La vie d'une Quiche https://angharaad.journalintime.com/ Il existe trois définitions de "quiche". La première est relativement appétissante, la deuxième est écoeurante et enfin, la troisième qui me définit est celle-ci : "Personne pas douée pour une activité." Je suis donc une personne relativement appétissante mais qui consommée à l'excès peut donner la nausée et je ne suis définitivement pas douée, et ce dans moult domaines... Bref, ma vie promet... fr 2024-05-28T11:08:00+02:00 https://angharaad.journalintime.com/Myrtilles-et-mures Myrtilles et mûres Mon envie du moment les baies. Avec du fromage. Enfin, du gouda vu que je suis limitée niveau choix. J'avais jamais vraiment goûter du gouda, mais j'ai eu un flash où mon cerveau à décréter que le gouda accompagné de mytilles/mûres ou pruneaux était la meilleure chose au monde. Et mon cerveau a souvent raison. Ça me sert de petit-déj quand je suis au boulot et de goûter à la maison. C'est juste trop bon. Et pas trop mauvais pour la santé, je crois... Bon, le fromage c'est jamais top, mais peu importe. Ce que Nana demande, je lui offre. J'en ai même pas parlé parce que ça Mon envie du moment les baies. Avec du fromage. Enfin, du gouda vu que je suis limitée niveau choix. J’avais jamais vraiment goûter du gouda, mais j’ai eu un flash où mon cerveau à décréter que le gouda accompagné de mytilles/mûres ou pruneaux était la meilleure chose au monde. Et mon cerveau a souvent raison. Ça me sert de petit-déj quand je suis au boulot et de goûter à la maison. C’est juste trop bon. Et pas trop mauvais pour la santé, je crois… Bon, le fromage c’est jamais top, mais peu importe. Ce que Nana demande, je lui offre.

J’en ai même pas parlé parce que ça faisait un bon mois que je n’écrivais plus maaais : Soso marche ! Depuis le 1er mai grosso modo, pendant notre séjour chez les parents du Chéri. Et maintenant, il trace. C’est trop marrant les premiers pas, leur façon de marcher en mode petit chimpanzé. Pour le langage, c’est toujours pas ça, même si le "Non" est maîtrisé et qu’il commence à prononcer le nom de sa soeur, mais il marche !

Youyou, elle, a fait sa première grosse sortie scolaire au zoo de Beauval et, comme on s’y attendait, elle n’a pas plus apprécié que ça : trop de bruit, trop de marche et les animaux, c’est pas trop son délire. Après elle a quand même passé un bon moment, mais la piscine c’est plus rigolo quoi… Quand on est allé la récupérer et qu’on lui a demandé ce qu’elle avait vu, sa première réponse a quand même été "J’ai vu un monsieur très gros ! Il devait avoir un bébé dans son ventre !"... Donc voilà, à 3 ans et demi, ma fille a préféré regarder les autres visiteurs plutôt que les animaux… C’est exactement ce qu’on avait fait quand je devais avoir 15 ans avec ma soeur la fois où on était allé -un peu forcées- à Beauval avec les cousins : on avait préféré commenter les faits et gestes des visiteurs plutôt que de regarder les animaux enfermés derrière des vitres. Bon, Youyou n’a sûrement pas poussé sa réflexion aussi loin, mais comme elle nous demandait avec l’innocence des enfants "Les animaux sauvages ne vivent pas dans la nature alors ?"

Le Chéri quant à lui est juste parfait. C’est toujours le même hein, il râle -moins qu’avant clairement-, s’agace souvent parce que les enfants font trop de bruit et se chamaillent, mais il prend soin d’eux, leur fait des câlins, leurs repas, joue avec eux et il s’informe pour améliorer au mieux notre quotidien dans cette maison. Puis évidemment il gère absolument tout dans la maison, d’autant plus que là, enceinte, je ne sers pas à grand-chose. Malgré sa fatigue et les mauvaises nuits, je peux dire que, dans l’ensemble, il gère à mort. Alors oui, sa patience est parfois limitée, mais il faut dire que Soso et Youyou ont un talent tout particulier pour nous taper sur le système. Puis on est fatigué. Et même si sur le plan sexuel c’est le néant absolu depuis un bon mois, il y a toujours des moments de tendresse, des baisers plus appuyés que les autres, des caresses quand on se retrouve l’un à côté de l’autre sans l’un des deux terribles au milieu et pour tout ça, je me dis que le Chéri, c’est vraiment l’homme de ma vie. Sincèrement, si on vient à se séparer un jour pour une raison x ou y, je ne me remettrai pas en couple. C’est lui ou personne. C’est la seule personne sur cette Terre qui me complète et me ressemble si bien. Entre nous, la compréhension est quasi immédiate et plus le temps passe, plus je m’en rends compte. On sait ce que l’autre va dire avant même qu’il le dise et on finit souvent les phrases de l’autre. En société, ça fait toujours son petit effet. Je ne pourrais même pas dire la dernière fois qu’il m’a agacé tellement j’ai rien à lui reprocher.

En ce moment on est un peu submergé par notre rôle de parents et on s’oublie un peu en tant que couple, mais l’un comme l’autre on sait que ce n’est qu’une passade et ça ira déjà mieux quand Nana nous aura rejoint. Bon, ça posera probablement d’autres problèmes de logistique pour se retrouver rien que tous les deux, mais avec un peu d’organisation et d’opportunisme, ça devrait le faire.

Sinon, ce weekend, c’était la fête des mères. Enfin, pour moi, ça a commencé dès vendredi aprem quand je suis rentée du travail avec Youyou qui m’avait préparé un cadeau et qui avait demandé à son père de l’aide pour faire un gâteau. J’ai donc soufflé mes 4 bougies de fête des mères (d’ailleurs, j’avais pas percuté, mais c’est bien ma 4ème fête des mères, trop douée cette petite !) et on a ensuite pu déguster son magnifique gâteau. Le samedi elle m’a fait un superbe dessin de ribambelle de bonhommes faits en gommettes (très coloré, un vrai chef d’œuvre qui a fini sur le frigo dès qu’on est rentré à la maison !) ainsi qu’un joli gribouillage de mon Soso et le dimanche, j’ai eu le droit à une écharpe et un parfum que les parents m’ont pris de la part des enfants. Alors que moi, j’ai juste fait un gros bisou à ma maman en lui souhaitant une bonne fête… Je me rattraperai l’année prochaine, là j’avais pas anticipé et j’avais beaucoup trop la flemme de prendre la voiture samedi pour aller lui chercher un truc… Bref, c’était un weekend sympa. Et j’ai adoré avoir les premiers cadeaux de ma Youyou. Ils n’avaient rien fait à l’école mais ce n’est pas plus mal. Je me souviens que petite, je trouvais souvent les idées nazes et je faisais toujours un truc moi-même à offrir. Du coup, connaissant Youyou, si on l’oblige à dessiner un truc en particulier ou quoi, elle risque de faire n’importe quoi tel le troll que c’est. Donc c’est mieux s’ils ne font rien. Clairement… Puis bon, en réalité, je m’en fiche un peu des cadeaux ou même qu’on me le souhaite. La seule date réellement importante pour moi, c’est mon anniv. Sinon, tous les jours je suis une mère et le véritable cadeau c’est de voir ses enfants en bonne santé grandir et s’épanouir. C’est gnangnan, mais c’est vrai. Puis bon, la fête des mères a été instaurée par Pétain donc bon, si on zappe, c’est pas une grande perte on va dire. Même si dans ma famille, toutes ces petites fêtes sont ultras importantes pour mes gamins de parents. Genre si on continue à plus de 20 ans de venir les voir tous les 3 au moins un weekend par mois pour Yo', 3 weekend par mois pour Sa' et quasi tous les weekends pour moi, c’est juste histoire de et pas parce qu’on sait qu’on a les meilleurs parents du monde et qu’on les aime de tout notre cœur…

Bref, je kiffe ma vie. J’aime ma famille dans son ensemble et qu’est-ce que je suis chanceuse ! Pourvu que ça dure toute la vie et que ça continue pour mes enfants, mes éventuels petits-enfants et ceux qui les suivront hypothétiquement.

]]>
2024-05-28T11:08:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/Pleine-lune-et-fatigue-puissance-mille Pleine lune et fatigue puissance mille Je suis en pilotage automatique depuis une bonne semaine. Depuis jeudi dernier pour être précise. Les parents avaient récupéré Soso le lundi parce qu'il était tombé malade à la suite de sa sœur (une rhinosinusite séreuse à première vue) et que Youyou devait se lever à 6h30 le lendemain pour aller au zoo donc on ne pouvait pas se permettre qu'elle passe une sale nuit avec la respiration chaotique de son frangin. Bref, la semaine se déroule tranquillement, mes nuits sont un peu plus reposantes et Soso a l'air de se remettre tranquillement jusqu'à jeudi 18h30 où ma mère Je suis en pilotage automatique depuis une bonne semaine. Depuis jeudi dernier pour être précise.

Les parents avaient récupéré Soso le lundi parce qu’il était tombé malade à la suite de sa sœur (une rhinosinusite séreuse à première vue) et que Youyou devait se lever à 6h30 le lendemain pour aller au zoo donc on ne pouvait pas se permettre qu’elle passe une sale nuit avec la respiration chaotique de son frangin.

Bref, la semaine se déroule tranquillement, mes nuits sont un peu plus reposantes et Soso a l’air de se remettre tranquillement jusqu’à jeudi 18h30 où ma mère m’envoie une vidéo de Soso en train de dormir, ventre à l’air en train de creuser à mort. Par acquis de conscience, elle part aux urgences avec papa, ils arrivent là-bas à 20h15 et sont pris en charge à 21h46. A partir de là, plus de nouvelles jusqu’à 2h40 où papa me dit rapidement que Soso passe une radio des poumons pour écarter une éventuelle infection. Et pour la première fois depuis que je suis mère, j’ai réellement eu une montée de panique. Pareil pour le Chéri. J’avais couché Youyou vers 20h et j’étais redescendue dans le salon pour que le Chéri ait les mêmes infos que moi. Et qu’on essaie de se rassurer mutuellement…

Je ne me suis jamais réellement inquiétée pour mes enfants depuis le moment où on les a posé sur moi à la maternité. Tant qu’ils étaient dans mon ventre, j’avais l’impression de ne rien pouvoir maîtriser parce que je ne les voyais pas, mais en dehors, je me sentais plus à même de les protéger. C’est marrant parce que souvent j’entends l’inverse… Bref, ils ne m’ont pas habitué aux sérieux problèmes de santé donc là, autant de temps sans nouvelles et aussi tard, ça me perturbait sérieusement. Avec le Chéri, on essayait de ne pas se monter la tête avec tous les mauvais scénarios qui pouvaient nous traverser l’esprit, mais c’était difficile.

Un peu avant 3h, je suis partie me mettre au lit parce que j’étais cassée et que j’avais besoin de la présence de mon grand bébé pour me dire que tout irait bien. J’ai comaté pendant près d’une heure avant de recevoir un message de Maman plutôt rassurant : de l’asthme infantile. Pas la meilleure des nouvelles, mais dans ce contexte, c’était rassurant. Après ça j’ai pu dormir pour de vrai jusqu’à 7h45 où j’ai dû me réveiller pour emmener Youyou à l’école.

Depuis, je tombe de fatigue. Dès que je me pose, je m’endors. Et je me réveille toujours aussi fatiguée. Et puis la grossesse n’aide pas, mais au moins, Soso va mieux. La santé c’est tellement le principal. Depuis ça, toutes les siestes que je peux faire avec lui, je les fais, mon bébé bien collé contre moi, sa petite tête chaude posée sur mon bras. Je les aime tellement mes deux terribles. Ils me fatiguent autant que je les aime.

Quant à Nana, elle n’a pas eu de meilleure idée que de se mettre en siège… Après, à ce stade ils peuvent encore bouger et il y a beaucoup de place chez moi donc bon, je ne m’en fais pas trop. Mais si on peut m’annoncer lundi qu’elle est tête en bas, ça serait une bonne chose quand même…

]]>
2024-05-24T12:16:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/Intuition-zero-pointe Intuition : zéro pointé Alors autant sur le sexe de mes futurs enfants je ne me trompe pas, autant au niveau résultats de santé pour moi, je suis une quiche complète. Depuis le début de ma grossesse je suis persuadée d'avoir un diabète sous-jacent. J'ai tout le temps - vraiment tout le temps- soif et je peux m'enfiler 3L d'eau et avoir toujours aussi soif. Bon, par contre c'est vrai que je ne vais pas plus aux toilettes que ça au vu de ce que je bois. Mais bref, j'étais persuadée d'avoir du diabète gestationnel. Je fais toujours des gros bébés, je suis en surpoids, mon père a du diabète, mon Alors autant sur le sexe de mes futurs enfants je ne me trompe pas, autant au niveau résultats de santé pour moi, je suis une quiche complète. Depuis le début de ma grossesse je suis persuadée d’avoir un diabète sous-jacent. J’ai tout le temps - vraiment tout le temps- soif et je peux m’enfiler 3L d’eau et avoir toujours aussi soif. Bon, par contre c’est vrai que je ne vais pas plus aux toilettes que ça au vu de ce que je bois. Mais bref, j’étais persuadée d’avoir du diabète gestationnel. Je fais toujours des gros bébés, je suis en surpoids, mon père a du diabète, mon grand-père maternel a du diabète donc c’est juste logique que j’en fasse aussi. Okay, ma glycémie à jeun est toujours impec, mais ça, ça ne me rassurait pas. Plein de filles qui font du diabète gestationnel ont une bonne glycémie à jeun, mais dès qu’elles ingèrent un peu de sucre, bam ! La glycémie grimpe.

J’ai donc fait le test mardi et tout est impec… Je suis pile dans la moyenne basse à chaque fois. Pas trop bas, ce qui pourrait être inquiétant en mode "mon corps en fait trop" mais juste, tranquille, mon corps gère à mort. Alors ouais, il est un peu nul ce corps parce qu’il prend trop facilement du poids et n’en perd pas vite, mais pour le reste, il gère. Je suis une fille en bon surpoids avec des analyses d’une sportive… C’est plutôt cool en vrai. Si j’y réfléchit bien, ça me gaverait plus d’avoir un physique de fille sportive avec des analyses de fille en surpoids… Vu comme ça. Bon, par contre, une fois que la troisième est là, ça serait bien qu’avec le Chéri on se mette un bon coup de pied aux fesses pour perdre tous nos kilos en trop. Dit-elle en mangeant un donut… Si seulement j’avais eu du DG, au moins j’aurais été forcée de faire attention. Mais là, c’est fichu. J’ai aucune volonté fasse à la bouffe et encore moins enceinte.

Je suis au boulot là, j’ai presque fini de faire tout ce que j’avais à faire et j’ai grave la flemme. Je suis HS, je n’arrête pas de penser à mon chez moi, à quel point j’ai bien avancé dans le rangement et à quel point j’ai envie de continuer pour que ça soit clean quand on rentre de chez les parents du Chéri. J’aime bien ranger en vrai, mais j’aime bien le faire quand je suis seule. Parce que quand il y a quelqu’un, ça m’agace de ranger toute seule, mais j’ai pas envie qu’on m’aide pour faire les choses comme j’ai envie de le faire. Du coup, bah, je range pas. Ou on range vite fait et la satisfaction n’ait pas la même. Après, tant pis, j’aurais pas le temps de tout faire quand même donc ce soir je vais juste essayer de dégager les étagères de la cuisine et la table. Faut que je fasse un drive aussi histoire de manger des légumes ce soir. Le gari c’est bien, mais ça manque de verdure tout ça et je sens que mon corps commence à être en manque.

Donc ce soir, je m’occupe des étagères, demain je me mets en télétravail de mon propre-chef (je suis enceinte, je fais ce que je veux, déjà je me mets pas en arrêt donc qu’on vienne pas m’embêter) et je passerai juste l’aspirateur dans l’escalier du bas et je dessinerai sur les boîtes. Mardi j’ai préféré ranger la chambre du premier étage et nous mettre à jour sur les machines et ça représentait pas mal de taff…

Pendant mes vacances il faudra que je prenne une journée pour nettoyer la salle de bain, jeter tous les produits de beauté périmés même pas ouvert de mes biotyfullbox gratuites et les toilettes (plus dégager l’étagère en face des toilettes où on a entreposé des trucs qu’on a jamais retouché en 4 ans...). Et ça serait bien qu’à un moment je fasse un peu de tri sur la mezzanine… Histoire d’organiser un peu tout ça et balancer ce qui ne sert plus depuis trop longtemps. Comme ça je pourrais voir quels sont nos besoins en matière de boîtes ou d’étagères pour ranger correctement tout ce qui servira mais plus tard. C’est-à-dire tous les livres qu’on pourra redescendre et mettre en bibliothèque quand nos enfants auront compris qu’un livre ça se traite avec soin…

En vrai c’est sympa de faire du rangement, c’est juste que c’est démoralisant quand tout ce que tu fais est détruit en quelques jours… Finalement, je me rends compte que je suis relativement ordonnée et maniaque quand je suis seule, mais dès qu’il y a le Chéri et les enfants, je laisse tomber parce que je sais que ça ne peut pas rester comme ça et j’ai pas envie de passer mon temps à ranger derrière. Surtout les enfants, le Chéri range en règle générale, mais si le bazar s’installe, il n’aura pas forcément l’élan de ranger en mode "à quoi bon" et j’avoue que je fais exactement pareil. C’est pour ça que c’est bien les semaines sans enfants, ça permet de rétablir vite l’ordre avant que trop de bazar ne s’installe.

Bref, on l’aura compris : quand je suis seule chez moi, ma seule occupation c’est de regarder des émissions sur des crimes à la télé en faisant du ménage… Je pourrais en profiter pour sortir, mais non. Trop casanière pour ça. J’ai même pas dit à Koala que j’étais dispo cette semaine pour sortir parce que j’avais beaucoup trop la flemme de sortir, aller en ville et tout. Puis bon, je ne peux même pas boire d’alcool donc c’est pas drôle…

]]>
2024-04-25T12:00:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/3y2w-Ambivalence Ambivalence Première journée seule. Bilan : ils m'ont tous manqué. Mon chéri et mes bébés. C'est trop silencieux sans eux. Le seul truc sympa, c'est de n'avoir à m'occuper que de moi. La maison est déjà plus propre alors que je n'ai pas vraiment commencé à ranger. Juste, je nettoie systématiquement derrière moi alors ça reste propre. C'est plus clean, mais c'est vide. En tout cas, ça me prouve une chose : je ne suis pas faite pour vivre seule. Une semaine c'est très bien. Pourtant, à la fin de la semaine, après deux heures passées avec eux, je regretterai de ne pas avoir plus Première journée seule. Bilan : ils m’ont tous manqué. Mon chéri et mes bébés. C’est trop silencieux sans eux. Le seul truc sympa, c’est de n’avoir à m’occuper que de moi. La maison est déjà plus propre alors que je n’ai pas vraiment commencé à ranger. Juste, je nettoie systématiquement derrière moi alors ça reste propre. C’est plus clean, mais c’est vide. En tout cas, ça me prouve une chose : je ne suis pas faite pour vivre seule. Une semaine c’est très bien.

Pourtant, à la fin de la semaine, après deux heures passées avec eux, je regretterai de ne pas avoir plus profité de cette semaine. À chaque fois c’est le même scénario. Je me fatigue…

Demain matin, je fais mon test du glucose. Ensuite, j’aimerais faire un grand rangement. Et mercredi, ça sera aspirateur dans toutes la maison. Puis je commanderai des boîtes pour ranger nos vêtements, au Chéri et à moi. Puis une autre pour ranger les plaids du salon. Puis faut que je réfléchisse à comment rehausser la bibliothèque de Youyou pour que Soso arrête de toucher à ses livres et les déchirer quand il se fâche. Et que je trouve un système pour ranger les Monsieur, Madame de mademoiselle pour qu’elle puisse facilement les ranger elle aussi.

J’ai jamais trop ressenti ce besoin de "nidification" sur mes précédentes grossesses, mais là, c’est terrible ! Je n’ai jamais autant voulu que la maison soit propre. Comme dit le Chéri, l’annonce des allergies de nos enfants ont dû jouer. Puis bon, deux enfants, le bordel c’est gérable. À trois, il faut commencer à avoir une certaine discipline si on ne veut pas se faire submerger. C’est peut-être le fait de se dire qu’à trois enfants on passe à la définition de "famille nombreuse" qui me pousse à penser ça. J’en sais trop rien, mais c’est évident que je me rends compte que j’apprécie vraiment quand la maison est rangée. C’est juste qu’on manque de rangement, du coup, c’est pas toujours facile de se motiver à ranger. C’est pour ça, dès que j’ai mon salaire, je regarde ça de plus près.

D’ailleurs, il faudra aussi que je dessine sur les boîtes de vêtements des enfants les affaires qu’il faut ranger dedans. Comme ça Youyou pourra aider son papa à débarrasser le sèche-linge plus efficacement.

En tout cas, le truc sympa de ne pas avoir les enfants à la maison : le sommeil. Le Chéri qui est chez ses parents depuis samedi m’a dit qu’il dormait super bien et faisait même des siestes dans la journée. Un luxe qu’il peut rarement se permettre à la maison. Maman m’a dit que les enfants dormaient aussi très bien et que Youyou a même fait une sieste d’une heure trente aujourd’hui. Bref, tout le monde dort mieux. Bon, moi j’ai quand même un réveil pour aller aux toilettes généralement, mais de ne pas avoir à faire de biberons ou réconforter un des deux terreurs pour un cauchemar ou une peur quelconque, ça fait du bien.

Mais ils me manquent quand même. Ce qui, à mon sens, est une bonne chose. Ça doit être terrible de se retrouver seul et de se dire que, finalement, on est mieux sans sa famille. Sur du court terme, je ne dis pas, mais rapidement on ressent un certain manque. J’ai pas ri aujourd’hui par exemple. Sauf quand j’ai reçu un SMS du Chéri ou que Maman m’a envoyé une vidéo de Youyou qui réclame un troisième yaourt aux fruits avec une argumentation digne de sa petite personne. J’en conclus donc que je suis plus heureuse avec eux, même s’ils me fatiguent souvent que sans eux.

Bon, après c’est cool de pouvoir jouer aux Sims toute la journée quand même…

]]>
2024-04-22T21:15:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/3-ans-et-demi 3 ans et demi Youyou a eu 3 ans et demi hier. Je me revois, à cet âge, toute fière de répondre "J'ai 3 ans et demi" lorsqu'on me demandait mon âge. Et maintenant, c'est au tour de ma fille d'avoir cet âge. C'est marrant quand même la vie. C'est à la fois si lointain et, en même temps, je n'ai pas l'impression d'avoir beaucoup évoluée depuis cet âge... Mon évolution est si lente, si linéaire, sans cassure que j'ai du mal à me demander ce qu'il y a de si différent entre la petite fille de 3 ans -et demi- que j'étais et la femme de 31 ans d'aujourd'hui. Je n'ai vécu aucune véritable Youyou a eu 3 ans et demi hier. Je me revois, à cet âge, toute fière de répondre "J’ai 3 ans et demi" lorsqu’on me demandait mon âge. Et maintenant, c’est au tour de ma fille d’avoir cet âge. C’est marrant quand même la vie. C’est à la fois si lointain et, en même temps, je n’ai pas l’impression d’avoir beaucoup évoluée depuis cet âge… Mon évolution est si lente, si linéaire, sans cassure que j’ai du mal à me demander ce qu’il y a de si différent entre la petite fille de 3 ans -et demi- que j’étais et la femme de 31 ans d’aujourd’hui. Je n’ai vécu aucune véritable épreuve, ma vie est un long fleuve tranquille épargnée de la mort de ses proches, de la maladie et des soucis financiers. Tout roule pour moi comme pour mes proches. Enfin, mes vrais proches… Parce que bon, certains membres de la famille pas si éloignés que ça ont de gros problèmes de santé à l’heure actuelle, mais mon côté froid et pragmatique ne peut pas s’empêcher de penser qu’ils l’ont pas mal cherché à fumer comme des pompiers durant toutes ces années donc fallait pas s’attendre à autre chose. Peut-être que la froideur et le pragmatisme sont la solution pour avoir l’impression de mener une vie paisible… C’est possible…

Bref, ma vie est d’un ennui complet, je pense, qu’en dehors de moi, personne ne pourrait vivre ma vie sans se faire profondément chier, et pourtant, qu’est-ce que je l’aime cette vie. Si je devais changer une seule chose, ça serait mon boulot. Genre, garder mon train de vie actuel - et quel train de vie de folie...- mais sans bosser. Je déteste bosser. Je hais le travail. Je hais de devoir faire le trajet deux fois par semaine pour voir la tête de mes collègues. Ça me gave profondément et je préfère mille fois rester chez moi. Avec ma famille. Avec mes enfants épuisants mais si drôles et génialissimes -est-ce que des parents trouvent réellement leur enfant inintéressants et stupides ?- et mon Chéri parfait à mes yeux. Je me répète sans cesse, mais vraiment, ça me pourrit la santé de devoir venir ici. Si au moins je pouvais bosser chez moi et revenir ici une fois par mois, pourquoi pas, mais deux voire trois fois par semaine, c’est juste de l’ordre de la torture. Et je ne vois pas l’intérêt de la chose également… D’façon, télétravail ou pas, si j’ai pas la motivation de bosser, je ne le ferai pas. Surtout en étant au boulot. Ne rien faire, ça ne me dérange aaaaaaaaaaabsolument pas. Je discute très bien dans ma tête avec moi-même et l’ennui est un concept qui m’effleure juste.

La semaine prochaine, les enfants vont chez mes parents, le Chéri chez les siens pour voir ses potes avant que je débarque avec les enfants la semaine suivante et moi je vais être pépère à la maison toute seule pour 4 jours. Ça va tellement me faire du bien ! Des nuits complètes, de vraies soirées, manger ce que je veux à l’heure que je veux et jouer aux Sims dès que je ne bosse pas. Le pur bonheur. Et après ces 4 jours, je serai plus qu’heureuse de les retrouver. Et puis, je vais pouvoir me centrer sur Nana comme ça. Contempler mon ventre pendant des heures, prendre le temps de lui parler et d’essayer de comprendre comment elle est positionnée sans que les deux terreurs rappliquent dans la minute en voyant mon ventre pour faire aléatoirement des bisous, des petits coups, pincer la peau, essayer de fourrer leurs petits doigts dans mon nombril ou crier dessus (les enfants sont chelous...). Mais c’est marrant, même Soso a l’air de capter qu’il se passe quelque chose là-dedans du haut de ses 15 mois. Youyou, elle, malgré toutes nos explications, restent persuadée que j’ai manger sa sœur… Ça ne la perturbe pas comme j’ai pu le voir dans certaines vidéos sur Internet, mais l’histoire de l’ovule de la maman qui s’associe avec le spermatozoïde du papa pour faire grandir un bébé, ça ne la convainc pas. En même temps, va expliquer comment le papa met le spermatozoïde dans le ventre de la maman à un enfant de 3 ans qui parle beaucoup trop et est beaucoup trop curieux… J’ai pas envie qu’elle nous demande une démonstration… Déjà qu’elle nous pose des questions ultra gênantes qui nous font mourir de rire, pas besoin d’en rajouter une couche. Cette enfant est une pépite.

Bref, j’espère que Youyou ne va pas faire de crise pour ne pas rester avec les parents, de toute façon, je bosse, il n’y aura pas le Chéri, donc je n’ai pas trop le choix que de la laisser là-bas. Mais bon, j’ai pas envie de faire galérer les parents quoi… Après, ça fait deux weekends qu’elle accepte de dormir avec Maman quand on y va donc je pense que la pause de "papy-mamie" lui a fait du bien et qu’ils lui ont suffisamment manqué pour qu’elle ne fasse pas sa mauvaise tête quand on y va. Puis bon, s’il ne fait pas trop mauvais, Maman pourra les sortir un peu pour promener Elliott ou aller nourrir les poules et faire de la balançoire donc ça devrait lui plaire comme programme plus que : rester à la maison à ne rien faire.

Et comme ça j’en profiterai pour ranger un peu aussi. J’aime bien ranger quand je suis toute seule. Quand ils sont là, j’ai grave la flemme -parce que je sais que ça ne restera pas propre longtemps- mais quand ils ne sont pas là, c’est mon petit plaisir de remettre la maison en ordre pour les quelques jours que je passe seule. On se réjouit comme on peut hein…

Bon, sur ce, c’est l’heure d’y aller. Demain, je ne travaille que le matin. Après je dépose Soso chez les parents, je retourne à la maison. Le soir c’est repas avec les collègues -heureusement que le menu me parle- et samedi matin on emmène Youyou à son parcours de babygym, je dépose le Chéri à la maison et je file avec Youyou chez les parents. Et en y allant, on s’arrêtera à Pâte à Pain pour se prendre un donut chacune. La vie est faite de petits plaisirs simples.

]]>
2024-04-18T16:11:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/Extenuee Exténuée Je suis fatiguée, exténuée, hs, ko. J'ai l'impression que mes yeux se ferment tous seuls, mes paupières sont si lourdes. Pourtant, j'ai pas si mal dormi la nuit dernière, enfin, aussi bien qu'il est possible de le faire avec un Soso en plein pic de croissance/poussée dentaires/acquisition de la marche... On est repassé à deux biberons dans la nuit et il a besoin d'avoir sa tête sur mon bras ou mon épaule pour ne pas avoir trop de pression au niveau de la mâchoire. Mais je suis plus sereine, il ne m'agace plus fortement. Merci les hormones. Faut également que les hormones se Je suis fatiguée, exténuée, hs, ko.

J’ai l’impression que mes yeux se ferment tous seuls, mes paupières sont si lourdes. Pourtant, j’ai pas si mal dormi la nuit dernière, enfin, aussi bien qu’il est possible de le faire avec un Soso en plein pic de croissance/poussée dentaires/acquisition de la marche… On est repassé à deux biberons dans la nuit et il a besoin d’avoir sa tête sur mon bras ou mon épaule pour ne pas avoir trop de pression au niveau de la mâchoire. Mais je suis plus sereine, il ne m’agace plus fortement. Merci les hormones. Faut également que les hormones se calment quand les enfants veulent me faire des câlins parce que je me rends compte que je les envoie rapidement se faire balader : ça m’oppresse… En temps normal j’aime leurs câlins, mais enceinte, j’ai une tolérance assez limitée… Enfin, je ne suis pas du genre à culpabiliser pour ça. Puis j’en profite pour glisser des notions de consentement à Youyou qui a un peu de mal avec ça, faut bien l’avouer… Autant elle a bien capté qu’il ne fallait pas qu’on touche son corps et qu’elle avait le droit de dire non quand elle ne veut pas de câlins/bisous et compagnie, autant elle n’envisage paaaaaas du tout que l’inverse soit possible… Quelle enfant. Aucune maturité et empathie, c’est dingue. A croire qu’elle a trois ans.

Bref, pour en revenir à ma fatigue, ça me gave un peu qu’ils m’aient toujours pas filé au boulot ma lettre pour que je puisse faire ma demande pour travailler quelques heures en moins par jour dans une limite de 35h. Je comptais prendre 2h par jour quand je suis sur siège, bah là à ce rythme va falloir que je prenne tous mes aprem pour pouvoir les écouler. Et franchement, j’en ai clairement besoin. Je suis clairement plus fatiguée en venant ici qu’en étant chez moi. Avec deux enfants qui se disputent, pleurent, réclament notre attention ou font du bruit. Bien contente d’être en weekend ce soir… Je n’en peux plus.

]]>
2024-04-10T14:24:21+02:00
https://angharaad.journalintime.com/T2-check T2 : check Bon. Hier j'ai fait ma T2. Visiblement, ma Nana irait parfaitement bien. La sage-femme a pu voir tout ce qu'il fallait voir et à chaque fois elle disait que c'était "parfait". Donc si c'est parfait, je suis contente. C'est un bébé bien dans les courbes. Courbes hautes selon elle, mais après comparaison avec ma Youyou nationale, c'est en-dessous de ses courbes à elle et peut-être plus dans les courbes de Soso, donc tout est normal pour moi. Si c'était un petit bébé, ça m'aurait inquiété et j'aurais dû faire une autre écho à mes frais pour me rassurer. Comme pour Soso... Mais Bon. Hier j’ai fait ma T2. Visiblement, ma Nana irait parfaitement bien. La sage-femme a pu voir tout ce qu’il fallait voir et à chaque fois elle disait que c’était "parfait". Donc si c’est parfait, je suis contente. C’est un bébé bien dans les courbes. Courbes hautes selon elle, mais après comparaison avec ma Youyou nationale, c’est en-dessous de ses courbes à elle et peut-être plus dans les courbes de Soso, donc tout est normal pour moi. Si c’était un petit bébé, ça m’aurait inquiété et j’aurais dû faire une autre écho à mes frais pour me rassurer. Comme pour Soso… Mais là, ça a l’air d’aller, elle remue bien et a un beau profil, donc je suis rassurée. Pas à 100%, mais à 95 quand même. Tant que je ne l’aurais pas en pleine forme dans les bras, je ne pourrais m’empêcher de douter de toute façon. On entend et lit tellement de choses… Finalement, plus ça va, plus c’est stressant. Pour Youyou j’étais finalement plus sereine… En même temps, il y avait le confinement, je ne pouvais qu’aller bien.

Ce weekend on a fait l’anniv de Maman, j’ai pas eu à acheter la nourriture parce que Yoyo avait suggéré un barbecue au vu du beau temps, mais du coup, j’ai dû trouver un cadeau en speed (du parfum, ça lui plaît toujours). Bon, c’est vraiment le camping au niveau de la cuisine, donc je ne vais pas y aller comme je le pensais le weekend prochain… Maman n’est pas assez dispo pour s’occuper des enfants et j’ai la flemme de les gérer pas chez moi. Parce qu’au moins, à la maison, tout est fait pour eux donc ils peuvent toucher à tout et aller partout sans grand danger. Le seul truc, c’est qu’il n’y a pas le jardin à l’appart… Mais bon, encore une fois, être toute seule dehors avec les deux, ça sera tout sauf reposant. Et je suis HS moi…

Samedi soir chez les parents, avec le Chéri on avait réussi à refourguer les enfants à Maman et Sa' pour la nuit, du coup on dormait tous les deux dans ma chambre au sous-sol et on a profité de ce moment pour faire l’amour. Enfin, on a fait tout un tas de tentatives plus infructueuses les unes que les autres entre notre fatigue mutuelle, le lit pas franchement confortable et mon gros ventre qui dérangeait le Chéri et qui m’empêchait de trouver une position agréable. Bref, on a dû s’acharner pendant une bonne heure avant de laisser tomber. C’était sympa quand même, mais le Chéri a fini frustré (paaaaas moi !) Comme il me disait, on doit être l’un des rares couples où la fille a toujours son orgasme avant le mec. Je suis pas difficile moi, c’est ça le truc pratique. Mon corps est ultra réactif. Pour le Chéri, c’est plus cérébral généralement. Déjà, si je ne suis pas à 100% dedans, il va le griller directement et ça va complètement le bloquer. Comme je lui dis parfois en rigolant - même si c’est clairement pas un sujet hilarant- le viol conjugal avec lui c’est juste pas possible.

Bref, le lendemain matin, on a refait une tentative, cette fois c’était mon corps qui bloquait - peu importe la position, mon ventre me dérange et Nana fait part de son mécontentement comme son frère au même stade - donc j’étais pas dedans et il l’a senti donc on a stoppé en se disant qu’on reprendrait tout ça en septembre… En attendant, ça sera travaux manuels pour nous deux. Puis bon, on pourra toujours tenter les préliminaires si ça nous chante, mais je sais que ça le satisfait moins -moi aussi d’ailleurs, on va pas se mentir- qu’un "vrai" rapport avec pénétration et tout.

C’est quand même le truc nul avec la grossesse : le premier trimestre j’ai la libido en berne à cause des nausées et quand ça s’arrange, on a un petit mois ou deux pour profiter et après mon ventre dérange… Donc c’est parti pour 6 mois d’abstinence… Youhou ! J’vais rêver de sexe toutes les nuits. Vraiment pas gênant quand on dort entre ses deux enfants… Vivement qu’ils dorment seuls ces deux minis casse-pieds… Même si je les aime d’un amour infini.

Soso commence à marcher, à défaut de parler. Et il dort quand même bien mieux depuis qu’il prend la Desloratadine comme sa sœur. Il ne tousse plus. Le pauvre, depuis au moins janvier il galérait avec ça faute de pédiatre compétent. Le pire, comme me dit le Chéri, c’est que j’avais déjà pensé à l’allergie, mais bon, je n’allais pas faire de l’automédication quand même. Surtout sur un de mes enfants… C’est peut-être parce qu’il manquait de sommeil qu’il a galéré pour évoluer sur la marche et le langage… Qui sait. Enfin, le principal c’est qu’il va mieux maintenant.

Youyou me fait de plus en plus penser à moi petite. En version plus ouverte. Dans le sens où elle dit ce qu’elle pense, là où moi, j’avais déjà plus de retenue à son âge. Mais du coup, j’ai l’impression qu’elle est aussi plus en avance que moi parce qu’elle pose énormément de question, elle reformule systématiquement pour être sûre d’avoir bien compris et elle mémorise. En ce moment, elle est obsédée par le concept de mort et s’intéresse à la généalogie de sa famille. Faudrait que je puisse retrouver des photos histoire de faire avec elle un petit arbre généalogique. Bon, je m’arrête à mes grands-parents (ou peut-être arrières-grands parents) parce qu’au-dessus, il n’y aura clairement pas de photo et Youyou veut mettre des têtes sur les noms. Elle est aussi fan que moi des albums photo et surtout, des anecdotes qui y sont associées. J’espère que ça démontre d’un grand intérêt pour la famille et qu’elle sera donc comme moi à ce sujet.

]]>
2024-04-09T10:49:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/23-jours 23 jours Il me reste 23 jours à bosser. En comptant celui-là. D'ailleurs c'est plus 22 jours et demi vu qu'il y a un vendredi où je ne travaille que le matin. Vivement. Je déteste bosser. C'est pas épanouissant de bosser pour moi. Je ne suis pas faite pour ça. De toute façon, dès qu'il y a un truc de l'ordre de l'obligatoire, ça me gave rapidement... C'est pour ça que ça ne vaut même pas la peine que je me penche sur une carrière plus artistique. J'aime pas les contraintes. Au moins, en étant comptable, si je fais pas un truc, je peux m'en foutre, ça n'impacte en aucun cas mon estime de Il me reste 23 jours à bosser. En comptant celui-là. D’ailleurs c’est plus 22 jours et demi vu qu’il y a un vendredi où je ne travaille que le matin. Vivement. Je déteste bosser. C’est pas épanouissant de bosser pour moi. Je ne suis pas faite pour ça. De toute façon, dès qu’il y a un truc de l’ordre de l’obligatoire, ça me gave rapidement… C’est pour ça que ça ne vaut même pas la peine que je me penche sur une carrière plus artistique. J’aime pas les contraintes. Au moins, en étant comptable, si je fais pas un truc, je peux m’en foutre, ça n’impacte en aucun cas mon estime de moi. Si je me foire dans un domaine tel que l’écriture, là, ça serait la cata pour mon ego. Vaut mieux rester dans l’incertitude. Se dire que j’ai du talent mais que je ne veux pas l’exploiter. Tout plutôt que de réduire cette certitude à néant.

Puis, de toute façon, j’ai aucune inspiration pour le moment. Mon cerveau est trop vide. Entre le boulot et le quotidien à gérer, j’ai pas la force mentale de penser à quoique ce soit. Les seuls sujets qui parviennent encore un peu à susciter de l’intérêt chez moi sont ceux qui concernent l’éducation. Donc autant dire que jamais je n’écrirai de livre là-dessus. Aucun intérêt. Surtout que ça ne serait que pour jeter des fleurs à mes enfants exceptionnels. Même s’ils me gavent toujours autant quand je passe une sale nuit à cause d’eux.

Dimanche on a été au resto avec les parents et Sa'. Deux semaines et un weekend sans se voir, c’était beaucoup trop… Est-ce que je suis fusionnelle avec eux ? Probablement. C’est même certain. Pourtant, je ne suis pas du genre à les appeler tous les jours ou autre. Et même quand je vais chez eux, j’ai plus tendance à rester dans mon coin en dehors des repas. Mais j’sais pas, j’adore leur présence. J’adore savoir que, si j’en ai envie, je peux les voir. Et que si j’ai besoin d’eux, je peux compter sur eux.

Franchement, mes parents sont mes héros et je ne souhaite qu’une chose : avoir exactement la même relation -sinon mieux- avec mes enfants. Je crois pouvoir dire que mes parents ne m’ont pas "cassé", comme on l’entend si souvent. J’ai rien à leur reprocher. Ils m’ont toujours soutenue, encouragée, poussée et rassurée aux moments où j’en avais besoin. Puis ils me laissaient de l’espace et me poussaient à faire mes propres expériences en dépit de leurs propres craintes. Non, vraiment, j’ai des parents géniaux. D’façon, je crois que ça se voit rien qu’au fait qu’on rentre toujours avec plaisir à la maison avec les frangins. D’ailleurs, on a beau avoir chacun notre chez nous, chez les parents, ça reste "la maison". Bref, je les aime.

Dimanche après le resto, je suis allée comme prévu avec les enfants chez Mamy M. et c’est toujours aussi sympa. Même si Soso a beaucoup plus la bougeotte que sa sœur… Elle qui jouait tranquillement et sagement pendant des heures, son frère c’est pas du tout le même modèle. Il touche à tout, veut tout ouvrir, tout renverser, fait du bruit, bref, il a beaucoup trop la confiance ce petit père.

Il a commencé à faire deux trois pas d’ailleurs lundi. Grosse avancée. Peut-être à cause de ça la nuit pourrie en y réfléchissant… A voir. Mais bon, quitte à me faire mal dormir, autant que ce soit pour de la vraie marche de plusieurs minutes. Là, clairement, ça n’en vaut pas la peine…

Samedi j’ai emmené Youyou à la piscine, elle a bien kiffé, mais sa peau beaucoup moins. Par contre, je me tâte à remplacer les cours de judo qu’on prévoyait pour la rentrée prochaine pour des cours de piscine plutôt… Après, elle commence à vraiment apprécier la babygym et s’améliore bien donc j’hésite aussi à la laisser. Le mieux c’est de voir avec elle au moment venu. Puis on pourra toujours l’emmener à la piscine de temps en temps pour que le Chéri la tranquillise un peu avec l’eau. Parce qu’elle aime bien, mais elle panique dès qu’elle a de l’eau sur le visage. Un peu comme son père d’ailleurs même si lui ça s’explique vu qu’il a failli se noyer petit et qu’en primaire un plus grand lui a enfoncé la tête sous l’eau plusieurs secondes pendant un tournoi de waterpolo… Bref. On verra bien. De toute façon, le but c’est avant tout qu’elle fasse quelque chose qu’elle apprécie. Après, le judo, si ce n’est pas à la rentrée prochaine, ça sera pour la suivante. Ça peut servir quand même…

N’empêche, je m’étais fait un petit programme pour ce weekend que j’ai pas mal tenu. Je suis fière de moi ! Vendredi, j’emmène Soso à la piscine pendant la pause déjeuner de Youyou. Si je peux avoir un enfant plus serein dans l’eau que ne l’est Youyou, je prends. En plus il dormira bien l’aprem comme ça… Ça c’est du bonus. Comme ça, avec le Chéri on pourra en profiter pour faire, peut-être, l’un des derniers câlins avant l’accouchement… Parce que bon, en règle générale, au bout d’un moment ça devient désagréable pour moi toutes les positions, puis avec mon ventre, je ne suis pas super à l’aise. Et le Chéri non plus, au moins, on est raccord. On est souvent raccord quand même.

Sinon rendez-vous le 8 avril pour voir si tout va bien avec Nana (on a modifié légèrement le prénom pour que ce soit plus facile de lui trouver un surnom… Oui, le surnom c’est primordial chez nous faut croire...). Ça tombe deux jours après l’anniv de Maman, un 8, ça ne peut qu’aller. Ouais, je me rassure comme je peux. En espérant que ça ne soit pas la nuit du doute pour moi… Enfin, il n’y a pas de raison que ça n’aille pas. Elle gigote bien déjà. Assez souvent dans la journée mais relativement peu la nuit. Je crois… Je ne sais même plus comment s’était pour les deux autres. Youyou, c’est fichu, je ne peux pas savoir parce que j’ai pas écrit comme une grosse nulle, mais pour Soso c’est possible que je trouve ça… A 5 mois pour Soso on devait être en septembre… Je vais regarder ça tiens ! Et après je vais manger.

]]>
2024-04-04T12:10:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/Tous-les-4-pendant-un-mois Tous les 4 pendant un mois En ce moment, mes parents sont en pleine rénovation de leur cuisine. Qui dit rénovation de la cuisine, dit pas de cuisine. Du coup, pendant quasiment un mois, je ne peux pas aller squatter chez eux, ni leur laisser Soso du mercredi midi au vendredi soir quand j'arrive avec Youyou après l'école/boulot pour le weekend end. Donc en ce moment, on teste la vie de parents de deux enfants + une grossesse sans relai de la famille. Bah, ça se fait, mais c'est épuisant. Par contre, on a une organisation du tonnerre. Étrangement... Bon, on se couche parfois un poil trop tard quand même, En ce moment, mes parents sont en pleine rénovation de leur cuisine. Qui dit rénovation de la cuisine, dit pas de cuisine. Du coup, pendant quasiment un mois, je ne peux pas aller squatter chez eux, ni leur laisser Soso du mercredi midi au vendredi soir quand j’arrive avec Youyou après l’école/boulot pour le weekend end.

Donc en ce moment, on teste la vie de parents de deux enfants + une grossesse sans relai de la famille. Bah, ça se fait, mais c’est épuisant. Par contre, on a une organisation du tonnerre. Étrangement… Bon, on se couche parfois un poil trop tard quand même, surtout que Youyou a besoin d’une heure pour s’endormir en ce moment, mais on gère bien. On a même fait un menu pour la semaine avec deux repas par jour. Du jamais vu. Quelque part, ça me rassure qu’on sache gérer même sans la soupape de décompression que sont mes parents. Bon, on va pas se mentir, c’est quand même crevant et je suis bien contente de les avoir. Mais même si on râle et qu’on leur dit qu’ils sont trop speed pour nous, on doit reconnaître qu’ils sont quand même faciles à vivre nos deux petits monstres.

J’ai voulu couper les cheveux de Soso, bon, en vrai c’est le Chéri qui m’a dit qu’il faudrait qu’on le fasse parce qu’il avait les cheveux dans les yeux et quand il m’a dit qu’il allait faire ça au coupe-ongle, j’ai décidé de prendre ça en charge. Mais ça faisait bizarre parce qu’il avait une frange et une nuque longue, du coup le Chéri a coupé sur un côté, je trouvais pas ça ouf donc j’ai fait le deuxième côté mais c’était clairement pire et je ne parle même pas de l’arrière… Bref, la prochaine fois, je le laisserai gérer, il fait ça bien mieux que moi, faut que je l’admette. En attendant, mon pauvre Soso se fait appeler Sir Godefroy et on se marre à chaque fois qu’on voit sa tête. Comme je disais au Chéri, si on ne s’améliore pas d’ici qu’il aille à l’école, il faudra qu’on se résigne à l’emmener chez un coiffeur. C’est un métier, ya pas à dire…

Ce weekend, c’est Pâques. Ça me saoule un peu de ne pas le faire avec les parents parce que bon, même si on n’est pas chrétien, on aime profiter de ce genre de fête pour se retrouver. En plus, je comptais sur leur grand jardin pour faire une chasse aux œufs pour Youyou. Elle avait bien kiffé l’année dernière celle que lui avait faite Tata A-M et Papa. En vrai, je pourrais aller squatter, mais si je le fais, les parents ne pourront pas avancer dans leur rangement et du coup ce n’est pas cool pour eux et ça va stresser Papa. Donc je vais prendre mon mal en patience et je leur proposerai, comme le Chéri me l’a suggéré, d’apporter de quoi manger pour le 6 avril (c’est l’anniv de ma maman chérie) pour fêter son anniversaire histoire qu’elle n’ait rien à préparer, on prendrait aussi de quoi faire le petit déj et on repartirait tranquillement le dimanche avant le repas de midi. Normalement à ce stade ils devraient avoir terminé la cuisine.

Action - Réaction : j’ai envoyé un message au frangins pour leur proposer l’idée et j’en ai aussi envoyé un à Papa pour savoir si c’est réalisable. Parce que bon, je leur avais parlé de resto la dernière fois, mais j’avais un peu zappé que ça devrait être le soir vu qu’il y a le Ramadan en ce moment et que Maman et Sa' le font, et le soir au resto avec un Soso fatigué et une Youyou potentiellement fatiguée aussi, j’ai pas trop envie de tester… Au moins, chez les parents, ils peuvent aller se coucher quand ils sont fatigués. Je me chargerai même du coucher de Soso pour pas que Maman doive speeder pour manger. Je dis ça comme si je lui faisais une fleur alors que c’est mon enfant… Je me repose bien trop sur elle la pauvre ! Au moins, elle voulait être proche de ses petits-enfants, moi je lui laisse la place avec graaaand plaisir. Enfin, de temps en temps hein. La maman c’est quand même moi… Mais je suis une maman qui se préserve en s’appuyant sur l’aide de ses proches sans la moindre culpabilité. J’aurais aimé avoir une relation comme ça avec mes grands-parents moi…

En parlant de grands-parents, faudrait que je demande à Mamy M. si elle est dispo ce weekend ou lundi pour que je passe la voir avec les enfants. Ça fait longtemps et j’ai rêvé d’elle cette nuit. Elle m’en voulait parce que je ne prenais plus de nouvelle (surtout parce qu’elle avait eu un grave accident de la route dans mon rêve, elle était restée un moment à l’hôpital et moi je n’avais pas pris la peine d’aller la voir ou au moins lui envoyer un message...). Tiens, je vais lui envoyer un message de suite comme ça ce qui est fait n’est plus à faire ! Voilà une bonne chose de faite encore une fois. C’est la journée où je fais tout ce que je repousse tout le temps. J’ai même répondu à Koala. Faudrait que je me motive à répondre à Bouh et ça serait impec !

]]>
2024-03-28T15:11:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/XX XX Pour l'anniversaire du Chéri, j'ai eu un rendez-vous chez le gynéco et c'est visiblement une petite fille qui nous rejoindra en août. Je suis tellement contente qu'à chaque fois, mon intuition était bonne : fille, garçon, fille. J'ai fait exactement ce que je voulais - reproduire mon schéma familial- et ça me rend heureuse. Et t'as le Chéri, qui s'était aussi fait à l'idée d'une fille qui m'a dit à l'annonce "Donc la prochaine fois, on tente le garçon ?"... Il me fatigue xD C'est le premier à me sortir des "Pourquoi on a fait deux enfants déjà ? Avec trois ça va être un Pour l’anniversaire du Chéri, j’ai eu un rendez-vous chez le gynéco et c’est visiblement une petite fille qui nous rejoindra en août. Je suis tellement contente qu’à chaque fois, mon intuition était bonne : fille, garçon, fille. J’ai fait exactement ce que je voulais - reproduire mon schéma familial- et ça me rend heureuse. Et t’as le Chéri, qui s’était aussi fait à l’idée d’une fille qui m’a dit à l’annonce "Donc la prochaine fois, on tente le garçon ?"... Il me fatigue xD C’est le premier à me sortir des "Pourquoi on a fait deux enfants déjà ? Avec trois ça va être un carnage !" Et là, l’air de rien, il me parle d’un quatrième… Comme si c’était lui qui les faisait grandir dans son corps. Bon, après, c’est vrai que c’est lui qui les gère la plus grosse partie du temps… Je ne peux au moins pas lui dire qu’il veut faire des enfants alors qu’il ne s’en occupe pas. Clairement pas !

Même pour son anniversaire où je lui ai dit que je m’occupais de tout, quand Soso a fait caca et que j’étais encore dans la salle de bain, au lieu de se dire "J’attends qu’elle descende pour qu’elle s’en occupe" (ce qu’il m’arrive de faire parfois, je l’admets...), il est venu directement le changer. De toute façon, le Chéri c’est ça : il râle, mais il fait tout ce qu’il y a à faire sans que je lui demande ou autre. Il aime juste râler pour la forme. C’est fatiguant mentalement quand déjà je ne suis pas au top de ma forme, mais en réalité, c’est juste sa façon de fonctionner. Comme moi je dis à voix haute ce que j’ai à faire sans arrière-pensée et lui se dit que, peut-être, j’aimerai qu’il le fasse à ma place, alors que pas du tout, c’est histoire de ne pas zapper. Bref, on a grosso modo capté qu’en général, quand on a un truc à se dire, on le dit directement et sinon tous les trucs parasites, on n’en tient pas compte. Depuis qu’on a compris ça, nos disputes sont inexistantes. Merci les enfants, étrangement… Ponctuellement on va se saouler vite fait parce qu’on va mal prendre une réflexion, puis en 5-10 minutes c’est passé et la tension disparaît. C’est pratique qu’on n’aime pas tous les deux les prises de tête et qu’on préfère se dire les choses tranquillement avant qu’elles prennent des proportions dramatiques pour rien.

Bref, avec le Chéri, tout roule. On est complice et on se marre bien même si on est fatigué avec nos deux petites tornades qui sont particulièrement bruyants en ce moment. Mais déjà, ils dorment globalement bien, et ça, ça n’a pas de prix. Mais c’est vrai qu’une fois qu’ils sont couchés, on a un regain d’énergie sorti de nulle part.

Pour en revenir à Tertio : le prénom est trouvé depuis un moment (quand j’étais enceinte de Soso il me semble), mais par contre, contrairement aux deux premiers où le surnom était d’une évidence affolante, là, j’ai pas, et ça me perturbe. Je vais pas appeler mes deux premiers par leur surnom et la troisième par son vrai prénom quand même. Quoique je dis ça, mais avec les frangins, on a Yoyo et Soussoune, mais moi mes parents m’appellent par mon prénom. Mais j’sais pas, j’appelle pas mes enfants par leur prénom moi. Faut que je trouve un truc… Wawa ? Wiwi ? Nana ? Ça sera peut-être plus évident quand elle sera parmi nous. Peut-être même que ce sont les enfants qui vont décider ?

Youyou m’a fait marrer quand on lui a fait part du prénom "Ow non c’est moche ça ! Moi je préfère Mila pour une fille et Tom pour un garçon" Genre c’est elle qui va décider… Bon, du coup elle a transformé la prononciation du prénom pour l’appeler "Noëlle"... C’est pas tellement l’esprit mais bon.

Elle a son carnaval le 29 mars, elle sera déguisée en pirate. J’ai craqué, j’ai aussi prit un déguisement pirate à son frère du coup. Ils sont beaucoup trop mignons… Je peux même pas faire de télétravail ce jour-là, je suis dégoûtée… Donc je partirai super tôt ce jour-là pour au moins pouvoir aller la chercher et mettre le déguisement à son frère par la même occasion. Je vois déjà le Chéri lever les yeux au ciel de dépit en me voyant faire. Mais bon, il me connait et il sait que pour ce genre de truc, je craque facilement et je deviens une "mère typique".

D’ailleurs, pour son anniversaire, Youyou a adoré faire avec moi un gâteau d’anniversaire au yaourt et aux pommes pour qu’il puisse souffler ses bougies. Bon, même si le but de la manœuvre c’était qu’ELLE souffle les bougies. Elle a d’ailleurs commencé à pleurer quand son père a réussi à éteindre les bougies, mais il a réussi à retourner la situation en lui disant que lui était trop loin et que c’était elle qui avait éteint les bougies et c’est passé. C’est dingue comme ils changent vite d’état d’esprit à cet âge-là.

Je lisais vite fait ce que j’avais écrit en souhait pour le caractère de Soso et je constate que c’est ce qu’il s’est un peu passé : un bébé plus facile pour le sommeil et qui n’est pas frustré d’être un bébé. Donc, au cas où ça fonctionne pour de vrai, pour ce troisième bébé on reste sur les acquis de : santé de fer, pas difficile pour la nourriture et on rajoute pas d’allergie, un sommeil facile et si possible, sans que j’ai à être à côté..., pas frustrée d’être un bébé et un poil plus calme que les deux premiers. Enfin, moins bruyante. Après faut qu’elle s’exprime, bien évidemment ! Mais plus calmement, ça serait cool… Parce qu’il est mignon le Soso, mais le talent de trouver de quelle façon faire le plus de bruit possible avec un objet, ce n’était vraiment pas nécessaire…

Puis vu que je lisais la période "grossesse n°2", je suis retombée sur un écrit où je parlais déjà d’avoir 4 enfants… Finalement, ça ne date pas d’hier cette histoire. Sauf qu’à ce moment là, le Chéri était plus sur un schéma 3 filles-1 garçon alors que depuis l’arrivée de Soso, il est plus sur 2 filles-2 garçons. Je pense qu’il devait avoir peur de ne pas savoir gérer avec un garçon, puis, finalement, il s’est aperçu que ça ne changeait pas grand chose à sa façon d’être père. De toute façon, quand j’accouche, ça sera stérilet et si jamais je tombe enceinte malgré tout, bah, on pourra dire que c’était écrit comme ça. Dans ma tête, c’est ma dernière grossesse actuellement, mais je ne suis pas fermée à l’idée d’un quatrième… Bon, par contre, après ça sera ligature des trompes et vasectomie, faut pas déconner…

En fait, si je pouvais être directement enceinte du deuxième trimestre -donc sans les nausées et compagnie, c’était vraiment chaud cette grossesse quand même...- et en ayant la certitude d’avoir un bébé en bonne santé à 100%, je n’hésiterai même pas. Mais ça, ça n’existe pas, donc voilà… On verra ce que décide la Nature. D’façon, comme dit le Chéri "Le seul moyen d’être complètement sûr de ne pas tomber enceinte, c’est s’enlever les organes reproducteurs ou l’abstinence..." et je ne suis prête, ni pour l’un, ni pour l’autre… Claaaairement pas…

PS : J’ai oublié : il faut que Tertio aime la voiture aussi ! Enfin pas en mode "c’est la seule solution pour l’endormir" mais plus "la voiture ne la dérange pas du tout : elle dort tout le long du trajet et pas un seul pleur, un vrai bonheur !"

]]>
2024-03-21T14:16:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Comme-un-trou Comme un trou 5 mois de grossesse et j'ai déjà des aigreurs d'estomac... C'est super désagréable. Le seul truc bien dans l'histoire, c'est que je sais d'expérience que dès que j'accoucherai, tout ça ne sera qu'un mauvais souvenir. Comme les douleurs de sciatique. C'est que 4 mois à douiller. En vrai 4 mois dans une vie c'est ridicule, mais bon, quand t'es dedans, c'est ta seule réalité donc c'est un peu compliqué. Comme on se dit avec le Chéri : on est maso quand même de s'infliger ça... Tout ça parce qu'on n'arrive pas à résister à notre instinct de préserver l'espèce. Tu parles d'une 5 mois de grossesse et j’ai déjà des aigreurs d’estomac… C’est super désagréable. Le seul truc bien dans l’histoire, c’est que je sais d’expérience que dès que j’accoucherai, tout ça ne sera qu’un mauvais souvenir. Comme les douleurs de sciatique. C’est que 4 mois à douiller. En vrai 4 mois dans une vie c’est ridicule, mais bon, quand t’es dedans, c’est ta seule réalité donc c’est un peu compliqué. Comme on se dit avec le Chéri : on est maso quand même de s’infliger ça… Tout ça parce qu’on n’arrive pas à résister à notre instinct de préserver l’espèce. Tu parles d’une espèce en plus… Heureusement que de plus en plus de gens ne veulent pas d’enfant. C’est pas bon pour nos retraites, mais au moins, ça limite les dégâts sur la planète. Moi je l’assume, je suis une grosse égoïste.Surtout que je fais des enfants bien morfales…

Hier Youyou m’a fait marrer, parce que je nous faisais des galettes avec de la truite fumée dedans et elle me demandait pourquoi le poisson était comme ça (genre en tranches et pas entier en train de nager joyeusement). Je lui ai expliqué que c’était parce qu’on l’avait tué et découpé pour pouvoir le manger. Elle m’a donc demandé un peu interloquée si le poisson était mort et je lui ai dis que oui et j’en ai profité pour lui expliquer qu’une fois que le bébé serait né et que je pourrais de nouveau manger des légumineuses sans avoir envie de vomir, on arrêterait de manger de la viande pour ne plus avoir d’animaux morts à la maison. Ce qui l’a passablement choqué parce que "Mais moi j’aime la viande des animaux morts !"... Petite au même âge j’avais été horrifiée d’apprendre que la viande était en réalité des animaux, si bien que ma mère m’avait caché que le poisson pané et la viande hachée étaient de la viande (bon après en grandissant je m’en fichais un peu en fait...), mais alors Youyou, nous a énuméré tout ce qu’elle aimait et 90% des aliments cités concernés des animaux…

Après, c’est plus pour une histoire d’économies et manger mieux qu’on veut drastiquement réduire notre consommation de carne plutôt que par réel souci de l’intégrité animale, mais malheureusement pour elle, elle devra se contenter des œufs de Papy et Mamie en guise de protéines animales. Et puis elle en mangera tous les weekends chez eux ainsi que chez les parents du Chéri donc elle ne sera pas carencée. Soso, quant à lui, mange sans problème tout ce qu’on lui donne, alors viande ou pas viande, du moment qu’il mange, ça lui va.

Il me fait marrer en ce moment, après 5 mois sans avoir été d’une quelconque manière intéressé, il vient de se souvenir que j’avais des seins et qu’à un moment je le nourrissais comme ça… Quand je suis dans les parages et qu’il veut me faire comprendre qu’il a faim, il vient sur moi et tire sur mon t-shirt en pointant du doigt mes seins et en se marrant. Et vu comme ils me tiraillent ce moment, j’imagine, qu’en effet, il doit se passer des choses là-dedans et lui doit le ressentir. C’est marrant.

Faut que je me motive à répondre à Koala. J’ai grave la flemme. Je ne sais même pas pourquoi. Enfin si, parce que depuis le temps qu’il me relance, faudrait que je lui propose une date pour qu’on se capte mais j’ai trop la flemme de sortir en ce moment. J’ai besoin d’être chez moi, posée, à rien foutre…

Youyou a du mal avec l’école le jeudi. Ce n’est pas son maître habituel et je crois que la maîtresse qui le remplace lui fait peur. Du coup, tous les jeudis matins quand je la laisse, ça se fait dans les pleurs alors qu’habituellement elle part sans trop de problème. C’est un peu démoralisant. Le truc bien, c’est que l’année prochaine, elle ne sera plus avec le directeur et donc elle aura tous les jours la même maîtresse. J’ai beau essayé de lui parler, ce changement-là, elle ne supporte pas. Le pire, c’est qu’elle est incapable de dire pourquoi. On se dit que c’est parce que cette maîtresse est plus derrière eux et elle ne doit pas aimer ça. Sans certitude. En tout cas, c’est gavant. Surtout que c’est la seule à se mettre dans des états pareils. Enfin bon, il fallait bien que son caractère sauvage et méfiant ressorte. J’imagine.

]]>
2024-03-14T10:28:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Panini Panini Envie du jour : des paninis comme ceux que je mangeais en DUT avec Olivia. Cette période m'avait tellement gavé, parue longue et inintéressante, mais avec le recul, je ne garde que les souvenirs sympa j'ai l'impression. Dont les paninis et les pizzas. Les souvenirs sympas concernent souvent la bouffe avec moi... Je pense que j'ai sincèrement un vrai problème dans ma relation avec la nourriture, mais ce n'est pas suffisamment problématique pour que je me penche dessus. En plus le Chéri a un rapport tout aussi douteux que moi avec la bouffe donc il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Envie du jour : des paninis comme ceux que je mangeais en DUT avec Olivia. Cette période m’avait tellement gavé, parue longue et inintéressante, mais avec le recul, je ne garde que les souvenirs sympa j’ai l’impression. Dont les paninis et les pizzas. Les souvenirs sympas concernent souvent la bouffe avec moi… Je pense que j’ai sincèrement un vrai problème dans ma relation avec la nourriture, mais ce n’est pas suffisamment problématique pour que je me penche dessus. En plus le Chéri a un rapport tout aussi douteux que moi avec la bouffe donc il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Et quand on voit comment nos enfants se comportent quand il y a de la nourriture en jeu, je crois que le problème va perdurer un petit moment… Déjà, ils ne mangent que du fait maison eux, c’est un bon début. Et on favorise les fruits pour les petits grignotages donc bon, vaut mieux ça que les 5 kinders que je m’enfilais à 7 ans…

Bref, hier c’était la reprise de l’école pour Youyou et du boulot pour moi. Ça ne m’avait pas manqué… Clairement, si je pouvais avoir mon salaire sans bosser, je le ferai. Ma vie sociale réduite aux interactions que j’ai avec ma famille de base et la famille que j’ai créée me suffit plus qu’amplement. Et puis je pourrais toujours voir Koala ou Reine ou Bouh quand ça me chanterait. Je pourrais même les voir plus souvent sans la contrainte du travail… En fait, c’est le boulot qui m’empêche d’avoir une vie sociale plus large que la famille en y réfléchissant bien. Mes collègues ? Je le dis et redis, je pourrais m’en passer sans soucis. Si on me proposait là tout de suite de garder mon salaire à vie mais que je devais partir du bureau dans l’immédiat sans dire au revoir et sans plus jamais adresser la parole à mes collègues, mais je signe direct ! Pourtant, dans mon service, je dois être celle qui a les meilleures relations avec chacun. Facile d’avoir de bonnes relations quand on s’en fout des gens. Une bonne dose d’hypocrisie, de fausse empathie et le tour est joué, je me mets tout le monde dans la poche. Après, c’est pas que je les déteste, juste, j’en ai rien à faire d’eux.

Pour Youyou ça s’est plutôt bien passé. Même si elle s’est endormie super tard dimanche soir parce qu’elle cogitait. Il a fallu que je lui dise toutes les choses amusantes qu’elle avait apprises à l’école et qu’elle avait des amis qui l’attendaient avec impatience pour jouer avec elle pour qu’elle daigne s’endormir. Ce qui n’a pas empêché un réveil difficile. Mais finalement, la séparation s’est bien passée et pour la première fois, elle est retournée à l’école le midi avec un réel entrain. Peut-être que la promesse de la sortie au parc n’y était pas étrangère ? Je demanderai au Chéri comment ça s’est passé aujourd’hui.

En tout cas, ça m’a fait sourire hier soir de la voir se faire tenir la main par un petit garçon de sa classe. Le fameux petit garçon qui l’avait poussé en début d’année et qui visiblement lui pique parfois ses lunettes pour l’embêter. Il a l’air d’avoir compris que ce n’était pas la meilleure stratégie pour se rapprocher d’une petite fille, mais ma Youyou n’est pas rancunière de toute évidence et elle aime aussi beaucoup ce petit Eden. Le Chéri ça le fait marrer un peu jaune, mais bon. Moi je sais comment j’étais à cet âge alors que ma fille suive mes traces, ça ne m’étonne pas. Mais forcément, pour lui qui a commencé à remarquer l’existence des filles à l’adolescence, c’est plus difficile à entendre.

Soso lui ne marche toujours pas, ne parle toujours pas, mais qu’est-ce qu’il simule bien ! Dès que sa sœur l’embête/le colle de trop/lui prend un jouet il se met à hurler en boucle "Aïe" pour qu’on intervienne. Du coup, maintenant, même avec les adultes il le fait, genre quand on veut lui changer la couche et qu’il n’est pas décidé. Et puis il sait aussi très bien se faire comprendre. Pour avoir un biberon par exemple, il va dans la cuisine, tire le marche-pied de sa soeur et essaye de l’escalader pour attraper sa boite de lait, le tout en criant des "Da da !" (l’un des rares mot de sa langue visiblement) en pointant du doigt ce qu’il veut (c’est-à-dire la boite de lait, la bouteille d’eau et le biberon) et si ce n’est pas assez clair pour nous, il va chercher n’importe quel objet ressemblant à un verre et fait semblant de boire en pointant la cuisine du doigt. Et il ne s’arrête que quand il a obtenu ce qu’il veut. Pareil quand il est fatigué : il se couche sur le tapis, se redresse et pointe l’escalier du doigt en disant ce qui ressemble vaguement à "dodo". Quand il veut sortir il va chercher ses chaussures et tape sur sa tête pour nous rappeler de lui mettre un bonnet, bref, il ne parle pas mais à énormément de choses à dire. Et il remue constamment. Pire que sa sœur. De toute façon, on l’a emmené au parc intérieur pas loin de chez mes parents ce weekend et il a réussi à faire le parcours des petits sans aide. Je suis obligée de le mettre à la babygym quand il aura deux ans. Clairement.

Anlias a l’air de bien se développer. Enfin, je crois vu que je n’ai pas eu d’échos, pas fait de DPNI et que ma sage-femme n’écoute même pas le cœur au doppler… Je regrette un peu mon choix de sage-femme, mais trop la flemme de changer. De tout façon, je vais faire un double suivi avec le gynéco de la clinique, ça sera mieux. J’avais un meilleur ressenti avec lui. Et puis il a une machine pour faire des échos… C’est un plus non négligeable… Le truc sympa, c’est que je commence à bien ressentir les coups donc même si ça ne rassure pas sur d’éventuels problèmes, je me dis au moins qu’il y a bien quelque chose de vivant là-dedans… Allez, en ce mois de ramadan on va souhaiter un bébé en bonne santé comme ses frangins pour compléter notre jolie famille de timbrés. Bon, je ne fais pas le ramadan, surtout enceinte, mais Maman le fait -et Sa' aussi peut-être- donc je me greffe sur leur ramadan on va dire… Si je peux souhaiter des trucs moi, ça me va !

Intérieurement, je me dis que ça va, que tout va bien. Mais il y a quand même une minime part de moi qui me souffle pernicieusement des "on ne sait jamais..." et ça me gave. Alors que, concrètement, tant qu’on n’a pas notre bébé entre nos bras, on ne peut jamais être sûr de quoi que ce soit. Mais voilà, le fait que cette grossesse se passe plus sereinement au niveau médical me perturbe un peu. Après, la chance que j’ai c’est que j’ai déjà 2 enfants, donc j’ai pas trop le temps de ressasser. Sauf au boulot… Vraiment une sale invention le boulot. Le peu de problème que j’ai est uniquement lié au boulot. C’est dingue quand même. En fait, sans boulot, je serai la plus épanouie du monde… Enfin, sans boulot mais avec l’argent qui va avec, bien évidemment… En tout cas, une chose est sûre, mes enfants ne grandiront en se disant qu’avoir un boulot est le but de leur existence. C’est plus une contrainte avec laquelle il faut composer…

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

Commande passée à 12h50 et je ne l’ai reçu qu’à 13h44 en sachant que je dois reprendre le boulot à 13h45… Je suis dégoûtée de ne pas avoir pu savourer tranquillement mes paninis dans la voiture. Au lieu de ça, il va falloir que je mange discrètement dans le bureau. Trop cool… Ca m’apprendra à commander tiens.

Encore un des nombreux inconvénients du travail : je ne commande jamais quand je suis chez moi. Ou alors, un bon compromis : je ne fais que du télétravail. Vivement le 14 juin que je sois en congé mat. En plus ça me fait partir un jeudi. Royal. Seul inconvénient : je ne verrai pas SarBoit pour mon départ. C’est le seul petit désagrément. Mais franchement, c’est pas bien grave. A moi les 9 mois de tranquillité ! Alors certes, je risque d’être enceinte jusqu’au cou pendant les grosses chaleurs, ensuite je devrais jongler avec 3 enfants, mais avec le recours du Chéri, des parents (surtout Maman, on ne va pas se leurrer) et de Sa, ça ne me semble pas si compliqué que ça. Moi, je devrais juste allaiter. C’est tout. Je suis clairement chanceuse. Je m’en rends bien compte et je remercie le Destin de m’avoir donné un entourage si génial et aidant.

Sa' se dit finalement qu’elle quitterait bien sa ville étudiante pour venir dans notre ville pas très attractive juste histoire de se rapprocher et éviter les allers-retours des weekends. J’avoue que quand elle m’a dit ça, je devais être au moins aussi heureuse que Maman. Ma Sa, c’est ma petite sœur, mais c’est aussi et surtout ma confidente et ma meilleure amie. Mes enfants l’aiment au moins autant que moi je l’aime et elle aime mes enfants comme si c’était les siens. A tel point que parfois, quand Youyou lui parle, elle l’appelle Maman au lieu de Tata. Je sais que ça lui fait plaisir de voir qu’elle l’aime à ce point et j’en suis toute aussi heureuse.

Ça me fait bizarre quand je vois que des gens sont jaloux des relations que peuvent avoir leurs enfants avec les membres de leur propre famille parce que j’ai beau être possessive, là ça ne me dérange mais alors paaaaaas du tout. Même quand ils râlent parce qu’ils veulent rester avec Tata ou Mamie ou je ne sais quoi, ça m’arrange même. Peut-être parce que je les ai allaité pendant de nombreux mois et qu’ils dorment avec moi quasi tous les soirs alors ça me fait du bien quand ils se décrochent un peu. Probablement. Je suis plus que confiante dans le lien que j’ai créé avec eux alors les voir trouver des figures de confiance dans les personnes en qui j’ai également confiance, ça me fait plaisir. Ou alors j’ai un ego démesuré et je sais que, malgré tout, ils me choisiraient s’ils devaient vraiment faire un choix. Choix que je ne leur demanderai jamais de faire, trop besoin de temps juste pour moi.

D’ailleurs, pendant mes congés, entre la visite aux parents du Chéri, le rangement, la réorganisation et le nettoyage de la maison, j’ai trouvé le temps de me remettre aux Sims au plus grand bonheur de Youyou. Comme quoi, c’est vraiment le travail le problème. Je vais écrire un thèse là-dessus… J’ai découvert que j’étais super motivée et pleine d’entrain quand je ne bosse pas. J’ai bien fait de profiter de cette énergie insoupçonnée pour faire ce qu’il y avait à faire parce que j’ai repris le boulot hier et je sens déjà une vague de flemme m’envahir. Travailler me vide de mes forces et de mon enthousiasme… Je déteste bosser. Vivement le 15 juin, vraiment. Et après j’aurais plus qu’à attendre la retraite vu que, normalement, c’est le dernier bébé. Même si le Chéri est de plus en plus ouvert à un 4ème. Moi le quatrième, en soi, ça ne me dérange pas, mais la quatrième grossesse, j’ai beaucoup plus de mal à l’envisager. Je hais le premier trimestre. Vraiment. Presque autant que le boulot, c’est dire… Mais j’aime voir mes enfants grandir et s’épanouir et interagir. Ça, c’est le côté vraiment cool. Après, je ne vais pas non plus faire 12 gosses parce que j’aime les voir jouer ensemble hein. Mon corps ne le supportera pas. Et mon porte-monnaie non plus… Déjà qu’à l’adolescence on risque de douiller, ils ont plutôt intérêt à faire le même type d’études que moi et squatter dans la famille… J’étais vraiment cool comme enfant moi n’empêche. Je suis celle qui a dû coûter le moins cher aux parents. Les deux autres sont des gouffres financiers. Entre les voitures, les logements, les abonnements internet et les courses, ils coûtent cher. Moi j’ai juste coûté 5000.00€ (voiture+achat maison), un abonnement portable à 11€ (que mon gentil papa continuera de me payer jusqu’à sa retraite), quelques courses par-ci par-là et c’est tout. Ils en ont de la chance avec moi quand même.

Bon, je m’arrête là.

J’ai faim, mes paninis me font de l’oeil mais j’attends que PK sorte du bureau pour en manger. Et bizarrement aujourd’hui il décide de ne pas aller se balader dans les couloirs. Trop injuste. Le boulot, c’est de la merde franchement.

]]>
2024-03-12T12:16:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Faire-confiance Faire confiance ? Bon, ça s'avère plus compliqué que prévu mon histoire. La sage-femme ne veut pas me faire mon papier pour le DPNI, mon médecin traitant ne peut pas parce qu'elle n'a pas la compétence obstétrique et du coup faut que je vois avec la sage-femme qui fait les échos mais pour le moment je ne la vois pas avant le 8 avril donc je crains que ça soit trop tard... Est-ce qu'il va falloir que je fasse confiance à Anlias pour se développer correctement ? Que je mette tous mes espoirs là-dedans pour que, à l'instar de ses frangins, sa santé soit la même (sinon meilleure) qu'eux ? Bon, ça s’avère plus compliqué que prévu mon histoire. La sage-femme ne veut pas me faire mon papier pour le DPNI, mon médecin traitant ne peut pas parce qu’elle n’a pas la compétence obstétrique et du coup faut que je vois avec la sage-femme qui fait les échos mais pour le moment je ne la vois pas avant le 8 avril donc je crains que ça soit trop tard…

Est-ce qu’il va falloir que je fasse confiance à Anlias pour se développer correctement ? Que je mette tous mes espoirs là-dedans pour que, à l’instar de ses frangins, sa santé soit la même (sinon meilleure) qu’eux ?

J’aurais clairement préféré une base scientifique à tout ça tout de même. Les stats c’est nul. C’est du vent et c’est du global. J’aime pas le global quand il s’agit de moi.

Après, mon instinct me dit que tout va bien, mais bon, mon instinct me dit souvent ce que j’ai envie qu’il me dise. Ce qui n’empêche pas son efficacité, mais tout de même, généralement je prends plus en compte que mon instinct. Surtout pour ce genre de chose. On parle tout de même de mettre un nouvel être dans ce monde. C’est pas rien…

Sinon Youyou sait parfaitement écrire son prénom. Ça c’est bon, c’est maîtrisé. Et j’ai l’impression qu’elle commence à se sociabiliser un peu à l’école. Elle jongle entre différents petits groupes comme je le faisais, je trouve ça bien. Ne pas rester toujours avec les mêmes personnes c’est une bonne chose, au moins les premiers temps, ça permet de voir un peu un panel de ce qui existe en matière de personnes et de voir ce qui nous correspond le plus.

Bon, elle ne doit clairement pas voir ça comme ça, mais c’est bien. Et plus on multiplie les groupes, moins on a de risque de se retrouver à un moment isolé contre son gré lors d’une dispute. C’est le côté pratique. Celui-là, je l’avais déjà en tête petite.

Quant à mon Soso, il évolue plus lentement que sa sœur, mais on sent qu’il a plein de choses à raconter et que ça sera un bavard. Doublé d’un sacré comédien. En ce moment il est surtout malade et fait ses dents.

Ah oui et on a enfin eu le rendez-vous chez l’allergologue pour Youyou. Sans trop de surprise elle est allergique aux acariens. Mais aussi aux chiens, chats et pollen d’ambroisie. Étonnamment, elle ne l’est pas au pollen de graminées. Donc ça va nous obliger à être plus régulier sur l’aspirateur à notre plus grand désespoir…

C’est marrant mais je me dis depuis sa naissance que nos enfants sont venus sur Terre avec la mission de corriger nos défauts. Deux principaux chez nous : le manque d’activité physique et le ménage… Bon. Après pour le dernier, on va pas se mentir, c’était plus facile de le faire quand ils n’étaient pas dans nos pattes avec leurs jouets…

]]>
2024-02-17T07:51:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Pas-dans-mes-plans Pas dans mes plans... J'ai reçu les résultats pour les tests des marqueurs sériques pour la trisomie 21 : 1/1748. Ça veut dire que je ne pourrais pas automatiquement faire le DPNI et ça me saoule profondément. À quoi ça sert d'être en surpoids, avoir 31 ans si c'est pour ne même pas pouvoir faire cette prise de sang ?! Tout ça parce que Anlias était coopératif pendant l'écho... Quelle idée. Bon, en vrai je lui avais demandé et contrairement à ses frangins iel a suivi mes souhaits. Je ne peux pas lui en vouloir. J'aurais juste dû plus baratiner sur mes antécédents pour augmenter les chances de J’ai reçu les résultats pour les tests des marqueurs sériques pour la trisomie 21 : 1/1748. Ça veut dire que je ne pourrais pas automatiquement faire le DPNI et ça me saoule profondément. À quoi ça sert d’être en surpoids, avoir 31 ans si c’est pour ne même pas pouvoir faire cette prise de sang ? !

Tout ça parce que Anlias était coopératif pendant l’écho… Quelle idée. Bon, en vrai je lui avais demandé et contrairement à ses frangins iel a suivi mes souhaits. Je ne peux pas lui en vouloir. J’aurais juste dû plus baratiner sur mes antécédents pour augmenter les chances de le faire… J’vais voir si je peux pas avoir une ordonnance du médecin pour le faire quand même, peu importe si ça n’est pas remboursé.

]]>
2024-02-10T09:27:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Ambivalence Ambivalence Ce qui est marrant quand on est enceinte, c'est qu'on se plaint constamment -moi, je n'implique que moi dans le "on", je sais que plein de filles vivent leur grossesse sans trop de maux, enfin, il paraît, je ne connais pas beaucoup de filles enceintes - de nos symptômes en tout genre, mais quand il s'atténuent ou disparaissent, une part de nous ressent du soulagement et une autre craint que ce soit le signe que quelque chose se passe mal. Et c'est fatiguant. Surtout le premier trimestre où les seuls moments où on a la certitude que tout se passe bien est au moment des échos. Et parce Ce qui est marrant quand on est enceinte, c’est qu’on se plaint constamment -moi, je n’implique que moi dans le "on", je sais que plein de filles vivent leur grossesse sans trop de maux, enfin, il paraît, je ne connais pas beaucoup de filles enceintes - de nos symptômes en tout genre, mais quand il s’atténuent ou disparaissent, une part de nous ressent du soulagement et une autre craint que ce soit le signe que quelque chose se passe mal. Et c’est fatiguant. Surtout le premier trimestre où les seuls moments où on a la certitude que tout se passe bien est au moment des échos. Et parce que j’ai voulu la jouer sereine et ne pas me justifier quant à une écho de datation qui ne m’a pas été prescrite, j’ai pas pris rendez-vous et maintenant je saurais si tout se passe bien que le 31 janvier. En attendant, je dois me fier à tous les désagréments que je ressens pour me dire que petit haricot doit toujours être présent et se développer convenablement. Mais je n’en sais rien. J’espère juste. Et c’est super chiant. Je regarde tous les jours si une écho de datation se libère sur Doctolib en me disant que ça serait un signe, mais rien. Donc ça doit être le signe qu’il faut que je patiente.

N’empêche, je sais pourquoi je me sens obligée de dire à Maman quand je suis enceinte, ce n’est pas parce que je veux absolument partager ce moment avec elle, ni par loyauté d’une fille envers sa mère, mais juste parce que je me dis, qu’au moins, elle pourra prier pour que tout se déroule bien. Enfin, aussi parce que comme ça elle comprend pourquoi je suis aussi chiante avec la nourriture, mais c’est essentiellement parce que je me dis que si elle sait, elle pourra me protéger, mon bébé à venir et moi. C’est naïf hein. Surtout de la part d’une personne qui a tant de mépris pour les religions. Mais bon, j’aime pas les religions parce que c’est chiant et c’est trop global, mais la spiritualité intrinsèque à chaque individu qui la manifeste comme ça lui semble juste, j’ai rien contre. Loin de là. Toute ma vie je me suis sentie reconnaissante pour ce que j’appelle le Destin, la Nature, le Karma ou je ne sais quoi. Je suis beaucoup trop chanceuse pour que tout ça soit de mon fait. Clairement. Mais voilà, je suis pas du genre à prier d’une façon édictée par un illustre lambda ni à aller dans un lieu particulier chaque semaine au même moment ou je ne sais quoi. Pour moi, tout se fait mentalement, quand j’y pense et visiblement c’est suffisant. Ou alors Maman prie vraiment super bien et ça nous englobe tous. J’sais pas trop. Faudrait qu’elle arrête de le faire pour que je vois s’il y a une différence, mais la seule raison qui la ferait arrêter c’est sa mort donc bon, je ne suis clairement pas pressée de savoir. Vraiment, vraiment pas.

Quand je vois déjà comment les enfants avec des parents défaillants ont du mal face à leur mort, avec des parents aussi incroyables, aimants, soutenants, affectueux et bienveillants que les miens, je n’imagine même pas. Après, j’ai des enfants, donc j’aurais pas le choix que de faire face, mais je sais que je vais chialer pendant de longues années. Rien que d’effleurer cette réalité me fait larmoyer alors quand j’y serai confrontée… Mieux vaut ne pas y penser hein. De toute façon, j’aurais beau essayer d’imaginer pour me préparer, je n’y arriverai pas. Donc autant attendre que ça arrive. Puis bon, j’ai plus non plus envie qu’on meurt tous en même temps, parce que j’ai pas envie que mes enfants meurent en même temps que moi et soient privés de leur vie. En vrai, la mort de ses parents, c’est juste la suite logique et on espère que ça arrive le plus tard possible, mais c’est mieux si ça arrive en fin de compte… Mais le plus tard possible. Genre quand j’aurais 80 ans, ça me semble raisonnable.

Bref, à la base je venais parler de vie et je me retrouve à parler de mort… Les deux sont trop étroitement liés…

Hier mon petit Soso a eu un an. Ce petit relou qui m’empêche de passer des nuits correctes depuis deux bonnes semaines… Je l’aime, mais franchement, la nuit, j’ai des élans de haine quand il me réveille. Ce qui est complètement contre-productif parce qu’il le ressent et se calme nettement moins vite que quand je suis sereine. Mais le manque de sommeil est tout simplement néfaste pour ma personne. Dans ces moments, j’oublie que je suis sa mère et lui un bambin d’un an. Dans ce genre de moment, je regrette vraiment de ne pas les avoir mis dans leur chambre dès le retour de la maternité, mais j’en suis incapable. Certes je galère, mais ils ont besoin de contact. Donc bon, leurs besoins priment sur les miens. Mais il n’empêche que c’est très chiant. Et je comprends les parents qui les mettent dans leur chambre, peu importe les pleurs, mais je n’en suis pas capable et le Chéri non plus. Ils nous agacent et nous énervent beaucoup -surtout pour le sommeil, le reste du temps ils sont cool, puis maintenant Youyou est cool dans 95% des cas franchement- mais on les fera toujours passer avant nos besoins. C’est pour ça que c’est une réelle chance quand Maman peut nous garder Soso à partir du mercredi. J’ai au moins deux nuits pour récupérer convenablement. Puis bon, la grossesse ça n’aide pas. Je suis plus à fleur de peau, je galère pour me rendormir quand je suis réveillée dans la nuit, donc je bouge, ça dérange Soso qui du coup remue et chouine ce qui m’empêche de dormir et c’est un vieux cercle vicieux. Aller. Comme on se dit avec le Chéri, dans 3 ans, on retrouve des nuits convenables. 3 ans à tenir et ensuite à nous la liberté et les matins speed pour aller à l’école…

Vivement qu’ils soient ados, fassent des grasses mat' et restent terrés dans leur chambre devant leur pc toute la journée. J’veux des ados comme je l’ai été. Pas comme le Chéri. Des enfants qui veulent sortir tout le temps, je ne saurais pas gérer. Jouer à des jeux vidéos, faire du RP et lire des fanfictions, c’est ça la vraie adolescence… Je vais tellement tomber de haut, j’en ris à l’avance…

Bref, mon petit Soso a eu un an. Il ne fait pas grand-chose en dehors de faire tomber tout ce qui lui passe sous la main, tirer les cheveux de tout le monde, dire "Da !" d’un air convaincu, pointer du doigts, se mettre debout à l’aide de meuble, twerker, danser, chanter à base de "da et do", manger absolument de tout à l’aide de ses 4 petites dents, savoir où sont ses pieds et ses cheveux et escalader des trucs. Faut pas comparer, mais Youyou faisait plus de trucs au même âge. Pour moi, c’est la preuve que les filles sont bien plus adaptées que les garçons… Sont lents ces petites bêtes. Mais bon, il se rattrapera plus tard va. Au bout d’un moment tous les enfants savent parler, marcher, lire et compter. Sauf problème particulier, mais bon, Soso a l’air en bonne santé, juste flemmard. Sauf pour mettre du bazar… Mais bon, je l’aime quand même ce bébé smiley tyrannique.

Première sortie ciné aujourd’hui pour Youyou avec l’école. Hâte d’être à ce soir pour qu’elle me raconte ça. Va falloir que je me renseigne auprès de son instit' pour savoir comment faire pour se positionner comme parent accompagnateur. J’adorais quand ma mère m’accompagnait pour les sorties scolaires petite…

]]>
2024-01-12T10:12:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/8sa6 8sa+6 Aujourd'hui je suis techniquement à 9sa, mais je suis libérée des nausées et vomissements depuis hier. CA FAIT DU BIEN ! J'en pouvais plus de manger uniquement pour avoir quelque chose à vomir parce que vomir de la bile est douloureux. Bon, je ne peux toujours pas manger ce que je veux, mais c'est pas bien grave. Faut que j'évite la sauce tomate, comme pour Soso, ça me fait des remontées et ce n'est pas du tout agréable. Par contre le poisson me tente bien. Le meilleur c'est le attieke avec juste les tomates fraîches et oignons que fait Maman. Ça c'est le top du top. J'espère Aujourd’hui je suis techniquement à 9sa, mais je suis libérée des nausées et vomissements depuis hier. CA FAIT DU BIEN ! J’en pouvais plus de manger uniquement pour avoir quelque chose à vomir parce que vomir de la bile est douloureux. Bon, je ne peux toujours pas manger ce que je veux, mais c’est pas bien grave. Faut que j’évite la sauce tomate, comme pour Soso, ça me fait des remontées et ce n’est pas du tout agréable. Par contre le poisson me tente bien. Le meilleur c’est le attieke avec juste les tomates fraîches et oignons que fait Maman. Ça c’est le top du top.

J’espère qu’avec tout ça Tertio se porte bien. Non parce que faire une fausse couche c’est une chose qui dans l’idée me déplaît de base -étonnamment, genre il y en a qui kiffe ça quoi...-, mais faire une fausse couche après avoir eu des symptômes si désagréables, c’est juste de l’ordre de la torture. En vrai, je me sentirai profondément remise en question dans ma personne si je devais faire une fausse couche ou qu’un enfant en mauvaise santé se développait en moi. J’sais pas, je ne dis pas que c’est mon seul talent, mais voilà, j’estime suffisamment mon corps pour penser qu’il est capable de faire ça bien. Comme si c’était mon corps seul, par sa volonté de lui-même qui pouvait décider de faire en sorte que chaque embryon qui s’implante en moi donne naissance à un enfant aussi extraordinaire que Youyou et Soso. Après ce n’est pas trop gênant vu que ça ne fonctionne que pour moi. D’façon, j’ai une vision de moi assez particulière je pense.

Enfin voilà, j’espère que tout ira bien.

Et puis sinon on est en 2024. Bah voilà. Une nouvelle année, une de plus et elle sera probablement aussi bonnes que les au moins 10 dernières années pour moi, à défaut qu’elle le soit pour le reste de l’humanité. C’est déjà ça de pris.

Sinon, Tonton Dino a eu l’honneur de devenir papa de deux petits garçon le 31 janvier. Deux Capricornes de plus à rejoindre les rangs. Tata a eu une césarienne suite à un déclenchement infructueux -comme souvent...- du coup elle se remet tranquillement. J’espère ne pas avoir à vivre ça un jour. Ça me gaverait bien ça aussi. Surtout vu l’accouchement d’une incroyable simplicité de Soso. Si on pouvait tout refaire pareil -sans le mal de dos et la nuit blanche- je ne suis pas contre !

Je crois que ma DPA est au 16 août. Je vais faire que des enfants dans ces eaux-là, c’est un peu comme Maman qui n’a fait que des enfants de débuts de mois. Je trouve ça marrant. Même si en vrai, ce sont surtout les cycles menstruels qui déterminent ça, mais bon. Sauf que là, on quitte l’automne et l’hiver pour un bébé d’été. La canicule me fait un peu peur pour le coup… Mais j’imagine qu’il vaut mieux ça plutôt que les maladies que Youyou va nous ramener de l’école en septembre. Le bébé aura tout juste un mois… Pwaah, j’sens que ça va être stressant ça. Est-ce que la présence d’un nouveau né c’est une bonne excuse pour ne pas mettre son enfant à l’école tout le premier trimestre ? Si seulement...
Enfin, on avisera d’ici-là. Et puis ielle sera allaité.e, ça devrait aider.

]]>
2024-01-04T14:33:03+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Les-nausees-pendant-les-fetes-c-est-le-pied Les nausées pendant les fêtes c'est le pied... J'ai passé un Noël correct. J'étais juste beaucoup trop vaseuse et donc beaucoup trop fatiguée, mais sinon, ça a été. J'ai quand même une belle-famille sympa qui essaye au maximum de me ménager -d'autant plus quand on leur a dit que j'étais enceinte, mais vu mon état, c'était flagrant- donc même si l'aide n'est pas équivalente à celle que ma propre famille donne, c'est déjà pas mal. Et puis les relations ne sont pas les mêmes, ils sont bien plus dans la retenue que nous. Suffit de voir les réactions de chacun pour s'en rendre compte. Mais il n'y a pas eu de jugement, de J’ai passé un Noël correct. J’étais juste beaucoup trop vaseuse et donc beaucoup trop fatiguée, mais sinon, ça a été. J’ai quand même une belle-famille sympa qui essaye au maximum de me ménager -d’autant plus quand on leur a dit que j’étais enceinte, mais vu mon état, c’était flagrant- donc même si l’aide n’est pas équivalente à celle que ma propre famille donne, c’est déjà pas mal. Et puis les relations ne sont pas les mêmes, ils sont bien plus dans la retenue que nous. Suffit de voir les réactions de chacun pour s’en rendre compte. Mais il n’y a pas eu de jugement, de pique ou de remarque déplacée comme il peut y en avoir dans certaines familles donc j’estime que c’est déjà beaucoup.

Sinon j’ai quand même pu bien manger aux repas, même si l’après était toujours un peu dur, mais j’ai eu de la chance, les menues étaient bien adaptés pour moi.

Youyou a adoré, même si elle était bien crevée tout le long du séjour -sûrement le contrecoup de l’école aussi- et Soso, lui a bien dormi, mais a beaucoup râlé. On voit bien qu’on y va pas assez souvent… D’une fois sur l’autre, il ne les reconnait pas. La différence de comportement est flagrante quand on est arrivé dans l’aprem chez mes parents. Là-bas, il est chez lui et on ne l’entend pas pleurer. Mais bon, ça c’est la faute de personne et c’est juste une histoire de distance. Puis avec Youyou c’était pareil et en grandissant, elle les adore ses 4 grands-parents donc ça fera pareil avec Soso. Je ne m’en fais pas pour ça.

En tout cas, les enfants ont été bien gâtés des deux côtés, Youyou a adoré la maison de poupées qu’on lui a faite avec Sa', Papa et Maman et du coup je suis ravie. Il n’y a pas à dire, les voir heureux, c’est vraiment ce qui compte le plus.

Du coup depuis hier soir on se retrouve que tous les deux avec le Chéri, mais uniquement jusqu’à ce soir, demain il y a 'Kem et Kéké qui débarquent à la maison donc bon, j’espère que ce soir je serai plus en forme qu’hier parce que c’était vraiment pas ça. Le truc, c’est qu’il faut que je grignote en continue, sauf que j’ai rien pris pour cet aprem, ça risque d’être un peu long je sens… Faudrait que je me prenne plus de biscottes pour demain.

Il paraît qu’il y a un pic des nausées à 9sa et après ça va mieux. Pour Youyou il me semble que ça avait duré un peu plus longtemps que ça, mais pour Soso j’avais réussi à mieux gérer. J’espère que ça ira mieux d’ici la semaine prochaine alors…

]]>
2023-12-27T13:55:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Flemme-de-bosser Flemme de bosser Je suis de rien sur le planning aujourd'hui et j'ai déjà fait tout ce que je pouvais faire. Donc j'ai la flemme de me chercher du travail et je m'ennuie un peu... Pour le moment, ça va. J'ai de vague nausées, mais rien de comparables à normalement. Mais bon, pour les précédentes grossesses, il me semble que j'avais commencé à être un peu plus mal autour des 6-7sa. Donc j'ai au moins quelques jours devant moi de tranquillité. Soso est un vrai pot de colle depuis qu'on est rentré de chez les parents, je ne sais pas trop si c'est sa peur de l'abandon qui se manifeste ou s'il sent Je suis de rien sur le planning aujourd’hui et j’ai déjà fait tout ce que je pouvais faire. Donc j’ai la flemme de me chercher du travail et je m’ennuie un peu…

Pour le moment, ça va. J’ai de vague nausées, mais rien de comparables à normalement. Mais bon, pour les précédentes grossesses, il me semble que j’avais commencé à être un peu plus mal autour des 6-7sa. Donc j’ai au moins quelques jours devant moi de tranquillité.

Soso est un vrai pot de colle depuis qu’on est rentré de chez les parents, je ne sais pas trop si c’est sa peur de l’abandon qui se manifeste ou s’il sent que je suis enceinte. Peut-être un peu des deux… Quoiqu’il en soit, je passe des nuits un peu compliquées depuis deux jours. En plus je crois qu’il a mal aux dents donc ça fait vraiment beaucoup.

Youyou, quant à elle, est aussi fatigante et mignonne -paradoxalement- qu’à l’accoutumée. Elle est géniale cette petite. La pauvre. On attend d’elle qu’elle se comporte comme un enfant de 6 ans alors qu’elle vient à peine d’en avoir trois… Hier, elle a "perdu" son tour de cou à l’école. Moi je pense que c’est un parent qui lui a pris sans faire exprès en pensant que c’était celui de son enfant et le Chéri est persuadé qu’on lui a volé… Après, en soi, je ne vois pas l’intérêt de voler un tour de cou Kiabi, mais bon… Heureusement, j’avais ramené ce weekend un deuxième jeu de tour de cou+bonnet donc j’ai vite mis son nom et prénom à l’intérieur et ça devrait le faire. N’empêche que la prochaine fois, on arrivera dans les premiers, ne sait-on jamais… Et ça serait bien que le tour de cou réapparaisse sinon le Chéri va s’agacer vite fait contre "tous ces kasos". Ça doit être épuisant de tout prendre à cœur comme ça.

J’espère qu’on aura sa photo de classe avant les vacances, ça serait cool vu qu’on comptait en filer aux parents du Chéri aussi.

J’ai vraiment rien à écrire, c’est terrible.

Ah si ! Vite fait, je pose ça là. J’arrête pas d’entendre depuis que je suis maman des gens se plaindre du monde actuel, comme quoi les gens deviennent de pire en pire, que le monde va mal et blablabla. Moi, je suis persuadée que le monde est tout aussi pourri qu’avant, c’est juste que maintenant, Internet et les réseaux sociaux mettent particulièrement l’accent dessus et qu’on peut moins se voiler la face qu’avant. Mais le harcèlement à l’école, ça a toujours existé. Je me souviens très bien de quand j’ai déménagé avec le pauvre Dan qui était mis à l’écart par tout le monde depuis des années visiblement juste parce que ses parents étaient un peu limités. Il y avait des tas de rumeurs sur lui, sur le fait qu’il ne se lavait pas parce qu’il n’avait pas l’eau courante chez lui, que ses parents étaient incestueux et qu’il avait déjà tué des gens… Rien que ça quoi. Moi je me contentais d’être un peu sympa avec lui. J’ai jamais aimé suivre la masse alors j’ai toujours été une figure amicale pour les rebuts de la société. Pas que ce soit réellement que je voulais me montrer amicale, mais disons juste que je me sens obligée de moins les mépriser, surtout si la partie de moi pragmatique estime que leur traitement est injuste. Et il l’est, la plupart du temps…

Bref, pareil, au collège, je les entendais les rumeurs sur des filles qui, soit-disant, suçaient dans les toilettes à la récré. La stigmatisation des SEGPA. Les moqueries sur ceux qui ne rentraient pas dans le moule. J’ai aussi subi ma part en sixième avec mes cheveux. Sauf que moi, je ripostais. Avec fiel et sournoisement. Combien de poignets j’ai déchiquetés de mes ongles ? Je ne serais le dire. Mais ça les a tous calmé. Ça et le fait que je n’ai pas arrêté de lâcher mes cheveux jusqu’à ce que les remarques cessent. J’ai toujours eu une force de caractère, un esprit de contradiction et une volonté de ne pas me plier aux envies des autres que j’essaye de transmettre à mes enfants. L’esprit de groupe, c’est clairement pas un truc inscrit chez moi. Dans mes groupes d’amis, j’étais toujours à part. Je me mettais à part. Mes envies avant celle du groupe. L’égoïsme est une bonne chose. Mais pas dans l’abus, sinon ça rend imbuvable. J’ai jamais été imbuvable. Juste vaguement irritante. Parce que j’ai toujours le dernier mot.

Tout ça pour dire, que le monde a toujours été pourri, c’est pas pire qu’avant. C’est juste qu’avant on faisait moins gaffe, on était moins conscient. Mais suffit de s’intéresser aux faits divers pour voir que les histoires sordides, ça a toujours existé.

Du coup, j’ai pas tellement peur pour mes enfants. Faut juste leur apprendre à ne pas être naïf, à se méfier des autres un minimum, vérifier les infos qu’on nous donne et aimer la solitude. Puis un peu de judo pour arroser le tout et le tour est joué.

Quoiqu’il en soit, quand je vois Youyou interagir avec les autres enfants quand elle ne pense pas qu’un adulte observe la scène, je suis complètement rassurée. Elle sait se faire entendre et ne se laisse pas faire, tout en restant juste. C’est une maline ma fille, de toute façon. Quant à Soso, il a déjà un caractère bien trempé et une détermination à toute épreuve. Comme sa sœur. Quand ils ont une idée en tête, ils ne lâchent pas le morceau. C’est aussi épuisant que rassurant. Faudrait qu’ils soient comme ça, mais pas avec nous quoi… Mais bon, je préfère ça qu’avoir un enfant bien obéissant et qui se fait avoir par les autres tout au long de sa vie. L’égoïsme, c’est bien quand même…

]]>
2023-12-12T14:03:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/La-vie-est-une-vaste-blague La vie est une vaste blague Force est de constater, une fois de plus, que le Chéri connait bien mieux mon corps que je ne le connais... Mardi soir j'avais mal au ventre, genre ça tiraillait, comme quand mes règles doivent arriver, donc je me disais Et bah voilà, elles arrivent finalement !". J'étais déjà couchée, la flemme de me lever donc je me suis dit qu'en serrant les jambes, ça devrait éviter la catastrophe dans la nuit (dans la réalité, pas du tout, mais Soso avait réussi à se caler, j'étais au chaud, grave la flemme de bouger...). La nuit passe, les tiraillements toujours présent mais pas la Force est de constater, une fois de plus, que le Chéri connait bien mieux mon corps que je ne le connais…

Mardi soir j’avais mal au ventre, genre ça tiraillait, comme quand mes règles doivent arriver, donc je me disais Et bah voilà, elles arrivent finalement !". J’étais déjà couchée, la flemme de me lever donc je me suis dit qu’en serrant les jambes, ça devrait éviter la catastrophe dans la nuit (dans la réalité, pas du tout, mais Soso avait réussi à se caler, j’étais au chaud, grave la flemme de bouger...). La nuit passe, les tiraillements toujours présent mais pas la sensation de "coulée", donc impec. Je vais au toilettes le lendemain matin et je m’étais dit la veille que, si pas de sang, je faisais un test histoire que mon cerveau percute qu’il n’y avait pas de grossesse et qu’il balance les règles. Donc pas de trace de sang, je sors un test, la barre se colore tranquillement et là, un premier trait apparait, je bug un peu en mode "Euh, le trait de contrôle n’est pas censé être plus haut ?" et bam, un deuxième trait -le fameux trait de contrôle -apparaît…

Donc voilà, je suis enceinte. Je suis sortie des toilettes et j’ai dit au Chéri qui jouait avec les enfants dans la chambre que le troisième était en route. Égal à lui-même, il a juste sorti un "Bon bah au moins après on peut vraiment reprendre une contraception parce qu’on n’est pas si peu fertile que ça..." Mais plutôt content de la nouvelle. Il est génial mon Chéri. D’façon, de nous deux, j’étais la plus réticente à l’idée d’un bébé tout de suite. Mais bon, devant le fait accompli, je me dis que c’est pas plus mal. 4 ans de nuits compliqués et ensuite on est tranquille. Pour la voiture trop petite on se débrouillera , pour la maison aussi et franchement, financièrement, ça devrait le faire sans trop de soucis.

Juste, qu’une fois de plus, je dois laisser tomber la charcuterie, le saumon fumé et l’alcool avant les fêtes de fin d’année et pour mon anniv… Mon corps doit vouloir me forcer à limiter les excès. J’ai plutôt intérêt à l’écouter sinon à ce rythme je serais enceinte tous les ans… Bon, techniquement, si on se protège réellement, ça devrait le faire.

N’empêche que mon corps est un gros troll ! Pour mes deux grossesses précédentes j’avais dû me mettre au sport et revoir mon alimentation pour réussir à tomber enceinte après 3-4 mois d’effort, et là, alors que j’étais en mode "osef complet", bam, je tombe enceinte. Le lâcher prise c’est vraiment le secret mine de rien, même si ça ne sert à rien qu’on nous le dise quand on est en phase d’attente.

Si tout se passe bien -Inchallah-, je devrais accoucher aux alentours du 17-18 août. Je crois… Un.e petit.e Lyon. Il nous manquait du feu justement, pour avoir les 4 types d’éléments à la maison. Le Chéri est eau, Youyou est air, Soso et moi sommes terre. Un.e petit.e feu et notre famille sera complète.

Youyou n’arrête pas de dire depuis quelques temps qu’elle veut des jumeaux. Faites que non. Espérons que son instinct soit aussi pourri que le mien. Mais si jamais elle a raison, qu’elle ait raison et que les deux bébés soient en forme. Je m’attache trop vite aux petits trucs que je crée donc s’ils sont là, autant qu’ils soient bien.

Donc c’est une vaste plaisanterie, mais c’est une bonne plaisanterie. De toute façon, une grossesse au sein d’un foyer qui s’aime ne peut qu’être une bonne nouvelle. Même par les temps qui courent. Surtout par les temps qui courent. Par contre, je suis désolée la Planète, c’est pas très responsable de succomber à son désir de procréation pour faire perdurer l’espèce, mais franchement, au moins, on est plutôt dans le haut du panier niveau humain -'fin, pas moi, je suis pas humaine...-. Et puis bon, ça devrait équilibrer avec tous les gens raisonnables ou brisés qui ne veulent pas d’enfant… Dans les cousins, on est 3 à avoir des enfants donc, franchement, ça vaaaa.

Ou comment se déculpabiliser. Mais c’est cool quand même d’avoir des enfants. J’en fais jamais la pub parce que j’ai conscience que mes enfants sont géniaux et que les autres sont rarement aussi bien et aussi parce que ça a son lot d’inconvénients et qu’en tant que parents, quand on parle de la parentalité, on a tendance à gommer cet état de fait. Mais pour moi, ça vaut clairement la peine et si c’était à refaire, je le referai sans hésiter. Tant pis pour la Planète…

]]>
2023-12-07T15:24:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Chanceuse Chanceuse Des fois, je me dis que je ne réalise pas bien la chance que j'ai d'avoir la famille que j'ai, le Chéri que j'ai et les enfants que j'ai. Ça me semble normal. Mais si j'y réfléchis bien, je me dis que je n'ai clairement rien fait pour mériter ça. À première vue, je suis une "bonne" personne, mais moi je suis dans ma tête. Moi je sais que derrière cette couche de gentillesse et de compréhension se tapie une créature mauvaise qui rêve de chaos. J'aime le conflit (quand il est éloigné de ma personne tout de même, ma tranquilité avant tout), mais qu'est-ce que je jubile lorsque Des fois, je me dis que je ne réalise pas bien la chance que j’ai d’avoir la famille que j’ai, le Chéri que j’ai et les enfants que j’ai. Ça me semble normal. Mais si j’y réfléchis bien, je me dis que je n’ai clairement rien fait pour mériter ça. À première vue, je suis une "bonne" personne, mais moi je suis dans ma tête. Moi je sais que derrière cette couche de gentillesse et de compréhension se tapie une créature mauvaise qui rêve de chaos. J’aime le conflit (quand il est éloigné de ma personne tout de même, ma tranquilité avant tout), mais qu’est-ce que je jubile lorsque que, par exemple, au boulot, quelqu’un foire quelque chose, se trompe ou je ne sais quoi. J’adore ça.

Depuis petite en plus. Je me souviens quand j’étais petite et que des copines se faisaient la tronche, sous couvert d’essayer de les rabibocher, j’allais semer la graine de la discorde chez l’une et chez l’autre en exagérant certaines paroles ou certains faits. Le pire, c’est qu’elles étaient suffisamment bêtes pour ne jamais s’en rendre compte…

Je suis mauvaise de nature. Clairement. Les seules choses qui me sauvent sont mon éducation et mon Surmoi beaucoup trop développé au plus grand regret de mon Ça. Je suis persuadée d’être meilleure que 99% des êtres humains sur cette planète alors je me force à agir de telle sorte que mes actes soient alignés sur ma vision de moi-même. Mais ce n’est pas naturel. Je dois sans cesse me forcer.

Enfin, pour les inconnus. Sinon je n’ai pas de mal à faire plaisir ou être serviable pour les gens qui me sont proches. On pourrait même dire que je fais passer leurs intérêts avant les miens. Du moins, tant que ça ne me pénalise pas de trop. Faut pas déconner…

Bref. Je me disais ça parce que mon pauvre Soso est bien malade depuis deux semaines, enfin, il tousse bien gras et à le nez qui coule, mais le pédiatre est en arrêt maladie (comme chaque année entre octobre et février...) donc je comptais sur le fait que ça passe tout seul. Mes parents ont pris pitié de lui et l’ont emmené hier à l’hôpital pendant que je travaillais et il en est ressorti qu’il avait un début de bronchiolite et qu’on avait bien fait de ne pas traîner… Merci mes parents hein…

En tout cas, mes enfants ont de la chance d’avoir leurs grands-parents pas trop loin parce qu’avec leur parents, faut vraiment qu’ils soient KO de chez KO pour qu’on réagisse. Au moins on laisse leur immunité travailler, on va dire… Même les témoins de Jéhovah réagissent plus vite que nous…

Enfin, la Nature savait à qui elle avait à faire, c’est pour ça qu’elle nous a donné deux bébés bien solides.

Je devais avoir mes règles jeudi dernier… Toujours rien pour le moment… Sérieusement, si là je tombe enceinte comme ça alors que clairement, on a fait en sorte de ne pas avoir de rapport dans la période à risque parce "d’façon, même quand on essaye d’avoir des enfants il faut 19 mois pour y arriver" je peux dire que mon corps se fout de moi. Pour le Chéri, c’est bon, je suis enceinte là. Perso, je crois encore à du retard. J’suis peut-être un peu stressée en ce moment ? Pourquoi ? J’en sais rien, mais c’est possible. J’ai toujours pas réellement entamer la maison de poupées de Youyou. C’est une bonne raison de stresser ça. Moins de 20 jours pour la finaliser et je ne peux bosser dessus que les weekends. Va falloir que je m’y mette sérieusement…

]]>
2023-12-05T13:13:00+01:00