais beaucoup. Et parfois, c’est chiant. Parce que les gens n’ont qu’une seule vision la plupart du temps, ou alors ils font comme s’ils n’en avaient qu’une, alors ça me donne l’impression de parler à des abrutis qui ne savent pas prendre du recul.

Des fois, je me demande si je suis aussi intelligente que je semble le penser ou si tout ça n’est qu’une sombre machination de mon esprit visant à me rassurer… En tout cas, à l’heure actuelle, il n’y a que deux personnes qui arrivent un peu à me faire me sentir bête quelques fois (et rarement quand même...) : mon père et Gwen. Bon, mon père plus que Gwen vu que j’arrive à le corriger et à lui apprendre des trucs à lui. Par contre pour corriger et apprendre des trucs à Papa, faut se lever tôt… Quelque part, je pense que je suis la seule des trois à avoir un peu le cerveau de Papa. Plus dans le côté réflexion de la chose. Yoyo et Sarah sont loin d’être bêtes, ce n’est pas ce que je voulais sous entendre, d’ailleurs, Sarah doit être plus intelligente -en tout cas déterminée- que moi et Yoyo et plus logique que moi. Mais question réflexion, je les surpasse. Je sais pas trop comment expliquer ça, mais je me comprends. Et puis moi, je fais mieux semblant. Comme dirais Gwen, on sait tous les deux tisser de la connaissance à partir de quelques brides de culture. C’est assez pratique en société comme capacité.

]]>
2016-11-02T21:09:00+01:00
http://angharaad.journalintime.com/Travailler-a-la-CAF Travailler à la CAF Travailler à la Caf me fait me rendre compte que nous vivons dans un système profondément injuste. Tous les jours, on reçoit des appels de gens désespérés qui nous demandent d'effacer leurs dettes parce qu'ils ne s'en sortent plus du tout. Tous les jours on reçoit des lettres de gens qui ne comprennent pas pourquoi on leur supprime leurs aides alors qu'ils sont dans le besoin. Tous les jours c'est pareil. Et parallèlement, tous les jours on envoie des sommes folles à des gens, qui, sincèrement, ne le "méritent" pas. Je veux dire, ils en ont probablement besoin. Et ils y ont le Travailler à la Caf me fait me rendre compte que nous vivons dans un système profondément injuste. Tous les jours, on reçoit des appels de gens désespérés qui nous demandent d’effacer leurs dettes parce qu’ils ne s’en sortent plus du tout. Tous les jours on reçoit des lettres de gens qui ne comprennent pas pourquoi on leur supprime leurs aides alors qu’ils sont dans le besoin. Tous les jours c’est pareil. Et parallèlement, tous les jours on envoie des sommes folles à des gens, qui, sincèrement, ne le "méritent" pas. Je veux dire, ils en ont probablement besoin. Et ils y ont le droit. Mais à côté de ça, ils dépensent leur argent comme des gros cons. Vraiment.

Sérieusement, comment quelqu’un qui galère à nourrir ses enfants -ou à se nourrir lui-même mais ça c’est moins grave- peut préférer acheter un paquet de clopes plutôt que des légumes ? Des vêtements de marque plutôt que des cadeaux pour l’anniversaire des petits ? Et puis, concrètement, si on a besoin d’argent, ce n’est pas pour le dépenser dans des clopes qui en plus de coûter cher vont leur ruiner la santé et faire encore plus payer le contribuable… Ca me saoule de payer pour tous ces gens.

Et puis plus le temps passe, plus je hais les fumeurs. Excepté mon chéri, mais lui est sérieusement en train d’arrêter de toute façon. Et heureusement. Maintenant, quand un fumeur passe à côté de moi, j’ai sérieusement envie de l’égorger. Je les hais de me faire inhaler leur fumée insipide. Le pire, c’est que quand je m’éloigne, ils trouvent le moyen de se mettre pile poil dans le bon angle pour que je me prenne la fumée… Ca devrait être interdit de fumer dans la rue. Ou alors on devrait autoriser ceux qui ne fument pas à taper ceux qui fument… Ou alors à les poursuivre en justice pour être dédommagé. Parce que ouais, être fumeur passif, c’est vraiment pas mieux que de fumer réellement… Alors ouais, peut-être que s’ils devaient donner de l’argent à chaque non fumeur qu’ils croiseraient, ça les ferait réfléchir sur le fait de fumer sur la voie publique…

Si jamais j’avais le pouvoir de tuer les gens rien que par la volonté, je crois qu’il y aurait un paquet de morts… Ou comme je le pensais ce matin, il faudrait plutôt que je parvienne à transformer tous les gens qui me gavent profondément en lapin. Ou en chat. Comme ça ça rendrait des gros cons mignons. C’est plutôt un bon deal.

Mais j’aime bien l’option "Filer un coup à chaque fumeur rencontrer". Ca me soulagerait plus dans l’immédiat. Et quitte à ce qu’ils me pourrissent la santé, autant que ça soit mutuel…

Bref. J’aime pas les fumeurs. Vraiment vraiment pas. Ca pue et ça finit par coûter cher avec tous les cancers qu’ils se choppent… Faut être quand même stupide pour commencer à fumer n’empêche… Plus j’y pense, plus je trouve ça absurde. En tout cas, comme je le disais à mes cousins je sais plus quand : le premier qui choppe un cancer à cause de la cigarette ne me verra pas à l’hôpital et encore moins à l’enterrement -enfin, ouais, d’façon, ça semble logique dans ce cas… Pas de temps à perdre pour des gens qui voulaient mourir. J’aurais pas que ça à foutre. Et même si j’ai que ça à foutre, j’irai pas. Je me connais, sur ce genre de trucs je suis tenace et la culpabilité je connais pas tellement. Enfin, si, quand même un minimum, quand je me sens vraiment en tort. Mais dans ce cas précis, je ne pourrais pas me sentir en tort : j’ai prévenu, maintenant ils sont avertis et s’ils s’en foutent, bah tant mieux pour eux.

]]>
2016-10-26T20:04:34+02:00
http://angharaad.journalintime.com/Les-papiers-c-est-chiant Les papiers c'est chiant J'aime pas la paperasse. J'ai jamais aimé ça et je crois bien que je ne m'y ferais jamais... C'était tellement plus simple quand Papa et Maman s'occupaient de tout ça pour moi... Et encore, je ne déclare pas encore mes impôts toute seule, je ne paye pas de facture et je ne prends pas moi-même mes rendez-vous chez le médecin. Mais le peu que je fais me saoule déjà. Finalement, le type qui parlait de phobie administrative n'était peut-être pas tout à fait en tort... A l'air de l'informatique et compagnie, c'est tout de même dingue qu'on doive encore remplir autant de papiers... Et J’aime pas la paperasse. J’ai jamais aimé ça et je crois bien que je ne m’y ferais jamais… C’était tellement plus simple quand Papa et Maman s’occupaient de tout ça pour moi… Et encore, je ne déclare pas encore mes impôts toute seule, je ne paye pas de facture et je ne prends pas moi-même mes rendez-vous chez le médecin. Mais le peu que je fais me saoule déjà. Finalement, le type qui parlait de phobie administrative n’était peut-être pas tout à fait en tort… A l’air de l’informatique et compagnie, c’est tout de même dingue qu’on doive encore remplir autant de papiers… Et utiliser le téléphone. C’est une aberration le téléphone. On devrait avoir des contacts avec les gens qu’on n’a pas trop envie de côtoyer uniquement par mails. Le téléphone c’est pratique que dans certains très précis :

    - Appeler maman ou papa vite fait pour leur demander un truc bien précis.

    - Appeler Gwen quand ya pas de co Internet

    - Faire des blagues téléphoniques quand on a 12 ans

En dehors de ces trois cas ci-dessus mentionnés, l’utilisation du téléphone devrait être interdite… Au moins pour moi.

Bref, tout ça pour dire qu’il faut que je ramène une déclaration d’impôts au CE avant la fin de la semaine pour avoir les chèques cadeaux moins chers et écrire une lettre à mon ancienne mutuelle pour leur dire que je les quitte. Et puis je dois aussi passer à l’auto école histoire de faire avancer les choses. Ils peuvent pas me donner ce foutu permis à ce stade ? ! J’vais finir par l’acheter sur Internet moi… Ou aller le passer vite fait bien fait en Espagne… Non parce que, concrètement, je sais conduire, faut pas déconner. A la limite je galère un peu pour m garer, mais comme dit Papa, savoir se garer ça sert juste à ne pas avoir à marcher trop longtemps… Et marcher c’est bon pour la santé. Donc voilà.

J’expérimente les côtés chiants de l’âge adulte. Je comprends un peu mieux pourquoi les gens n’aiment pas ça du coup… N’empêche, j’ai reçu mon bulletin de salaire aujourd’hui et ça c’est un papier que j’aime toujours bien recevoir ! Même si la paie n’est pas très élevée… En attendant, je vais pouvoir : payer Mamy, m’acheter mon nouveau pc et passer une commande sur Aroma Zone. Et ça, c’est déjà pas mal. Et bien entendu, je vais pouvoir mettre de côté pour l’appart et la future maison. Se projeter, c’est important.

Je pensais que c’était l’un des rares articles où je ne mentionne pas le nom de Gwen, mais en fait non. C’est dingue comment il occupe constamment mes pensées. Dès que je parle, j’ai son nom au bout des lèvres. J’aime parler de lui. J’aime penser à lui. En fait, c’est assez bizarre à dire, mais je ne pensais pas être capable un jour d’aimer quelqu’un à ce point. Je me suis toujours vu comme étant beaucoup trop narcissique pour céder une place aussi importante à quelqu’un. Mais lui a réussi à se frayer une place dans mon coeur. Et pas qu’en surface !

Ce que j’aime dans ma relation avec Gwen, c’est que je suis parfaitement consciente de tous ses petits défauts, mais ça ne fait que le rendre encore plus "aimable" à mes yeux. Moins de deux ans qu’on est ensemble et pourtant j’ai l’impression que ça fait tellement plus.. A ce qui paraît, c’est bon signe. De toute façon, je ne garde que les bons signes. Pas la peine de se compliquer la vie avec des pensées parasites qui n’ont probablement pas lieu d’être…

Bon, ça va être l’heure de manger. J’hésite entre un petit déj pas du tout équilibré ou bien des samoussas végétariens supers bons mais pas très équilibrés non plus… Il n’y aurait que Mamy, je ne me poserais même pas la question, mais là il y a sa soeur et elle est très à cheval sur l’équilibre du coup elle risque de me faire des remarques et ça va me faire chier intérieurement… Surtout que bon, question équilibre, j’ai déjà tout foiré en prenant au goûter une moitié de brique de chèvres avec du pain au maïs… Si seulement les gens pouvaient se contenter de juger les autres intérieurement comme je le fais… Un peu d’hypocrisie n’a jamais tué personne que diable ! Ou peut-être que si, mais osef.

]]>
2016-10-24T21:04:00+02:00
http://angharaad.journalintime.com/Ce-qui-ne-tue-pas-rend-plus-fort Ce qui ne tue pas rend plus fort C'est bon, la crise est définitivement derrière nous. Et je crois que cette histoire, finalement, nous a encore plus rapproché. Jamais je n'ai voulu de ça pour nous rendre plus fort, mais au moins, ça m'a définitivement prouvé que Gwen était l'amour de ma vie et que le perdre serait l'une des choses les plus terribles pouvant m'arriver actuellement -les autres choses étant la mort d'un proche très proche...- donc voilà, ça montre un peu le niveau de la catastrophe. Bref, maintenant tout va de nouveau bien donc j'ai pu trouver la motivation pour venir écrire ici. Non parce que si C’est bon, la crise est définitivement derrière nous. Et je crois que cette histoire, finalement, nous a encore plus rapproché. Jamais je n’ai voulu de ça pour nous rendre plus fort, mais au moins, ça m’a définitivement prouvé que Gwen était l’amour de ma vie et que le perdre serait l’une des choses les plus terribles pouvant m’arriver actuellement -les autres choses étant la mort d’un proche très proche...- donc voilà, ça montre un peu le niveau de la catastrophe.

Bref, maintenant tout va de nouveau bien donc j’ai pu trouver la motivation pour venir écrire ici. Non parce que si avant j’aimais écrire ici quand je n’allais pas bien, je crois que ça a changé désormais. Tous les "mauvais" moments sont voués à être courts donc autant ne pas leur donner plus d’importance que ça.

Du coup, aujourd’hui j’ai aidé Gwen a nettoyé son ancienne chambre -vu qu’ils déménagent- et autant dire qu’il y avait pas mal de boulot, mais à deux, on s’en est plutôt bien tiré. Et sinon on n’a pas glandé grand-chose du weekend - comme souvent- on a beaucoup parlé, beaucoup fait l’amour, regardé quelques épisodes de Earl, regardé du foot, dormir devant et regarder les apparts pour quand on emménagerait ensemble. Samedi classique. Pas la motivation de faire autre chose vu qu’on savait qu’aujourd’hui on pourrait pas vraiment passer autant de temps qu’on le souhaiterait ensemble. Bon, en vrai on a passé tout notre temps ensemble, mais c’est vrai que "faire du ménage" c’est pas réellement notre conception de "passer du temps ensemble". Enfin, c’est pas trop grave, on remet ça le weekend prochain et ce jusqu’à mardi ! Vive les ponts et les jours fériés !

Sinon niveau boulot, tout roule comme sur des roulettes. Pas de problème à ce niveau, je gère, les gens sont contents de moi, je capte les trucs toujours aussi rapidement donc c’est cool.
Et puis j’ai fait ma première sortie trampoline avec Cloche lundi dernier, c’était vraiment sympa ! Plus que ce que j’avais pu imaginer. Je crois que j’y retournerai avec elle les prochaines fois. Et puis ça me fait faire du sport. C’est plutôt pas mal en complément du yoga. Je kiffe le yoga aussi. Finalement, ça ne sera peut-être pas aussi compliqué que ça de se mettre au sport avec Gwen quand on emménagera ensemble si je tiens bien le rythme…

Bon, j’vais essayer d’aller me coucher tôt. Me suis réveillée trop tôt à mon goût aujourd’hui et depuis la semaine dernière je suis crevée plus que de raison donc je ne vais pas tirer sur la corde.

]]>
2016-10-23T23:15:40+02:00
http://angharaad.journalintime.com/Le-jour-ou-j-ai-failli-tout-gacher Le jour où j'ai failli tout gâcher J'ai vécu l'un des pires moments de ma vie samedi matin. Et je pèse parfaitement mes mots... Gwen est venu passer le weekend chez mes parents et on venait de faire l'amour alors, comme d'habitude, je m'étais éclipsée 5 minutes aux toilettes histoire de et quand je suis revenue, je le vois le visage fermé et très rapidement il me demande des comptes sur une certaine conversation que j'ai eu avec une certaine personne que je ne mentionnerai pas parce que je n'ai plus envie de retomber un jour sur ce nom en me relisant. Bref, je constate donc qu'il est tombé sur une conversation Skype J’ai vécu l’un des pires moments de ma vie samedi matin. Et je pèse parfaitement mes mots…

Gwen est venu passer le weekend chez mes parents et on venait de faire l’amour alors, comme d’habitude, je m’étais éclipsée 5 minutes aux toilettes histoire de et quand je suis revenue, je le vois le visage fermé et très rapidement il me demande des comptes sur une certaine conversation que j’ai eu avec une certaine personne que je ne mentionnerai pas parce que je n’ai plus envie de retomber un jour sur ce nom en me relisant.

Bref, je constate donc qu’il est tombé sur une conversation Skype où un de mes "ex" (si on peut appeler ça comme ça vu qu’on ne s’est vu en tout et pour tout que deux fois...) m’avait envoyé des photos de lui en pleine action avec des ex à lui et moi qui lui demandait s’il montrait aussi les photos qu’il avait sur moi à n’importe qui comme ça… Donc, dans un premier temps, Gwen a été choqué qu’il puisse m’envoyer des photos comme ça, que lui ait des photos de ce genre sur moi et surtout que je continue de lui parler avec tout ça. Et je ne peux que comprendre son incompréhension. Ce n’était même pas quelqu’un que j’appréciais vraiment. Le seul truc, c’est qu’il avait une vie de merde et j’avais peur de la rendre un peu plus merdique en l’envoyant bouler. Comme si, moi, j’avais le pouvoir de changer sa vie… Certes, je lui donnais des conseils quand il rencontrait une fille. J’essayais de lui remonter le moral quand il allait mal. Mais oui, j’aurais juste dû tout simplement couper les ponts avec lui quand j’ai commencé à constater qu’il ne pouvait s’empêcher de faire des remarques déplacées. Que ça n’avait rien d’amical. Que le fait qu’il ait une vie pourrie ne justifiait pas ça. J’aurais tout simplement dû m’éclipser dès que j’avais constaté tout ça. Mais non, j’arrêtais juste de lui parler quand il abusait et dès qu’il revenait pour des conseils ou me parler de ses problèmes, j’étais dispo. Putain de messages contradictoires que je lui envoyais… J’aurais juste dû tout arrêter. Le bloquer, le supprimer et ne plus jamais penser à lui. Comme je disais, ce n’était même pas comme si je l’aimais un tant soit peu. Il me faisait juste pitié. Ne jamais parler à quelqu’un parce qu’on a pitié. C’est une mauvaise chose.

Bref. Gwen a très mal vécu ça. Il s’est senti blessé dans son orgueil, a eu l’impression que je l’avais trahi, que je lui avais menti et je ne peux que le comprendre. Si lui m’avait fait un truc du genre, j’aurais eu beaucoup de mal à m’en remettre. J’aurais perdu toute confiance en moi. Et peut-être confiance en lui… Et je sais qu’on ressent les choses un peu de la même façon, c’est pour ça que ça me fait d’autant plus mal. Je suis mal depuis samedi. Mal parce que je me dis que s’il n’était pas si génial, s’il ne m’aimait pas autant, tout serait terminé. Et ça aurait été entièrement de ma faute. Je n’aurais pu n’en vouloir qu’à moi-même. Je n’en veux qu’à moi-même. Je le savais quand il avait pris ces photos qu’un jour je m’en voudrais. Que ça me poserait problème. Mais j’ai toujours eu du mal à dire non. A ne pas faire ce que les gens attendent de moi.

Mais j’ai changé. Depuis que j’ai rencontré Gwen, j’ai changé. Et en mieux. J’arrive plus facilement à exprimer ce que je ressens. Je sais demander pardon quand je suis en tort et j’ai appris aussi à assumer mes décisions. Comme lorsque j’ai décidé d’arrêter là mes études pour commencer à travailler. Alors que tout le monde me voyait poursuivre. Gwen m’a toujours encouragé dans mes décisions et ça me tue intérieurement de l’avoir fait -de le faire- souffrir. C’était tellement la dernière chose que je voulais faire… J’ai toujours voulu éviter ça et là mon putain de passé de merde me rattrape au moment où je m’y attends le moins…

Samedi, je haïssais l’autre parce que je me disais que c’était de sa faute tout ça. Les photos, les messages… Mais en fait, aujourd’hui, en y réfléchissant, j’ai compris que la seule fautive, c’était moi. J’ai juste été une grosse conne et j’ai failli tout perdre parce que je suis persuadée que tout tourne autour de moi et que le bonheur de chacun dépend de moi. Alors que je devrais juste me soucier de rendre Gwen heureux. C’est le chéri le plus parfait au monde et moi je suis juste conne. Même pas capable de lui rendre la pareille.

Ca faisait longtemps que je ne m’étais pas détestée à ce point.

En fait, tout ça était bien plus facile à supporter ce weekend, quand il était là. J’ai jamais aimé la confrontation, mais là j’ai désespérément besoin de lui près de moi. C’est pour dire à quel point je l’aime… En temps normal, j’aurais fui. J’aurais attendu qu’il se décide à revenir vers moi, s’il le décidait… Sinon j’allai déprimer quelques semaines et rapidement repasser à autre chose. Mais là, à la seule pensée que tout pouvait finir, j’ai paniqué. Mon coeur s’est emballé. Mes entrailles se sont resserrées et mon cerveau perdait totalement pieds. C’était comme tomber dans un gouffre sans fonds. Et ça m’a fait mal quand il m’a dit que j’avais baissé dans son estime. Même si c’était surtout dit sous le coup de la colère et que c’était justifié.

Je crois qu’il va falloir que je regagne sa confiance dans les prochains mois. Et avec la mémoire qu’il a et son côté rancunier, ça va demander du temps. Mais il en vaut la peine. Tellement tellement. En fait, je me suis rendue compte que, sans lui, je n’étais plus rien. J’ai fait les choses mécaniquement aujourd’hui. Tant que j’étais occupée, ça allait, mais dès que mon cerveau arrêtait de se concentrer, je pensais automatiquement à lui, à tout ça et j’avais envie de pleurer. Et de me faire du mal aussi. Parce que je me déteste réellement pour tout ça. Je sais pas trop de quoi ça paraît vu de l’extérieur, mais j’ai vraiment l’impression d’avoir brisé sa confiance et je me hais pour ça parce que je sais qu’il m’a toujours fait confiance aveuglément, qu’il a remis son coeur sans question entre mes mains et moi, sans le vouloir -heureusement d’ailleurs-, je lui ai fait du mal. Je crois que c’est le point dans cette histoire que j’ai le plus du mal à supporter.

Heureusement, on a pu parler ce soir. On a pu remettre un peu les choses à plat, voir où chacun se situait et il fait bonne figure. Et il a été tellement compréhensif et rassurant. Sérieusement, s’il vous plait, faites que tout s’arrange parce que lui, c’est très clairement l’homme de ma vie et je veux pas le perdre pour une histoire comme ça.

Vivement vendredi que je puisse le revoir. Même s’il m’en veut, je me sens quand même mieux avec lui que sans lui…

]]>
2016-10-04T00:16:42+02:00
http://angharaad.journalintime.com/Cette-force-de-persuasion Cette force de persuasion... J'admire mon corps. Il me saoule de temps en temps - c'est normal- mais je dois reconnaître que, la majorité du temps, il m'impressionne. Contrairement à ma détermination, mon corps ne lâche rien. Si j'avais un esprit plus combatif, je suis sûre qu'il serait capable de grandes choses. Je comprends un peu mieux pourquoi je désespérais mes profs de sports et de musique au collège et au lycée. "Avec des jambes comme les tiennes, tu devrais courir beaucoup plus vite !", "Avec ta taille, tu ne devrais pas avoir du mal à marquer des paniers !", "Avec les poumons que tu as, tu devrais J’admire mon corps. Il me saoule de temps en temps - c’est normal- mais je dois reconnaître que, la majorité du temps, il m’impressionne. Contrairement à ma détermination, mon corps ne lâche rien. Si j’avais un esprit plus combatif, je suis sûre qu’il serait capable de grandes choses. Je comprends un peu mieux pourquoi je désespérais mes profs de sports et de musique au collège et au lycée. "Avec des jambes comme les tiennes, tu devrais courir beaucoup plus vite !", "Avec ta taille, tu ne devrais pas avoir du mal à marquer des paniers !", "Avec les poumons que tu as, tu devrais pouvoir chanter plus fort !". Ouais. Probablement. Mais je n’en ai jamais eu envie. Enfin, pas réellement. A la limite, j’aurais préféré savoir bien dessiné. Savoir danser en me sentant totalement à l’aise dans mon corps. Me laisser juste aller à la musique, comme les images que je vois dans ma tête. Mais tout ça, ce ne sont que de simples envies. Je n’ai pas envie de travailler pour atteindre ça. Je voudrais que ça soit un don. Que ça me soit complètement naturel. Que je n’ai pas le moindre effort à fournir.

Parfois, je trouve ça dommage d’être aussi douée dans de nombreux domaines : ça m’a rendu paresseuse. Je ne connais pas la valeur de l’effort. Pour moi, tout doit se faire un claquement de doigt. Si ça ne fonctionne pas comme ça, ça ne m’intéresse pas. C’est notamment pour ça que j’ai décidé de ne pas continuer en pharma. Pas assez évident et la charge de travail m’épuisait d’avance. Pareil pour la prépa littéraire. Quoiqu’au final, je m’en suis plutôt bien tirée à moindre effort. Mais je savais que si la première année s’était passée de justesse, je n’aurais jamais pu valider ma deuxième année. Et l’échec subit n’est pas quelque chose que je veux connaître. Alors j’ai préféré partir à un moment où, je le savais, j’assurais encore. Et puis je suis tombée en GEA. La simplicité incarnée. Hormis les maths fi', je comprenais tout. Naturellement. Sans vraiment faire d’effort. Alors j’ai su que c’est ce que j’allais faire. La vie est déjà bien assez compliquée pour se la rendre encore plus compliquée. Et puis, je n’ai jamais mis en premier plan ma carrière pro' à un quelconque moment de ma vie. Donc c’était réglé. Et la licence -bien qu’elle m’ait saoulé parce que mal organisée- m’a confirmé que je faisais le bon choix. La simplicité et l’évidence, c’est ce qu’il y a de mieux pour moi. Et tout ça ne fait que se concrétiser avec mon travail.

Je vais finir par avoir un ego surdimensionné vu tous les compliments que me font mes collègues. N’empêche que je ne peux pas leur donner tort. On m’explique quelque chose une fois et je suis capable de le refaire, mieux, de l’expliquer quelques minutes après. Mieux encore, je suis même capable d’enchaîner sur la suite logique des choses. J’ai un cerveau incroyable. Quand j’y pense, parfois, ça me donne envie de pleurer. Parce que je ne comprends pas ce que j’ai fait pour mériter tout ça. Et c’est effrayant. Parce qu’une partie de moi à peur qu’un jour tout ça me soit retiré…

Et puis je ne parle même pas de mon corps. Toujours à son poste pour exaucer le moindre de mes caprices. Hier je voulais avoir l’air un peu patraque pour que mon excuse soit vraiment visible sur moi et ce matin, je me réveille avec un léger mal de crâne. Pas le mal de crâne vraiment gênant, mais suffisant pour me donner un air un peu fatigué et shooté. Et j’adore ça. C’est génial d’être en phase à ce point avec son corps. Avec son esprit.

C’est vrai qu’en fait, je ne me vois pas comme un tout. J’ai tendance à vachement personnalisé d’un côté mon cerveau, de l’autre mon corps, et en guise de lien un peu bancal, moi. D’ailleurs, vu la conception des choses, je ne sais même pas comment je considère mon "moi". Est-ce que je me vois comme une âme ? Un truc dans le genre en tout cas… Selon moi, mon cerveau et mon corps ne m’appartiennent pas vraiment. Ce sont plus des compagnons. Un peu le genre de relation qu’on pourrait avoir avec des amis. Ou des frères et soeurs. On est étroitement liés, mais on ne s’appartient pas pour autant. De ce fait, ça peut expliquer pourquoi je les admire tellement et pourquoi je peux passer un temps fou à m’émerveiller devant. C’est un peu le genre de fierté que l’on doit ressentir pour un animal ou un enfant. Pour moi, ce sont deux sentiments qui sont étroitement similaires. Je vérifierai ça quand j’aurais mes enfants. Je pense que ce sont deux amours de même intensité mais sur des branches différentes. Un peu comme l’amour que je peux ressentir pour ma famille et celui que je ressens pour Gwen. Pas la même branche, mais l’intensité est comparable. Dans ma tête c’est très clair, mais écrit comme ça, j’en suis pas si sûre…

Sinon, comme je l’avais prévu, j’ai été payé aujourd’hui… D’un côté j’étais soulagé -je pourrais acheter un beau cadeau à Papa- et d’un autre côté ça m’a agacé -j’aurais pu aller au resto et revoir mon maître de stage de DUT à qui je dois beaucoup. Alors ouais, ça m’a saoulé. Parce que ça avait l’air vraiment sympa. Mais bon, on va dire que ça sera encore mieux pour le pot de départ de Néné, en plus là il y aura Sylv' donc ça sera cool. Je l’aime bien Sylv'. Elle parle beaucoup alors j’aime être avec elle. Surtout que la panoplie de discussion est bien plus grande qu’avec Cloche. Mais j’aime bien Cloche aussi, mais elle a besoin de plus de temps pour se livrer je pense. Et puis elle ne doit pas être de nature très bavarde de toute façon… Pour ça, quand il y a Néné -mais elle va bientôt partir donc bon...- et Sylv', je me sens plus à l’aise. J’aime pas que la discussion repose sur moi. Après je me sens obligée de parler et je raconte de la merde. Alors que quand on est trois, il peut y avoir un silence de mort, je m’en fiche. De toute façon, en dehors de Gwen, Maman et Sa', je crois que je me force toujours à parler. Ne serait-ce qu’un minimum. Pour éviter les silences.

]]>
2016-09-28T19:46:43+02:00