La vie d'une Quiche

C'est quand tout va mal qu'on reconnait les vrais amis.

Hier, suite à mon écrit, j’ai publié un message un peu stupide sur Skype. "Totalement blasée. Vivement Septembre..." A la base, c’était plus pour faire réagir Flo' qu’autre chose. Au final, Chris' est venu voir ce qu’il se passait avec son : "ca va bien ? jetais pas décidé à te parler ce soir mais en lisant ton message perso jvoulais prendre de tes nouvelles, histoire d te faire chier un peu :)" Si ça c’est pas adorable. Du coup je lui ai raconté. Je lui ai tout dit à propos de Flo'. Que j’en avais marre de me prendre la tête comme ça pour des broutilles. Enfin, surtout que lui se prenne la tête comme ça pour des broutilles. Chris' a fait son jaloux -enfin, pour rigoler, enfin, je crois, en fait, je ne sais jamais trop avec lui...- parce que je parlais de façon "intime" avec Flo' et pas avec lui. Bref, on a parlé de 23h36 à 1h43 et à 00h19, ya Felon qui est arrivé.

C’est marrant, Felon tombe toujours au bon moment, pile poil quand j’en ai besoin. Je sais pas si c’est parce qu’il jette un coup d’œil ici de temps en temps -franchement, ça m’étonnerait qu’il l’ai fait ne serait-ce qu’une fois- ou si alors il débarque juste au bon moment. Quoiqu’il en soit, je m’en fiche, le truc, c’est que quand je vais mal, il est toujours là pour m’écouter me lamenter sur mon sort et donner un intérêt à ce que je raconte alors que même moi je me rends compte que je pleurniche pour que dalle. Je crois que c’est la seule personne vers qui je ne regrette vraiment pas d’être allée de nouveau. Parce qu’il est juste génial. Le truc qui m’embête, c’est que je lui parle uniquement quand je vais mal et encore, parce qu’il vient me chercher… C’est souvent que j’ai envie de lui envoyer un message, mais je n’ose pas. Je n’ose plus. Parce que je sais que je peux être très envahissante parfois. Et puis je sais que si c’est le cas, il n’hésitera pas à me rembarrer, mais j’ai pas envie de me faire rembarrer, alors je reste dans mon coin et je vais voir de temps en temps son profil LoL pour voir où il en est à peu près. Mais c’est tout. Et même si je ne lui manque pas particulièrement vu qu’il a toujours un truc à faire, ça ne le dérange pas vraiment que je vienne lui parler à ce qu’il m’a dit hier. Le truc, c’est que parfois j’ai juste rien à dire. J’ai l’impression de n’avoir rien à dire en ce moment. Je le voyais déjà avec Flo' depuis quelques jours. S’il ne parlait pas, je ne le faisais pas non plus. De toute façon, ça a toujours été mon problème. Pendant les trois mois où je parlais non-stop avec Felon, j’avais réussi à surmonter ça. Presque. Mais maintenant, je retombe déjà dans mes travers. Bah, au pire, comme dit Felon, je changerai quand je devrais changer. Je dois juste attendre d’avoir le déclic.

Du coup, hier avec Felon on a parlé jusqu’à 2h du mat'. Il a réussi à me convaincre que je n’avais rien à me reprocher avec Flo'. Que je lui avais juste dis ce que je pensais et que c’était une bonne chose. Et puis il a raison. Si j’avais gardé ça pour moi, ça n’aurait fait qu’empirer et me bouffer de l’intérieur. Peu importe à quel point j’apprécie Flo', il n’en vaut malgré tout pas la peine. Et à force de parler à Felon, j’en suis venue à la conclusion que ce n’est pas à moi de m’excuser. Si Flo' veut continuer de me faire la gueule, tant pis pour lui. Après tout, je suis jolie, pas trop bête et des garçons qui me veulent, il y en a beaucoup. Il faut juste que je parvienne à discerner ceux qui me veulent uniquement pour le sexe et les autres qui pourraient être intéressés par plus. Et si Flo' fait parti de la première catégorie, il ne mérite pas que je m’intéresse à lui. Et s’il continue de bouder comme un gamin, c’est pas grave, on ne se parlera plus comme ces derniers mois. J’arrête juste de faire des efforts pour lui. Et en plus, ça me fait économiser 114€ comme ça. Et je gagne un weekend auprès de ma famille.

N’empêche, hier soir, je me suis rendue compte d’un truc : je dis souvent ne pas avoir de vrais amis, mais c’est faux. Le truc, c’est que moi je ne fais jamais l’effort d’aller vers eux. En vrais amis, en réalité, j’ai au moins Felon, Chris' et Franz. Bon, surtout le premier quand même vu que c’est le seul qui m’aide réellement à réfléchir sur ce que je veux vraiment et que les deux autres sont -ou ont été- un peu trop portés sur ma personne à un moment donné. Mais quand même, quand j’ai besoin, ils sont là. Et puis j’essaye aussi d’être là quand eux ont besoin… Même si je m’en sors moins bien qu’eux. J’essaye malgré tout.

Bwarf, je les aime quoi.