La vie d'une Quiche https://angharaad.journalintime.com/ Il existe trois définitions de "quiche". La première est relativement appétissante, la deuxième est écoeurante et enfin, la troisième qui me définit est celle-ci : "Personne pas douée pour une activité." Je suis donc une personne relativement appétissante mais qui consommée à l'excès peut donner la nausée et je ne suis définitivement pas douée, et ce dans moult domaines... Bref, ma vie promet... fr 2020-01-21T21:30:37+01:00 https://angharaad.journalintime.com/Une-vie-sans-fatigue Une vie sans fatigue ? J'étais en train de bailler au tr travail en pensant à la joie que j'aurais ce soir en retrouvant mon lit et je me suis posée une question : est-ce qu'il m'arrive de ne pas être fatiguée ? D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été fatiguée. Petite, j'axcueillais avec joie les siestes à l'école. Le week-end et les vacances la grasse mat' était la meilleure chose possible. Ado je vivais la nuit pour dormir la journée. Au lycée j'allais me poser dans un petit coin au dessus du CDI pour dormir à même le sol. J'allais même régulièrement à l'infirmerie, prétextant J’étais en train de bailler au tr
travail en pensant à la joie que j’aurais ce soir en retrouvant mon lit et je me suis posée une question : est-ce qu’il m’arrive de ne pas être fatiguée ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été fatiguée. Petite, j’axcueillais avec joie les siestes à l’école. Le week-end et les vacances la grasse mat' était la meilleure chose possible. Ado je vivais la nuit pour dormir la journée. Au lycée j’allais me poser dans un petit coin au dessus du CDI pour dormir à même le sol. J’allais même régulièrement à l’infirmerie, prétextant des migraines pour profiter de quelques heures de sommeil sur un vrai lit. Adulte, dès que je ne travaille pas je m’accorde des nuits de 9h voire 11. Et en semaine je m’endors à 22h pour me réveiller à 6h quand je suis motivée, mais en général mon réveil ne parvient à me tirer du lit que vers 7h20.

Je suis tout le temps fatiguée. Je n’ai jamais d’énergie. Je ne sais pas ce que ça fait de passer une journée sans penser à dormir un peu. À se demander à quelle heure se coucher pour récupérer un maximum. Même en vacances et en adoptant un rythme digne d’un chat, je suis fatiguée.

D’accord, j’ai des carences assez élevées en fer et en magnésium. Est-ce que ça ne tiendrait qu’à ça ? Ou suis-je naturellement fatiguée ? Parce que j’en ai fait des cures de magnésium et de fer et peut, qu’en effet, j’étais un peu moins fatiguée, mais je l’étais toujours (fatiguée).

Pourtant je ne dors que très rarement moins de 8h… Ou alors la qualité de mon sommeil est pourrie. Je ne sais pas… Des fois j’aimerai bien aller dans un de ces centres où ils étudient le sommeil. Peut-être que je ne sais tout simplement pas dormir. C’est con, c’est l’une des choses que je préfère au monde avec manger et le sexe… Surtout que je passe beaucoup plus de temps à dormir que faire l’amour ou manger.

J’ai tellement faim en ce moment. La bonne portion de chili sin carne de mon Chéri n’a pas réussi à me caler… Ou alors c’est le sexe digestif qui m’a donné un petit creux. Tant pis, maintenant je suis au lit donc prochain repas demain à 12h30. Tout ça parce que je prends pas de petit dej histoire de dormir plus longtemps… Toute ma vie est organisée sur mon sommeil. C’est dingue.

Et là, ma petite voix me demande si c’est vraiment une bonne idée le bébé… Je suis déjà si fatiguée… Bwarf, au pire ya le Chéri, il a besoin de moins de sommeil lui. Et puis il a pu se la couler douce pendant trois ans, ça ne sera qu’un juste retour des choses.

Nah !

]]>
2020-01-21T21:30:37+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Iron-Wine Iron & Wine Petit moment de nostalgie. J'ai retrouvé ce groupe sur Deezer et je me retrouve plongée au lycée. Au temps des forums rp. Souvent, ça me manque. J'étais tellement plus créative à l'époque. C'est même pas comme si le temps me manquait vraiment... Mais bon, les rps ont toujours été particulièrement chronophages pour moi. Je plonge dedans et j'arrive à en ressortir paradoxalement au moment où je suis submergée. Dès que quelque chose me prend trop de temps, j'arrête. Sûrement pour ça que je ne peux pas être accro à quoi que ce soit... Dès que ça devient trop prenant, je Petit moment de nostalgie. J’ai retrouvé ce groupe sur Deezer et je me retrouve plongée au lycée. Au temps des forums rp. Souvent, ça me manque. J’étais tellement plus créative à l’époque. C’est même pas comme si le temps me manquait vraiment… Mais bon, les rps ont toujours été particulièrement chronophages pour moi. Je plonge dedans et j’arrive à en ressortir paradoxalement au moment où je suis submergée. Dès que quelque chose me prend trop de temps, j’arrête.

Sûrement pour ça que je ne peux pas être accro à quoi que ce soit… Dès que ça devient trop prenant, je m’en détache. Je n’aime pas me sentir dépendante. J’aime pas que quelque chose rythme mes journées malgré moi. Et j’aime beaucoup trop ma flemme. Quelque part, en vrai, je pense que ma flemme est quelque chose de vraiment bénéfique pour moi. Elle me permet d’aller à l’essentiel et de ne pas dépenser mon énergie en vain. J’ai déjà pas beaucoup d’énergie donc c’est une bonne chose.

Je suis pas partie au sport aujourd’hui. Manque de motivation. On a fait l’amour avec le Chéri, deux fois hier et une aujourd’hui, on va dire que ça compense.

J’arrive pas à comprendre mon cycle, j’arrive pas à percevoir les symptômes. Je sais même pas comment trouver mon col. Mon mucus cervical ressemble une fois à un truc et quelques heures plus tard il n’y ressemble plus pour finalement y ressembler de nouveau juste après. Mon corps se fout de moi. Ou alors, comme je le disais plus tôt, je me mets trop la pression avec tout ça. Du moment que le Chéri et moi on est pas stériles, ça me va…

Au petit dej j’ai mangé deux cuillères à soupe de graines de chia mélangées avec deux cuillères à soupe de lait, une pomme, une banane, un yaourt, une cuillère à café de miel et une cuillère à café de fleur d’oranger. C’était bon. Faudrait que j’achète du lait de coco. À midi c’était une demie baguette de pain complet avec du beurre, deux œufs à la coque et de la salade avec une vinaigrette balsamique. Et ce soir, une soupe pommes de terre, oignons et carottes (et deux cuillères de crème fraîche). J’ai la dalle. Manger bien, ça nourrit pas des fois… J’ai préféré la salade de lentilles avec pignons de pins, oignons et truite fumée d’hier… Enfin, à un moment, mon estomac va bien finir par rétrécir… Quand même…

]]>
2020-01-19T22:40:28+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Titre Titre J'ai pas d'idée de titre donc voilà, je ferai avec celui-là. Le reste de ma semaine s'est mieux déroulé que le début. Je suis pas allée au travail mercredi, je me sentais pas bien et j'avais pas du tout envie de lutter contre mon absence de motivation totale pour aller bosser. Écouter son corps c'est important. Du coup je me suis fait une petite journée de repos avec le chéri qui a fait beaucoup de bien. C'est vraiment agréable d'avoir sa journée pour soi le mercredi. Ça coupe la semaine en deux, c'est cool. Quand j'aurais des enfants, je prendrai cette journée comme jour de J’ai pas d’idée de titre donc voilà, je ferai avec celui-là.

Le reste de ma semaine s’est mieux déroulé que le début. Je suis pas allée au travail mercredi, je me sentais pas bien et j’avais pas du tout envie de lutter contre mon absence de motivation totale pour aller bosser. Écouter son corps c’est important. Du coup je me suis fait une petite journée de repos avec le chéri qui a fait beaucoup de bien. C’est vraiment agréable d’avoir sa journée pour soi le mercredi. Ça coupe la semaine en deux, c’est cool. Quand j’aurais des enfants, je prendrai cette journée comme jour de repos.

En parlant d’enfant. Depuis que j’ai enlevé mon stérilet en janvier dernier (le 6 pour être précis), j’ai toujours pas réussi à tomber enceinte et ça me dépite un peu. Je me dis que j’aurais peut-être pas dû enlever mon stérilet toute seule, parce que du coup, si ça se trouve, j’ai mal fait un truc… Ça serait con. Tout ça parce que j’avais la flemme de prendre un rendez-vous chez une sage femme ou un gynéco… Mais en même temps je déteste prendre des rendez-vous. Y aller ça va, mais les prendre c’est de la torture. C’est bien pour ça que ça fait plus de six mois que je me dis qu’il faudrait que je fasse une prise de sang pour mon anémie ferriprive sans le faire pour autant. De toute façon, la liste des choses que je dois faire mais que je ne fais pas est ultra longue.

Mais bon j’ai pour politique de ne pas me forcer et d’attendre d’avoir un peu d’élan pour faire les choses. C’est nul de se forcer. Mon cerveau aime pas que je le force, donc je ne le fais pas. C’est un accord entre nous pour que les choses se passent bien.

Du coup, ouais, ça me stresse un peu de pas réussir à tomber enceinte rapidement. Je pensais que c’était facile moi.. Heureusement qu’on s’y prend maintenant n’empêche… Enfin, en lisant des trucs, je me suis rendue compte qu’il y avait des trucs que je faisais pas bien comme le fait de se lever tour de suite après une séance de câlin pour aller se laver. Visiblement, faut attendre un peu. Du coup j’ai commencé à essayer ça aujourd’hui. On verra bien…

En tout cas, avec le Chéri on est bien motivé à avoir un enfant. On s’est même mis au sport en novembre parce que visiblement c’est bien. On a changé notre alimentation. On s’est acheté une machine à pain pour éviter un maximum d’acheter des trucs tout fait. Non, franchement, on fait des efforts pour être au top… Du coup, je sais qu’il faut pas se mettre la pression, mais si je pouvais tomber enceinte dans les prochains mois, ça serait tellement bien ! J’ai vraiment envie qu’on ait notre petit bout au Chéri et moi. Parce que bon, le Chéri m’agace de temps en temps, mais c’est de plus en plus rare et au final, il fonctionne comme moi. Donc bon, il suffit d’un peu de patience, de lui insuffler un peu de motivation et ça va le faire. Faut juste lui faire comprendre qu’en cas d’échec, ya pas mort d’homme.

Bon, sur ce, lecture et dodo, demain une séance de muscu m’attend. Flemme, mais bon, c’est pour la bonne cause…

]]>
2020-01-19T00:32:48+01:00
https://angharaad.journalintime.com/On-respire-un-bon-coup On respire un bon coup J'ai eu Maman au téléphone avant le sport. Ça m'a fait du bien de l'avoir et qu'elle m'explique exactement ce qu'il s'était passé. J'ai pleuré. J'ai réalisé que l'accident était bien plus grave que ce que Sa' avait bien voulu me dire. Elle a tapé alternativement deux fois les rambardes de l'autoroute de chaque côté en voulant s'engager. Et quand la voiture défoncée a fini par s'arrêter, elle est sortie de la voiture, totalement hagard. C'est à ce moment là que j'ai pleuré. J'ai vraiment compris que j'aurais pu perdre ma petite sœur. Comme ça. Alors que 20 minutes avant on J’ai eu Maman au téléphone avant le sport. Ça m’a fait du bien de l’avoir et qu’elle m’explique exactement ce qu’il s’était passé. J’ai pleuré. J’ai réalisé que l’accident était bien plus grave que ce que Sa' avait bien voulu me dire. Elle a tapé alternativement deux fois les rambardes de l’autoroute de chaque côté en voulant s’engager. Et quand la voiture défoncée a fini par s’arrêter, elle est sortie de la voiture, totalement hagard. C’est à ce moment là que j’ai pleuré. J’ai vraiment compris que j’aurais pu perdre ma petite sœur. Comme ça. Alors que 20 minutes avant on déconnait sur ma voiture qui merdait… Ça fait un choc quand même…

Après 15 minutes de téléphone, je suis allée au sport et ça m’a bien vidé la tête pendant une petite heure, mais du coup en sortant de là, tout m’est revenu et j’avais de nouveau envie de pleurer. Je suis rentrée et le Chéri a tout de suite vu que j’avais une petite mine alors je lui ai raconté, il s’est tout de suite levé pour me prendre dans ses bras et je me suis sentie aussitôt mieux. J’ai quand même lâché quelques larmes supplémentaires, mais déjà ça allait mieux. Je lui ai dit que je me sentais coupable et il m’a dit que ce n’était la faute de personne, juste un mauvais concours de circonstances. Je le savais, mais ça fait du bien d’entendre quelqu’un d’autre le dire. C’est dans ces moments là que je me dis que même s’il m’agace parfois à pas être plus motivé que ça à trouver un boulot, je l’aime. Vraiment de chez vraiment. En fait, il est quasi parfait.

Bref, ça va quand même mieux. J’ai parlé un peu avec Sa', ça va le faire aussi. Par contre, on risque d’avoir du mal à la convaincre de conduire de nouveau… C’est normal, j’aurais aussi très peur à sa place.

Bon, j’ai trente minutes de retard pour dormir là, je vais pas pouvoir enchaîner deux nuits tronquées, surtout pas en hiver (même s’il fait vraiment pas assez froid...)

]]>
2020-01-13T22:37:18+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Culpabilite Culpabilité Je pensais ne pas vraiment être capable de ressentir de la culpabilité. Je crois que dans la majeure partie des cas c'est le cas, mais par contre, dès que ça touche à la famille, je me mets à m'en vouloir même pour des choses auxquelles je ne peux finalement pas grand chose. Je n'arrête pas de me faire des scénarii à base de "et si" et je me morfonds, tout seule dans mon coin. J'ai vraiment eu peur cette nuit et toute cette matinée pour ma sœur. Je me suis imaginée des trucs affreux. Et j'ai réalisé que la vie ne tenait vraiment pas à grand chose. La voiture est visiblement Je pensais ne pas vraiment être capable de ressentir de la culpabilité. Je crois que dans la majeure partie des cas c’est le cas, mais par contre, dès que ça touche à la famille, je me mets à m’en vouloir même pour des choses auxquelles je ne peux finalement pas grand chose. Je n’arrête pas de me faire des scénarii à base de "et si" et je me morfonds, tout seule dans mon coin.

J’ai vraiment eu peur cette nuit et toute cette matinée pour ma sœur. Je me suis imaginée des trucs affreux. Et j’ai réalisé que la vie ne tenait vraiment pas à grand chose. La voiture est visiblement totalement morte suite à l’accident. Irrécupérable. Mon cerveau n’a pas pu s’empêcher de penser que ma petite sœur était dedans et que ça aurait pu mal se finir pour elle. Dieu merci, juste quelques courbatures, mais probablement un certain traumatisme à l’idée de conduire de nouveau. Je ne peux que comprendre… Déjà que j’ai du mal à retoucher ma voiture quand elle galère juste à démarrer alors ça, je n’imagine même pas.

J’étais pas bien tout aujourd’hui et encore maintenant j’ai une sorte de creux au niveau du plexus solaire qui me donne la nausée. J’ai pas dû parler plus de dix minutes au boulot. J’en avais vraiment pas envie. Même pas envie de parler de ce qui s’est passé, j’ai envie de pleurer à chaque fois que j’y pense. Et pleurer au boulot, c’est vraiment pas mon kiffe.

Je vais au sport là, je sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise idée. Peut-être que ça ne changera juste rien. D’façon, au pire, rien ne m’oblige à en faire trop. J’ai juste envie de rentrer et me faire réconforter par le Chéri et le chat…

Je vais appeler maman sur le chemin du sport tiens.

]]>
2020-01-13T17:05:13+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Les-voitures-c-est-de-la-merde Les voitures c'est de la merde Depuis avril 2019, j'ai mon permis. Le seul soulagement que j'ai eu en l'ayant c'était de me dire que désormais, on ne pouvait plus me demander "Bon, quand est ce que tu passes ton permis ?". Faut dire que depuis mes 16 ans j'étais inscrite à l'auto école, enfin, la première n'a servi à rien. La deuxième m'a permis d'avoir mon code et la troisième, le permis. Il m'aura fallu 10 ans, mais j'ai eu et mon code et mon permis du premier coup. Je n'étais juste pas motivé. Du coup quand j'ai eu mon permis, je me suis dit que j'étais tranquille. Mais non. Une fois le permis en poche, Depuis avril 2019, j’ai mon permis. Le seul soulagement que j’ai eu en l’ayant c’était de me dire que désormais, on ne pouvait plus me demander "Bon, quand est ce que tu passes ton permis ?". Faut dire que depuis mes 16 ans j’étais inscrite à l’auto école, enfin, la première n’a servi à rien. La deuxième m’a permis d’avoir mon code et la troisième, le permis. Il m’aura fallu 10 ans, mais j’ai eu et mon code et mon permis du premier coup. Je n’étais juste pas motivé. Du coup quand j’ai eu mon permis, je me suis dit que j’étais tranquille.

Mais non.

Une fois le permis en poche, on te fait chier pour savoir à quand la voiture. Et comme il me fallait une automatique (passer les vitesses c’est chiant) ça a mis du temps. Je l’ai eu fin août. Dès le départ, ça n’allait pas, difficulté pour démarrer entre autre. Mais rien de bien grave.

Seulement, de temps en temps, sans aucune raison valable, ma voiture refuse de démarrer. Elle se lance, mais le moteur se coupe aussitôt et il faut attendre avant qu’elle veuille bien se débloquer. Toujours sans la moindre raison.

Bref, hier, on allait au resto avec mes parents, à deux voitures puisqu’on était 7, mais autant l’aller s’est bien passé, autant pour le retour, elle n’a pas aimé l’arrêt minute pour faire deux trois courses et on est resté avec ma sœur et le Chéri bloqué de 15h à 17h15 dans la voiture qui refusait de démarrer sur le parking. Très frustrant. Puis sans aucune raison, après une énième tentative, elle accepte de démarrer. Le supermarché étant à moins 3 km de l’appart, on est allé en vitesse jusqu’à l’appart pour déposer les courses puis on a tenté de repartir, et la voiture se bloque, impossible de tourner le volant, de la démarrer ou quoi, on arrive à la garer manuellement vu que le volant se débloque toujours sans explication. On appelle les parents pour qu’ils viennent nous chercher. Les parents arrivent, papa teste la voiture et tout fonctionne. Incompréhensible. Je me sentais quand même pas de la conduire vu tout ce qui s’était passé et du coup, je l’ai laissé et on est parti avec les parents.

Du coup, aujourd’hui il fallait bien rentrer chez nous, donc Sa' propose de nous ramener, le Chéri et moi avant de retourner chez elle, à une heure et quart d’autoroute de chez nous. Le trajet se passe dans la bonne humeur, pas de soucis.

Là, j’allais me coucher et je me suis fait la remarque que ma sœur ne m’avait pas envoyé de message pour me dire qu’elle était bien arrivée chez elle. Je lui envoie donc un SMS, pensant simplement qu’il s’agit d’un oubli et là, la réponse : Je suis dans un camion de dépanneur.. Ma fifille a fait aquaplaning à l’entrée de l’autoroute, mais c’est que matériel, les parents nous suivent

Culpabilité. Inquiétude. Angoisse. Je me suis sentie mal en un quart de seconde. Et tellement coupable… Si j’avais pris ma voiture, elle n’aurait pas eu à faire ce détour et elle aurait pris le chemin qu’elle connaissait bien. Elle a bien plus besoin de sa voiture que moi en plus. Et du coup dans la foulée ça oblige les parents à faire un aller retour alors qu’ils se lèvent à 4h… J’ai l’impression d’être la pire personne là, tout de suite. J’ai beau savoir que j’y suis pour rien, ça me fait chier quand même. Je me sens si impuissante, si inutile.

Les voitures c’est trop la merde. Je déteste ça. Tout ça parce que j’avais peur de conduire la mienne de voiture. Je suis naze.

]]>
2020-01-12T21:49:38+01:00
https://angharaad.journalintime.com/27-ans 27 ans Ça faisait un moment que je n'étais pas venue ici. Je n'en ressentais pas le besoin. Ou plutôt, ce besoin n'était pas assez important pour que je surpasse ma flemme. Mais là, à l'aube de mes 27 ans, j'ai eu envie de passer par ici. Rien n'a vraiment changé je me rends compte. On a déménagé, j'ai acheté. Le Chéri ne travaille toujours pas et je dois avouer que même si j'essaie de ne pas trop y penser, ça me colle des angoisses, un certain désespoir et une rancœur lancinante quand je m'y penche trop. Alors, technique de l'autruche oblige, je n'y pense pas. Du moins, j'évite de Ça faisait un moment que je n’étais pas venue ici. Je n’en ressentais pas le besoin. Ou plutôt, ce besoin n’était pas assez important pour que je surpasse ma flemme. Mais là, à l’aube de mes 27 ans, j’ai eu envie de passer par ici.

Rien n’a vraiment changé je me rends compte. On a déménagé, j’ai acheté. Le Chéri ne travaille toujours pas et je dois avouer que même si j’essaie de ne pas trop y penser, ça me colle des angoisses, un certain désespoir et une rancœur lancinante quand je m’y penche trop. Alors, technique de l’autruche oblige, je n’y pense pas. Du moins, j’évite de le faire trop sérieusement. Surtout que, sentant mon horloge biologique avancer, je ressens le besoin impérieux d’avoir un bébé à moi.

Hier, ça faisait un an jour pour jour que j’ai retiré mon stérilet pour sauter le pas. Un an où se sont multipliés les fausses joies. Je sais que je suis trop impatiente. J’essaie de me dire que c’est pas plus mal, étant la seule à bosser, c’est pas raisonnable de vouloir un bébé, mais en même temps, y-a-t-il un bon moment pour ça ? Qui sait, ce bébé pourrait être le déclencheur du Chéri. Et quand bien même, vu nos dépenses, ça serait largement envisageable. Du coup, je ne sais pas si c’est une façon de me réconforter pour le fait que je ne tombe pas enceinte ou si c’est cette crainte qui fait que je ne tombe pas enceinte. Ça va faire des mois que je me tracasse l’esprit avec cette question.

En vérité, j’ai juste peur d’être stérile. J’ai beau lire des choses qui assure qu’au bout d’un an, c’est pas forcément alarmant de ne pas tomber enceinte, je m’alarme. En même temps, je ne sais même pas quand j’ovule, je détermine un truc au pif et puis voilà. Mais voilà, j’ai des filles autour de moi qui tombent enceinte comme ça, sans vraiment le vouloir, alors ça me déprime un peu.

C’est chiant, je voulais être un peu joyeuse sur cette nouvelle année à venir, mais du coup j’ai juste réussi à me faire déprimer.

J’en parle avec le Chéri, mais je ne sais pas s’il réalise à quel point ça me travaille vraiment. Je pense que oui, il le sait, mais bon, qu’est-ce qu’il peut faire de plus le pauvre. Si ça se trouve, je me mets juste trop la pression. Mais j’avoue que je considère ça un peu comme un échec de ma part. Même pas foutue de tomber enceinte. Des petites voix pernicieuses n’arrêtent pas de me souffler cette phrase quand je vois une femme enceinte ou une femme avec un enfant. En y réfléchissant bien, c’est clair que ça ne doit pas aider.

Et puis le boulot en ce moment, c’est speed, alors niveau fatigue mentale, j’accumule. Ça explique peut-être au moins pourquoi je craque là. Heureusement que je ne travaille pas.

Dans trois minutes c’est mon anniversaire. Je sais pas pourquoi, je veux toujours être la première personne à me souhaiter mon anniversaire. En vrai, j’adore mon anniversaire. Je déprime en général sur l’année passée pour tout ce que je n’ai pas réalisé, mais je suis toujours optimiste pour l’année à venir. Autant dire que pour cette année je souhaite deux choses. Avant tout, un bébé, parce que j’ai vraiment trop envie de devenir maman. Le Chéri sera un papa génial en plus, j’en ai la certitude. Et j’aimerai aussi que le Chéri se trouve du boulot. Qu’il trouve un truc qui lui plaise. Parce que rester toute la journée à la maison, niveau humeur, ça lui réussit quand même pas des masses. Surtout que niveau pression sournoise, je suis plutôt bien calée. Mais bon, j’y peux rien. J’imagine ma vie d’une certaine façon, j’ai passé outre pas mal de choses pour ses beaux yeux, mais ça me travaille. Et une moi travaillée est une moi pas toujours très agréable.

Joyeux anniversaire moi.

Puisse cette année 2020, l’année de tes 27 ans réaliser tes vœux.

Ouais, je me souhaite des trucs toute seule, il paraît qu’on est jamais mieux servi que par soi-même…

]]>
2020-01-08T00:03:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Motivation-viable Motivation viable ? Je viens de décider un truc : j'en ai marre de me trouver grosse. Je vais donc faire du sport. Pour de vrai. Pas en mode je fais du vélo pour aller au travail et je vais faire plus souvent mes courses. Non. Je vais faire du vélo, courir et nager. Le vélo pour aller bosser, toujours et courir au moins une fois ou deux par semaine. Quant à la natation, on va dire une fois par semaine. Et si le Chéri m'accompagne, ça m'aidera d'autant plus. Je crois que j'ai réussi à le motiver aussi. Je crois qu'en fait, une fois de plus, il attendait que je prenne ma décision. Je commence à me Je viens de décider un truc : j’en ai marre de me trouver grosse. Je vais donc faire du sport. Pour de vrai. Pas en mode je fais du vélo pour aller au travail et je vais faire plus souvent mes courses. Non. Je vais faire du vélo, courir et nager. Le vélo pour aller bosser, toujours et courir au moins une fois ou deux par semaine. Quant à la natation, on va dire une fois par semaine. Et si le Chéri m’accompagne, ça m’aidera d’autant plus. Je crois que j’ai réussi à le motiver aussi. Je crois qu’en fait, une fois de plus, il attendait que je prenne ma décision. Je commence à me demander si ce n’est pas moi qui le bride un peu et que du coup, il préfère attendre que je prenne la décision plutôt que de me brusquer…

C’est vrai que je peux être butée quand je veux… En fait, je me dis "facile à vivre", mais c’est possible qu’il ne le ressente pas du tout comme ça… Je ne sais pas…

En tout cas, ce week-end m’a bien bousculée et je ressens le besoin de me bouger. Merci Hide. Du fond du cœur…

Comme ça, la prochaine fois que je retournerai dans cette montagne, je serai prête et je serai devant, et pas derrière… Il n’aura plus besoin avec Unam de me motiver. Je ne me ferai plus pour eux mais vraiment pour moi.

Et puis en plus je serai plus jolie sur mes photos… Ça m’énerve tellement que ma vision que j’ai de moi le matin dans la salle de bain ne soit pas celle que j’ai de moi tout au long de la journée. Je me trouve franchement canon au réveil. Mais juste au réveil… C’est quand même dingue ça…

Bref, demain est un jour nouveau. On va s’acheter tout l’attirail nécessaire pour courir et nager et comme ça on pourra commencer au plus tôt. J’irai me coucher un peu plus tôt, mais au moins je ferai un peu plus quelque chose de mes soirées.

Avant mes 26 ans je dois peser 67kg. Soit 13 kg à perdre grosso modo. Plein d’autres le font. Je devrais en être capable. C’est juste une question de motivation. Si je n’arrive pas à le faire, je ne peux pas demander au Chéri d’arrêter sérieusement de fumer. Ce n’est pas crédible sinon.

Faite que pour une fois, je ne sois pas faussement motivée… S’il me suit ça devrait le faire. Faut juste que ça devienne une habitude quoi…

]]>
2018-07-31T22:56:59+02:00
https://angharaad.journalintime.com/Partagee Partagée. Je suis sûre de deux choses. Premièrement, je l'aime. Deuxièmement, je ne suis pas heureuse. Il n'est pas totalement en cause pour le deuxième point. Même pas majoritairement. C'est juste que je me rends compte que je ne pourrais pas compter sur lui pour me faire avancer. Pour me surpasser. Il est plus comme un canapé dans lequel je peux me reposer. Dans lequel je peux me sentir en confiance et acceptée telle que je suis. Il ne me juge pas. Du moins il ne m'en donne pas l'impression. Alors que moi je suis constamment dans le jugement. Il ne répond pas exactement à ce que je Je suis sûre de deux choses. Premièrement, je l’aime. Deuxièmement, je ne suis pas heureuse.

Il n’est pas totalement en cause pour le deuxième point. Même pas majoritairement. C’est juste que je me rends compte que je ne pourrais pas compter sur lui pour me faire avancer. Pour me surpasser. Il est plus comme un canapé dans lequel je peux me reposer. Dans lequel je peux me sentir en confiance et acceptée telle que je suis. Il ne me juge pas. Du moins il ne m’en donne pas l’impression.

Alors que moi je suis constamment dans le jugement. Il ne répond pas exactement à ce que je voudrais et mon obsession latente du contrôle ne l’accepte pas. Dans l’idéal, je voudrais qu’il ne fume pas. Qu’il me motive à faire du sport. Qu’il arrête de passer ses nerfs sur notre pauvre chat. Qu’il aime partir en vacances. Qu’il aime sortir un peu de temps en temps. Qu’il aime le même jeu vidéo que moi. Qu’il aime aller au cinéma. Qu’il arrive à se motiver sans que je devienne insistante. Et puis c’est globalement tout.

En vrai, le problème, je pense que c’est que je n’ai que lui. Bon, ce n’est pas vrai. J’ai ma famille, quelques amis sur lesquels je peux compter et Bouh. Et peut-être que tout ce que je ne fais pas avec lui, je peux le faire avec d’autres… J’ai déjà testé pour les vacances et c’est vrai que j’aime bien. Ça me donne l’occasion de profiter, de faire ce que j’ai envie de faire sans me demander s’il se fait chier ou pas. S’il a trop chaud. S’il est fatigué. Parce que je sais qu’il n’aime pas faire des trucs. Et du coup je me mets probablement la pression toute seule. Au moins, quand il n’est pas là, je ne me pose pas toutes ces questions.

Pour ce qui est de fumer ou du chat, c’est une autre histoire. Parce que ça, personne d’autre ne peut le faire pour lui. Comme la motivation. Chercher du boulot, je ne peux que l’accompagner. Pas tout faire à sa place. Ce n’est pas à moi de surveiller les offres d’emploi et lui dire de postuler. Lui il a toute la journée pour le faire. Moi la journée, je bosse. Mais je crois que ça il a fini par le comprendre. Tant mieux parce que je commençais à en avoir marre de me prendre des réflexions à chaque fois que je lui demandais comment ça avançait… N’empêche que son nouveau pc, c’est moi qui l’ait payé. Comme le nouvel écran. Comme le loyer depuis Plu d’un an. Comme l’électricité. Comme les courses. Comme ses cotisations pour sa "micro entreprise" ... Bref, quasiment tout quoi. Alors quand je vois qu’il me parle de crédit pour une maison et tout, je me dis qu’il faut peut-être se calmer un peu… Je ne suis pas contre, mais pas tant que je suis la seule à bosser… Faut pas déconner non plus. Je veux bien être gentille, mais j’ai mes limites.

Mais après il peut aussi être génial quand il veut. Par exemple, ce soir je suis rentrée, la vaisselle était faite, il est allé faire les courses, on a fait la cuisine ensemble, on a fait l’amour et on a longuement parlé de tout et de rien après. Il m’a parlé de comment il se sentait en ce moment et ça m’a fait du bien parce que des fois, je me dis qu’il reste avec moi parce qu’il n’a pas vraiment autre part où aller. Parce que c’est vrai que des fois j’ai vraiment l’impression de le faire chier. Et je me dis qu’il ne sait pas la chance qu’il a parce que contrairement à ce qu’il pense, il n’est pas un choix par défaut. Je l’ai consciemment choisi parmi d’autres… Et j’avais quand même dû choix…

En vrai, je crois que je me sens mal en premier lieu parce que je ne me sens vraiment pas bien dans mon corps. Depuis qu’on vit ensemble j’ai pris du poids, et déjà que j’étais pas mince, bah ça m’aide pas pour me sentir bien… Je fais 1m78 pour 78kg donc je ne suis pas obèse, mais je suis en surpoids. Et ça me tue. Parce que j’ai beau me sentir mal, je n’arrive jamais à tenir mes décisions. Au bout de deux mois maximum je craque et je retombe dans mes excès. Il faudrait que je fasse du sport et que je mange moins. Surtout le deuxième point. Et c’est là que j’aimerai que le Chéri m’aide, mais niveau motivation, il est pire que moi… Du coup, peut-être faudrait-il que je me trouve un partenaire de sport… Mais j’ai personne en tête. Pourquoi je ne peux juste pas avoir de déclic ? Je suis sûre qu’avec Hide et Unam dans le coin, je pourrai beaucoup plus me motiver à faire des trucs… Plus tard, faudrait que j’essaie de me rapprocher d’eux. En plus, ils ont un vrai potentiel d’amitié… À creuser.

Je vais un peu mieux qu’hier. Cette soirée a beaucoup aidé il faut dire. Mais je me dis quand même que j’ai probablement fait une erreur au tout début. J’aimerai bien pouvoir voir à quoi ressemblerait ma vie si j’avais fait un autre choix. Peut-être que j’en serai au même point finalement… Qui sait.

]]>
2018-07-30T23:24:36+02:00
https://angharaad.journalintime.com/No-rest-for-the-wicked No rest for the wicked J'écoute cette musique en boucle depuis que je suis partie du châlet. Une éternité que je n'étais pas venue écrire ici parce que ça allait à peu près. J'étais peut-être pas complètement satisfaite de ma vie, mais je parvenais à relativiser. À apprécier ce que j'avais tout en regardant un peu à côté pour me dire que ce n'était pas si terrible. Jusqu'à ce week-end. Jusqu'à ce que Hide me propose une virée à la montagne avec Unam. Jusqu'à ce que j'y aille et que je fasse cette putain de balade de 3h30 dans la montagne hier soir. J'ai souffert. Vraiment. Comme rarement J’écoute cette musique en boucle depuis que je suis partie du châlet. Une éternité que je n’étais pas venue écrire ici parce que ça allait à peu près. J’étais peut-être pas complètement satisfaite de ma vie, mais je parvenais à relativiser. À apprécier ce que j’avais tout en regardant un peu à côté pour me dire que ce n’était pas si terrible. Jusqu’à ce week-end.

Jusqu’à ce que Hide me propose une virée à la montagne avec Unam. Jusqu’à ce que j’y aille et que je fasse cette putain de balade de 3h30 dans la montagne hier soir. J’ai souffert. Vraiment. Comme rarement dans ma vie. Mais il y avait Hide, tout attentif, tout motivant, me poussant à faire ce que jamais personne n’avait parvenu à me faire faire jusqu’à présent. J’ai dû lui pourrir sa balade. Vraiment. Mais il ne m’a lâché à aucun moment. Et je lui en suis vraiment reconnaissante parce que je crois qu’il m’a fait réaliser un truc : je peux faire des trucs dingues, je profite peut-être pas à fond pendant, mais après l’avoir fait, je me sens tellement bien. Tellement fière. Et ça, ça faisait longtemps que je ne l’avais pas ressenti.

Je m’enfonce avec mon chéri dans une sorte de routine angoissante qui me donne l’impression d’être beaucoup plus vieille que je ne le suis. Et puis tout a l’air de le faire chier. Il pourrait ne jamais décoller du canapé et ça lui irait parfaitement. Je pensais aussi que ça m’allait. En fait ça me va probablement la majeure partie du temps, mais des week-ends comme ça me permettent de me sentir revivre.

J’arrête pas de chialer depuis que je suis partie parce que je sens qu’il y a un truc qui cloche. Je réalise que je suis une personne horrible. En fait, je crois que je me suis condamnée toute seule à ne jamais être vraiment heureuse. Je n’arrive même pas à parler de ce qui ne va pas aux autres. En réalité, je suis persuadée que pour tout le monde je rayonne de bonheur vu que c’est ce que je fais croire à tous… Je suis tellement faible. Et tellement fatiguée.

Sincèrement, je ne sais plus où j’en suis.

Quasiment un an sans écrire et je reviens pour dire ça… Je suis bloquée dans ma propre vie à prendre en considération uniquement les besoins des autres. Est-ce que je resterai éternellement cette adolescente qui subit sa vie en se faisant croire que dans un an elle plaque tout ? Je ne l’espère pas, mais je le sens venir gros comme une maison.

Une chose est sûre, si Hide m’invite à nouveau l’année prochaine, je n’hésite pas et je foncé. Ce sont probablement les meilleures courbatures de ma vie.

Et première fois de ma vie que je suis triste de partir. Comme quoi, tout peut arriver.

Bon, je m’arrête là. Il faut que mes yeux dégonflent d’ici 30 minutes… Pas gagné…

]]>
2018-07-29T17:31:43+02:00
https://angharaad.journalintime.com/This-is-us This is us Je viens d'entamer la deuxième saison et comme à chaque fois que je vois cette série, je pense à ma vie et je me trouve vraiment chanceuse. Même si en réalité, j'ai l'impression de ne pas être heureuse, de ne pas avoir la vie que je veux, quand je regarde cette série je me dis que j'ai exactement ce que j'ai toujours voulu. Certes, des fois la réalité n'est pas la hauteur du rêve parce que le Chéri ne fait pas ce qu'il faudrait. Il ne fait pas la vaisselle quand il reste la journée à la maison, c'est quasi que moi qui décide de ce qu'on mange et quand il manque quelque chose Je viens d’entamer la deuxième saison et comme à chaque fois que je vois cette série, je pense à ma vie et je me trouve vraiment chanceuse.

Même si en réalité, j’ai l’impression de ne pas être heureuse, de ne pas avoir la vie que je veux, quand je regarde cette série je me dis que j’ai exactement ce que j’ai toujours voulu.

Certes, des fois la réalité n’est pas la hauteur du rêve parce que le Chéri ne fait pas ce qu’il faudrait. Il ne fait pas la vaisselle quand il reste la journée à la maison, c’est quasi que moi qui décide de ce qu’on mange et quand il manque quelque chose pour faire la cuisine, c’est de ma faute parce que je n’ai pas pensé à lui dire qu’il fallait l’acheter. Mais de son côté, il pourrait me reprocher de ne pas faire les courses avec lui, de ne pas changer la litière du chat alors que c’est moi qui l’ai voulu et que je lui fais souvent des remarques faussement innocentes quand il ne fait pas quelque chose. Alors oui, on a probablement tous les deux nos torts. Mais c’est plus simple de me dire que les siens sont plus importants que les miens… Alors des fois la tension monte et comme ni lui ni moi n’aimons les conflits, on s’ignore pendant une heure puis à un moment tout va redevenir à la normale.

Et après ces moments, j’ai tendance à ressasser, à me dire que je serai mieux toute seule. Que je serai mieux à reprendre mon train de vie d’avant : geekage et plans cul.

Puis je me vois dans...quoi ? Dix ans, et ke sais pertinemment que si je plaque vraiment tout pour vivre de jeux vidéo et de sexe, je vais finir par très rapidement en avoir marre et le regretter. Surtout que mon Chéri, malgré son caractère de merde quelques fois, je sais que je l’aime et que c’est quelqu’un de profondément bon. Il est super susceptible, mais c’est une personne en or. Sûrement l’un des humains les plus admirables de ce monde. Alors oui, il a des défauts. Pas mal. J’en ai toute une liste en tête, mais il a aussi tout un tas de qualités. Et avec lui je me sens bien.

Donc oui, je me plains, mais en réalité, j’aime ma vie. J’aime mon Chéri et j’aime encore plus ma famille. J’ai les meilleurs parents de l’Univers et les frangins les plus parfaits que l’Histoire n’est jamais créé.

Ça valait vraiment la peine de revenir ici écrire de telles banalités…

]]>
2018-02-12T00:14:12+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Portugal Portugal Finalement je suis allée en vacances avec Bouh et sa soeur au Portugal. Il n'y avait pas la mienne de soeur, mais c'était cool quand même. Un peu moins bien quand on a quitté la mer pour rejoindre un coin paumé de Lisbonne, mais sinon les 6 premiers jours ont été géniaux et j'en garderai un souvenir tendre. Et quelque peu alcoolisé... Les mojitos sont véritablement mon péché mignon de l'été... Enfin, je dis ça, j'ai toujours gardé les idées claires. La preuve, pas à un seul moment j'ai pensé flirter avec l'hôte airbnb portugais qui pourtant était pas mal branché sur moi. Finalement je suis allée en vacances avec Bouh et sa soeur au Portugal. Il n’y avait pas la mienne de soeur, mais c’était cool quand même. Un peu moins bien quand on a quitté la mer pour rejoindre un coin paumé de Lisbonne, mais sinon les 6 premiers jours ont été géniaux et j’en garderai un souvenir tendre. Et quelque peu alcoolisé… Les mojitos sont véritablement mon péché mignon de l’été… Enfin, je dis ça, j’ai toujours gardé les idées claires. La preuve, pas à un seul moment j’ai pensé flirter avec l’hôte airbnb portugais qui pourtant était pas mal branché sur moi.

C’était carrément sympa de partir comme ça, entre filles. J’ai pu mieux découvrir Bouh et me rendre compte qu’elle avait vraiment...grandi. Pas physiquement parlant, mais mentalement. Je l’ai trouvée bien plus épanouie même s’il y a tout de même eu un petit couac à un moment, mais justifié. Ça n’est jamais agréable d’être celle de la bande qui n’intéresse pas les mecs… Pour l’avoir connu auparavant, je sais que la sensation est déplaisante et peut suffire à faire perdre une bonne partie de la confiance qu’on a difficilement acquise. Non, pour le coup, c’est plus sa soeur qui m’a gavé par moment… La jeunesse… Je la comprends aussi, mais ça reste chiant…

Sinon avec le Chéri j’ai un peu mis d’eau dans mon vin en lui disant qu’il arrêterait de fumer quand il le sentirait et du coup, ça se passe vraiment mieux. Il essaye d’être un peu plus patient avec le chat et il est beaucoup moins susceptible. Je déteste devoir passer outre mes principes fondamentaux, mais j’avoue que ça me facilite drôlement la vie. Et comme ça je passe pour une chérie vachement cool alors que, concrètement, ça me bouffe à l’intérieur. Mais bon, paraît que je suis une connasse rigide donc osef de ce que je ressens hein.

Et puis dans les faits, ça change rien au fait que s’il a un problème quelconque de santé lié à la clope, je me barre et il n’entendra plus parler de moi. Et je le regretterai parce que je l’aime vraiment, mais tant pis, j’aime pas le drame et la maladie, c’est du drama. Surtout quand on cherche comme ça.

Si encore ce n’était qu’occasionnel comme quand je bois de l’alcool, bon, je pourrais me faire une raison, mais là c’est tous les jours et plusieurs fois… Je ne comprends juste pas l’intérêt… Et après on va me parler de liberté, mais en quoi être accro à un truc est être libre ? Qu’on m’explique… Bref, les fumeurs n’ont que des explications fumeuses (c’est le cas de le dire) quant à leur addiction et en vrai, la seule chose à faire est d’arrêter. Les fumeurs sont cons en fait. Tout simplement. Je ne sais même pas pourquoi je continue de chercher le pourquoi du comment.

Le premier humain qui a eu cette idée est un sacré con. J’espère qu’il a eu une vie bien minable histoire d’équilibrer les choses.

Faut que j’arrête de parler de clope ici, ça m’énerve juste autant à chaque fois… Mais bon, je crois que ça me fait du bien de passer mes nerfs ici vu que je peux pas le faire en vrai. Faudrait que je vois James.

Weekend toute seule chez les parents, j’vais pouvoir me reposer comme ça, même si ça aurait été sympa d’aller chez les parents de le Chéri pour voir 'Kem et Kéké aussi. Mais là je crois que j’ai juste envie de glander toute seule. Le voir rouler ses clopes en permanence me stresse. Ça m’angoisse même. Je hais tellement le fait qu’il fume… Je sais même pas pourquoi j’ai dérogé à cette règle… Si jamais un jour je retourne dans le passe, je ne dérogerai plus à cette règle… C’est juste trop pour moi en fait…

]]>
2017-08-08T23:53:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/Ok-On-souffle-et-on-reprend Ok. On souffle et on reprend C'est marrant, des fois, des séries peuvent te faire réaliser des trucs sur toi. Et c'est sympa quand ça arrive. Même si c'est un peu stupide parfois... J'ai maté "This is us". En une journée. Ca faisait longtemps que j'avais pas regardé une série aussi vite. Mais celle-là est particulièrement belle et a fait écho avec ce que je ressentais comme jamais. Et j'ai compris une chose : tout n'est pas toujours rose, mais c'est pas pour ça qu'il faut tout balancer et fuir. Parce qu'on n'a que sa vision à soi. On voit les efforts qu'on fait, mais ceux des autres sont souvent moins C’est marrant, des fois, des séries peuvent te faire réaliser des trucs sur toi. Et c’est sympa quand ça arrive. Même si c’est un peu stupide parfois…

J’ai maté "This is us". En une journée. Ca faisait longtemps que j’avais pas regardé une série aussi vite. Mais celle-là est particulièrement belle et a fait écho avec ce que je ressentais comme jamais. Et j’ai compris une chose : tout n’est pas toujours rose, mais c’est pas pour ça qu’il faut tout balancer et fuir. Parce qu’on n’a que sa vision à soi. On voit les efforts qu’on fait, mais ceux des autres sont souvent moins flagrants. J’ai souvent l’impression de faire plus que les autres, mais la vérité c’est que je ne prends probablement pas assez de recul.

C’est vrai que le Chéri n’est pas facile à vivre des fois, mais il faut un peu resituer le contexte. Il a quitté sa famille et ses amis tout ça pour aller dans une ville où il ne connaît personne en dehors de moi. Premier choc. Je ne suis pas du tout "cool" au niveau de la cigarette alors pour éviter que je me mure dans mon silence, il essaie d’arrêter alors que mentalement, c’est pas tout à fait ça. Deuxième choc. Il trouve un boulot, mais démissionne au bout de deux semaines parce qu’il est en manque et qu’un rien l’agace (et déjà qu’en temps normal il réagit au quart de tour...). Troisième choc. Alors il se retrouve au chômage, seul à la maison toute la journée avec un chat dont il ne voulait pas. Quatrième choc. Et comme je disais, mentalement, il est plutôt du genre hypersensible alors il ressasse tout ça en permanence ce qui l’empêche d’avancer et le plonge dans un vieux cercle vicieux.

Et moi, en rentrant du boulot, je ne veux pas me prendre la tête alors j’évite tous les sujets qui fâchent, j’esquive en permanence les tensions et deviens absolument silencieuse quand il commence à vouloir s’énerver. Parce que moi-même, je ne suis pas suffisamment forte pour servir de punching ball (verbal hein, jamais il ne lèverait la main sur moi). Et du coup, comme il a besoin d’extérioriser un peu, la moindre petite contrariété est sujet de tension et ça met une ambiance pourrie.

Bref, je me rends compte maintenant que ça ne doit pas être facile pour lui. Et que, puisqu’on est un peu pareil, il préfère ne rien faire plutôt que de tenter et de se prendre des refus. On n’aime tous les deux pas se prendre des râteaux. On préfère ne rien faire plutôt que de risquer de se prendre une claque. Le problème, c’est que ne rien faire n’arrange rien. Et tout empire petit à petit. Du coup, je suppose que c’est à moi de l’aider à se motiver. Le problème, c’est qu’il faut réussir à le faire sans avoir l’impression de lui donner des ordres. Parce que si je ne dis rien, c’est comme si je m’en foutais non ?

Donc c’est bon, je descends de mes grands chevaux et j’essaye de le laisser aller à son rythme. Enfin, pas trop quand même… Faut pas déconner. Je veux bien être sympa, mais j’ai mes limites aussi… J’aimerai bien pouvoir mettre plus d’argent sur mon PEL moi… Être locataire ça va un moment, mais faut pas que ça dure de trop, et à ce rythme, on n’est pas prêt d’acheter une maison…

Sinon, rien à voir, mais ça va faire un mois (bon, trois semaines) que je vais au boulot tous les jours à vélo. Bon, ça ne fait que 8km par jour, mais c’est franchement kiffant. Non seulement je suis plus rapide, mais ça me fait faire un peu de sport et en plus je kiffe bien. Faudrait que le Chéri répare son vélo pour qu’on puisse faire des balades tous les deux. On pourrait aussi aller pique-niquer de temps à autres. Ca pourrait être sympa.

C’est bon, fini la phase "le célibat me manque", en vrai, je sais pertinemment que j’aurais du mal à me passer du Chéri. C’est ma drogue raisonnable et pas trop nocive à moi.

]]>
2017-07-16T14:07:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/3hj8-En-fait En fait... Bon, cette semaine, on peut dire que c'est pas trop ça... Pourtant, ça aurait dû être mieux que ça. J'ai mon chat, je travaillais que 3 jours dans la semaine et je retrouvais mon chéri, mais malheureusement, quand on vit à deux, tout n'est pas aussi simple... Disons que le Chat miaule souvent, bon, rien d'exagéré pour un chat qui découvre son nouveau cadre de vie, mais c'est déjà trop pour le Chéri qui en fait n'aime vraiment pas trop les chats. Du coup, le Chéri est de mauvais poil parce que le Chat le réveille parfois dans la nuit parce qu'il va dans sa litière ou miaule Bon, cette semaine, on peut dire que c’est pas trop ça…

Pourtant, ça aurait dû être mieux que ça. J’ai mon chat, je travaillais que 3 jours dans la semaine et je retrouvais mon chéri, mais malheureusement, quand on vit à deux, tout n’est pas aussi simple…

Disons que le Chat miaule souvent, bon, rien d’exagéré pour un chat qui découvre son nouveau cadre de vie, mais c’est déjà trop pour le Chéri qui en fait n’aime vraiment pas trop les chats. Du coup, le Chéri est de mauvais poil parce que le Chat le réveille parfois dans la nuit parce qu’il va dans sa litière ou miaule un peu (ouais, il a le sommeil léger et du mal à s’endormir donc ça aide pas), en plus de ça, niveau boulot c’était vraiment pas la joie pour le Chéri alors ça rajoutait un peu de mauvaise humeur, et puis j’ai découvert que le virement fait à Bouh pour les billet d’avion m’avait mis dans le rouge et j’ai encore 12 jours à tenir avant mon salaire et en plus de ça le Chéri vient de m’annoncer qu’il vient de démissionner. Comment dire... ? J’ai grave envie de pleurer parce que là, ça me ferait du bien, mais je ne peux pas parce qu’il rentre dans 15 minutes et il faut bien que je fasse bonne figure. Mais j’ai pas envie. J’ai vraiment pas envie. Mais il va falloir.

En fait, rentrer chez les parents ce weekend m’aurait fait du bien. Du genre, beaucoup de bien.

Être une adulte, souvent ça craint. Il n’y a vraiment pas de bouton pour retourner en arrière.

Malgré tout, une chose est sûre, même si le Chéri n’est pas toujours facile à suivre, je l’aime plus que tout. C’est une personne entière qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Sûre que ça peut être une qualité, mais il faudrait qu’il apprenne à se canaliser un peu… Le monde du travail est terrible. Surtout quand on n’a pas réellement de diplôme en poche autre que le bac… Enfin bon, avec de l’argent sur mon compte en banque, sûre que j’irai déjà mieux. En attendant, il va falloir faire gaffe aux dépenses. Ca me saoule.C’est toujours Bouh qui me met dans la merde niveau budget. Faudrait que j’apprenne à lui dire "non". J’ai pas à me sentir coupable de quoi que ce soit envers elle. Et pourtant…

'Fin bref, faudrait que mon coeur accepte de descendre de ma gorge pour retourner à sa place et tout se passera bien. Tout se passera bien.

]]>
2017-05-12T16:00:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/Le-temps-file-file-file Le temps file file file Bon bah un peu plus d'un mois que je vis avec le Chéri. Et bien, contrairement à ce que je pouvais imaginer, c'est encore mieux. Bon, des fois, c'est pas facile. Parce que le Chéri râle des fois un peu trop à mon goût et il y a une certaine période du mois où ça m'atteint plus. D'ailleurs j'ai l'impression que c'est durant ladite période du mois où il râle vraiment. A croire qu'on a nos règles en même temps... Sûrement le manque de sexe qui le travaille à cette période. Et moi j'ai les hormones chamboulées donc son agacement me touche plus. M'enfin, on va dire que le mois Bon bah un peu plus d’un mois que je vis avec le Chéri. Et bien, contrairement à ce que je pouvais imaginer, c’est encore mieux. Bon, des fois, c’est pas facile. Parce que le Chéri râle des fois un peu trop à mon goût et il y a une certaine période du mois où ça m’atteint plus. D’ailleurs j’ai l’impression que c’est durant ladite période du mois où il râle vraiment. A croire qu’on a nos règles en même temps… Sûrement le manque de sexe qui le travaille à cette période. Et moi j’ai les hormones chamboulées donc son agacement me touche plus.

M’enfin, on va dire que le mois dernier on a eu trois jours pas vraiment joyeux, tout le reste du temps, c’est franchement génial. On est tous les deux bizarres de la même façon, on voit les choses un peu de la même façon, enfin, pas tellement, mais on comprend la façon de voir les choses de l’autre et ça, c’est plutôt génial. Non parce que si on était tout le temps d’accord de la même façon sur tous les sujets, ça serait chiant. On aime tous les deux bien débattre. Pas avec n’importe qui parce que bon, pas toujours simple de défendre son point de vue et le but c’est pas de se froisser avec les gens. Alors si on peut exposer librement nos pensées à l’autre, c’est déjà pas mal.

Bref, la vie à deux, pour le moment c’est moins compliqué que ce qu’on m’en avait dit. Suffit juste de pas se prendre la tête pour que dalle, de savoir faire une place à l’autre et tenir compte de son avis. Bon, pas tout le temps, mais le plus possible quoi… C’est vrai que j’aime bien faire les choses à ma façon et parfois je dois un peu me faire violence pour le laisser faire les choses comme il le sent. Dur d’avoir l’impression d’avoir toujours raison…

Sinon, mardi prochain, on recueille un chat ! Un joli chat roux de 8 ans. Je voulais un chat, deux à la base, histoire qu’il s’ennuie pas, mais bon, on a eu l’idée d’en prendre un dans un refuge, du coup, la plupart des chats là-bas n’aiment pas les autres chats, donc si c’est mieux pour le chat d’être le seul, je vois pas pourquoi il m’en faudrait deux. J’ai hâte d’avoir cette petite boule de poil avec nous.

Et puis le Chéri a trouvé du boulot. Bon, c’est pas le boulot super génial et tout qu’il rêve de faire toute sa vie, mais déjà, il est rassuré d’avoir un boulot, de pouvoir à son tour subvenir à nos besoins et que toutes les charges ne soient pas que sur mes épaules. Il a commencé hier.

Bref, le temps file mine de rien. Et puis, il n’y a pas à dire, j’aime toujours la vie. Peu importe le contexte un peu tendu dans lequel on est actuellement.

Niveau politique, j’ai un avis assez tranché. Depuis le début on manipule l’opinion pour que Macron se retrouve face à Le Pen et qu’on sorte l’habituel "Il faut faire barrage au FN" et je déteste me faire manipuler. Pire, je déteste me faire manipuler, le savoir et quand même faire ce qu’on me demande de faire juste parce que "C’est pour le mieux". Alors je vais aller gentiment voter blanc et voir si leur stratégie fonctionne. Je ne participerai pas à ce faux-semblant de démocratie. Et oui, Le Pen et Macron ce n’est pas pareil, mais je n’aime pas Macron et je n’aime pas Le Pen. M’en fiche de savoir s’il y en a un que j’aime moins que l’autre, ça n’importe pas. Je n’aime juste pas leurs idées. Du coup, on verra bien comment tout ça se goupille. Si les gens ont besoin que le FN passe pour comprendre que ce n’est pas une solution, qu’il en soit ainsi. Si Macron passe, le jeu des médias aura une fois de plus porté ses fruits. Ca me fait marrer, on critique le système des américains, comme si le nôtre était mieux. Il nous donne une impression de mieux. Et il pourrait être mieux si les gens ne se fiaient pas tant à ce que raconte les sondages. Les gens sont cons. Tellement cons. Heureusement que je suis égoïste, sinon, impossible d’être heureux dans un monde rempli d’autant de cons. Il n’y a pas à dire, je déteste l’humanité. Seulement, ça ne résout absolument rien de penser ça. Mais bon, extérioriser c’est bon, il paraît.

]]>
2017-05-03T12:17:00+02:00
https://angharaad.journalintime.com/Grand-jour Grand jour ! Voilà, c'est le grand jour ! Le fameux jour que j'attends depuis des mois et des mois. Après cette nuit, on va officiellement vivre ensemble avec le Chéri. Bon, on vit déjà officiellement ensemble. Mais là, ça ne sera plus que sur le papier. Là, ça sera pour de vrai. Et c'est marrant parce que là, c'est un grand changement. Je devrais être terrifiée. Ou appréhender ne serait-ce qu'un peu. Je cherche vraiment ces émotions, pas parce que j'ai envie de les ressentir mais parce que c'est ce que je ressens d'habitude. Mais là, non. Là, je n'ai jamais été aussi sereine face à un Voilà, c’est le grand jour ! Le fameux jour que j’attends depuis des mois et des mois. Après cette nuit, on va officiellement vivre ensemble avec le Chéri. Bon, on vit déjà officiellement ensemble. Mais là, ça ne sera plus que sur le papier. Là, ça sera pour de vrai. Et c’est marrant parce que là, c’est un grand changement. Je devrais être terrifiée. Ou appréhender ne serait-ce qu’un peu. Je cherche vraiment ces émotions, pas parce que j’ai envie de les ressentir mais parce que c’est ce que je ressens d’habitude. Mais là, non. Là, je n’ai jamais été aussi sereine face à un si gros changement. Dans ma tête, c’est la suite logique des choses. Non, je ne peux pas écrire ça, ça donne l’impression que ça me laisse indifférente, mais c’est pas du tout ça. J’ai juste vraiment vraiment très hâte. Ca me rend heureuse de me dire que, c’est bon, je vais vivre avec mon amoureux.

Cet homme est juste tellement génial. Sérieusement, je dois vachement me répéter, mais j’ai l’impression qu’on a tous les deux été créés dans le but d’être un jour ensemble. C’est juste pas possible autrement. Parce que quand je vois comment ça se passe dans d’autres couples, je me dis que nous deux, on est juste géniaux ensemble. Et pourtant, c’est pas gagné d’avance parce qu’on a tout de même de caractère assez particulier… Lui est très susceptible. Je suis très narcissique. C’est un gentil profondément généreux et avenant envers les autres. Je hais l’humanité globalement (même s’il me dit qu’au fond je suis juste une gentille un peu désabusée). Il passe son temps à râler. Je ne râle jamais mais je critique constamment les autres (parce qu’ils sont tous moins bien que moi et ça m’énerve que tout le monde ne se comporte pas comme moi, parce que, finalement, ouais, j’aime peut-être pas les autres, mais je suis quand même vachement polie et agréable). Je suis têtue. Il est têtu. Je suis taquine. Lui le mot "taquin" ne suffit pas à représenter à quel point il l’est. Et pourtant, malgré tout ça, jamais on ne s’est disputé. Si l’un s’énerve, l’autre calme le jeu, on discute et hop, tout est fini. Et pourtant on est rancunier et on oublie rien. Mais même quand on se ressort plus tard des points de désaccords, bah c’est fait gentiment et juste pour embêter l’autre. En fait c’est ça : on s’embête. C’est tout. C’est jamais plus méchant que ça. Comme deux gamins qui se chamaillent, mais juste comme ça, pour rigoler. Et c’est cool. C’est cool de ne pas avoir de drama. De ne jamais avoir d’appréhension en pensant à l’autre.

C’était pas tout à fait la vision que j’avais de l’amour quand j’étais petite, mais franchement, je crois que c’est mieux que ce que tout ce que j’ai pu imaginé. Ca va faire deux ans et quatre mois qu’on est ensemble et tout ne fait que s’améliorer entre nous. Le sexe notamment. Et puis en ce moment, c’est particulièrement génial. Je sais pas trop pourquoi, mais en ce moment, j’ai tout le temps envie de lui. Ce qui n’est pas pour lui déplaire. Ca, j’espère que c’est un truc qu’on gardera. Parce que le sexe, c’est génial à la base, mais avec lui, c’est même pas comparable. Je sais pas si c’est le fait de l’aimer qui fait ça ou si c’est qu’avec le temps on est de plus en plus à l’aise ensemble et donc on se retient moins. On ose plus et du coup, on profite plus. Je ne sais pas, sûrement un peu des deux, mais en tout cas, j’aime. Ca c’est clair.

Bref, demain c’est le grand jour et j’ai toujours pas commencé à regrouper mes affaires ici. La flemme, comme toujours. Je ferai ça demain matin (enfin, tout à l’heure) en vitesse et au pire, comme disait Mamy M., je repasserai dans la semaine, petit à petit, pour venir récupérer le reste.

Ah oui, et aussi, mention spéciale à mes parents qui sont juste géniaux et que j’aime à un point inimaginable. Parfois, j’aimerai plus oser dire à mon Papa tout ce que je lui dis dans mes rêves. Parce que mon Papa, c’est un homme merveilleux. A chaque que je pense à tout ce qu’il fait pour moi, j’ai envie de pleurer et je me dis que je ne dois tellement pas lui faire comprendre à quel point je lui en suis reconnaissante et à quel point je l’aime. Pour Maman, c’est différent. Parce que à elle, j’ose dire les choses. Mais elle aussi est extraordinaire. Elle se débrouille toujours pour prendre soin de moi, pour anticiper mes besoins et ouais, c’est vrai, je suis leur fille, mais quand je vois comment ils se décarcassent pour moi, je me dis que là, ils sont quand même tout en haut du podium des parents. Bref, je les aime et penser à eux me fait chialer.
J’avoue que le truc qui me fait bizarre, c’est comme disait Mamy M. mardi quand on était chez sa copine pour que je l’aide à déménager son abonnement Internet, ya une idée de "Jamais plus". Jamais plus je n’irais vivre chez mes parents. Jamais plus je ne serais un enfant. C’est une nouvelle page que je tourne. Mais ce qui est génial, c’est que je sais que même en tournant cette page, je retrouverai tous les personnages de la page que je viens de laisser. Et c’est peut-être pour ça que je n’ai pas peur. Parce que je sais que j’ai des gens sur qui compter. Parce que je sais que ce grand changement est une amélioration. C’est vrai, après tout, je ne m’éloigne pas de mes parents et mon chéri vient vivre avec moi. Que demander de plus ?

Non, je pleure juste parce que je suis trop émotive, que j’écoute du Lord Huron (qui me rend mystérieusement nostalgique alors que je les connais seulement depuis deux mois) et qu’il est tard. Je suis heureuse. Fatiguée, mais heureuse. Et putain, je sais pas ce que j’ai fait pour mériter cette vie, mais merci pour tout. Si c’est un rêve, faite qu’il continue le plus longtemps possible.

]]>
2017-03-18T01:43:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/L-appart L'appart Voilà ! C'est fait ! Depuis vendredi à 17h30, avec le Chéri, on a un appart ! Bon, pour le moment, on ne vit pas dedans. Il faut encore remplacer la moquette de la chambre par du parquet -heureusement que Papa est là pour ça -, mettre l'électricité à notre nom et surtout : installer Internet. Du coup, on emménage pour de vrai ensemble le weekend du 18 mars. Pile poil pour son anniversaire. Comme prévu ! Je commençais à ne plus y croire vu qu'on repérait des trucs, mais finalement, ça ne correspondait jamais vraiment. Bon, pour celui-ci aussi, tous les critères ne sont pas Voilà ! C’est fait ! Depuis vendredi à 17h30, avec le Chéri, on a un appart !

Bon, pour le moment, on ne vit pas dedans. Il faut encore remplacer la moquette de la chambre par du parquet -heureusement que Papa est là pour ça -, mettre l’électricité à notre nom et surtout : installer Internet. Du coup, on emménage pour de vrai ensemble le weekend du 18 mars. Pile poil pour son anniversaire. Comme prévu ! Je commençais à ne plus y croire vu qu’on repérait des trucs, mais finalement, ça ne correspondait jamais vraiment. Bon, pour celui-ci aussi, tous les critères ne sont pas réunis, mais la plupart le sont et puis le plus important, c’est qu’on vive ensemble.

Ca va être tellement bien quand on sera installé ! Plus besoin de partir chacun de son côté à la fin du weekend. Plus besoin de Skype pour se parler. On pourra se faire des câlins et des bisous tous les jours. Et terminé les semaines d’abstinence ! Hallelujah !

Et le Chéri a l’air tout aussi impatient de moi d’y être donc c’est vraiment génial.

Je suis juste tellement contente ! La vie c’est cool quand même parfois.

Le seul problème avec le fait d’être heureuse, c’est que, du coup, j’ai plus grand-chose à dire…

Tant pis. Si c’est le prix du bonheur, je suis prête à le payer. Plutôt deux fois qu’une !

]]>
2017-03-05T22:31:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Quelques-nouvelles Quelques nouvelles Ca faisait un moment que je n'étais pas venue écrire ici. Normal, rien de bien nouveau s'est produit. J'ai eu 24 ans. Je pensais en avoir 25 donc bon, légère déception de ne pas avoir un quart de siècle, légère appréhension de voir que, comme tout le monde, je vieillis. Nostalgie quand je vois les collégiens ou les écoliers dans le bus. A me demander si j'étais aussi stupide à leur âge. Aussi bruyante. Aussi souriante. Si je m'amusais autant. Je ne crois pas. J'ai jamais aimé le bus. Enfin si, mais pour dormir. Parler à mes amis dans le bus, c'était quelque chose qui ne Ca faisait un moment que je n’étais pas venue écrire ici. Normal, rien de bien nouveau s’est produit.

J’ai eu 24 ans. Je pensais en avoir 25 donc bon, légère déception de ne pas avoir un quart de siècle, légère appréhension de voir que, comme tout le monde, je vieillis. Nostalgie quand je vois les collégiens ou les écoliers dans le bus. A me demander si j’étais aussi stupide à leur âge. Aussi bruyante. Aussi souriante. Si je m’amusais autant. Je ne crois pas. J’ai jamais aimé le bus. Enfin si, mais pour dormir. Parler à mes amis dans le bus, c’était quelque chose qui ne présentait pas vraiment d’intérêt. Sauf au collège quand il y avait les garçons plus vieux. Ou au lycée pour parler à Quentin et Rémy. Mais s’il n’y avait pas de mecs en jeu, ça ne m’intéressait pas.

Bref. Je m’égare.

Je me suis fait enlever une dent aussi aujourd’hui. La fameuse dent qui me posait des problèmes depuis mes 13 ans… Quelque part, je trouve ça triste… Premier morceau de moi que je perds. En dehors des dents de lait. Mais premier morceau qui ne repoussera pas. C’est nul de vieillir. Mais bon, je suis contente, je suis pas gonflée et j’ai pas mal. Par contre, manger que des yaourts, compotes et autre trucs froids et mous pendant 10 jours, ça va être long… Surtout que, bon, vu que c’est que des trucs sucrés, pas sûre que ça m’aide à perdre du poids…

Et puis, je ne vis toujours pas avec le Chéri. Mais ça se précise. On est parti visiter notre premier appart samedi. Avec les parents. C’était plutôt bizarre, mais cool. Mais je crois que ça a fait bizarre à Papa. Si je pouvais rester toute ma vie entre la maison et chez Mamy M, je crois que ça ne le dérangerait pas. Enfin, il faut bien que je grandisse pour de vrai à un moment…

Si d’ici mi-mars je ne reviens pas pour dire que j’habite avec le Chéri, je crois que je pète un câble. Tout ça parce qu’on aime pas les démarches, parce que j’aime pas appeler et parce qu’il se décide pas à aller demander son truc pour déclarer les impôts ou je sais pas trop quoi. Va falloir que je lui dise de le faire, même si je déteste lui "donner des ordres". Mais bon, faut bien que tout ça avance. Surtout qu’il n’a pas l’air contre l’idée qu’on vive ensemble. Ca lui fait sûrement un peu peur tout ça vu qu’il a toujours vécu chez ses parents ou presque et qu’il a peur que je ne le supporte pas à la longue, mais de toute façon, on ne pourra pas savoir tant qu’on ne franchira pas le pas. Et puis, concrètement, je sais comment m’y prendre avec lui et si j’ai pas d’inquiétude à l’idée qu’on vive ensemble, c’est parce que je sais pertinemment que ça se passera bien. Je suis super facile à vivre (sans vouloir me vanter) et je sais que je pourrais vivre avec lui sans soucis. Mais bon, pour le moment, il faut que je rappelle les agences qui m’ont contacté.

Niveau boulot, ça va toujours. Je continue d’apprendre des trucs et on continue de vouloir que j’apprenne plus de trucs. Je ne suis pas contre. Par contre, mon salaire a intérêt à suivre. Pas question d’avoir plus de tâches et de responsabilités si ce n’est pas monétiser.

J’ai repris LoL. Ce jeu m’avait manqué. Ce jeu est tellement génial pour rencontrer des gens, pour maintenir les relations que je me suis créées. Bon, pas toutes. Je dois bien admettre que j’ai perdu de vue beaucoup de gens que j’aimais bien et j’ai volontairement coupé les ponts avec d’autres. Pas envie de rendre le Chéri jaloux. Vraiment pas besoin de ça pour avoir des preuves qu’il m’aime. C’est dingue d’ailleurs d’être tombée sur un mec aussi… Comment dire, sans employer le mot "parfait", même si là tout de suite, je ne vois pas. Il est compréhensif. Même s’il est susceptible. Il communique beaucoup. Même s’il garde beaucoup de choses pour lui. Tout chez lui me montre qu’il me trouve géniale, sexy, parfaite, gentille. Même s’il est ultra taquin. Il est romantique. Même s’il est aussi gamin. En fait, plus j’y pense, plus je me dis que, sérieusement, on doit être des putains d’âmes soeurs tous les deux. Il est juste parfait pour moi. Comme si on l’avait fabriqué pour qu’il corresponde à mes critères ou qu’on m’avait créée afin que je le trouve parfait pour moi. C’est forcément une des deux solutions.

Ca fait plus de deux ans tous les deux et je l’aime sérieusement de plus en plus. C’est génial un amour sans doute. Un amour sans drama. Et pourtant, on ne peut pas dire qu’entre nous c’est platonique ou sans passion. Bien au contraire… Disons qu’on laisse toute la passion au sexe, pour le reste on est tendresse, complicité et taquinerie. Et ça, c’est tout ce qu’il me faut.

Bref. le Chéri, c’est l’amour de ma vie.

Ah oui, j’ai eu deux jours de formation lundi et mardi. Du coup, je suis partie squatter chez Sa' vu que c’était dans la même ville que ses études. C’était cool. On a pu bien parler. De tout. Des parents. De le Chéri et moi. Des animaux. Des scientifiques. De médecine. Des nouvelles mesures en matière de santé. Ma soeur, c’est sans doute la meilleure confidente que j’ai. Faudrait juste que, parfois, j’arrête de parler autant de moi pour la laisser parler elle un peu. C’est moi la grande, c’est moi qui devrait écouter, pas elle. J’aime trop parler parfois. Souvent… En même temps, Sa', Maman et le Chéri, ce sont les trois principales personnes à qui je peux parler sans problème.

Et puis avec Bouh, en ce moment, c’est cool. On se donne des nouvelles fréquemment, j’arrive à maintenir le rythme et à répondre dans des délais pas trop pourris. Et puis elle ne me répond plus aussi rapidement, donc ça facilite la chose.

En fait, il faut juste que je m’installe avec le Chéri et ma vie sera véritablement géniale.

]]>
2017-02-08T23:33:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Le-cycle-des-saisons Le cycle des saisons C'est dingue, en fait, peu importe le temps qui passe, peu importe que tout aille bien dans ma vie, l'arrivée de l'hiver signifie obligatoirement une petite baisse de moral chez moi. J'ai eu froid aux mains en rentrant de chez le Chéri et me voilà à me reco sur LoL et compagnie en étant désespérée de voir que j'ai coupé les ponts avec tout le monde... Pas en le voulant, mais à force d'avoir la flemme de parler aux gens, de me déco à chaque fois parce que je me sentais pas d'humeur à leur parler et bah ils ont continué leur vie sans moi et maintenant, j'aurais tout aussi bien pu C’est dingue, en fait, peu importe le temps qui passe, peu importe que tout aille bien dans ma vie, l’arrivée de l’hiver signifie obligatoirement une petite baisse de moral chez moi. J’ai eu froid aux mains en rentrant de chez le Chéri et me voilà à me reco sur LoL et compagnie en étant désespérée de voir que j’ai coupé les ponts avec tout le monde… Pas en le voulant, mais à force d’avoir la flemme de parler aux gens, de me déco à chaque fois parce que je me sentais pas d’humeur à leur parler et bah ils ont continué leur vie sans moi et maintenant, j’aurais tout aussi bien pu disparaître de la circulation que ça ne changerait rien…

Et le pire dans tout ça, c’est que je ne peux même pas les blâmer. Je suis juste l’amie la plus minable du monde. La connaissance la plus minable même. Pourtant, je suis pas méchante, bien au contraire (enfin, je crois). Je suis même plutôt serviable. Mais voilà, j’ai une flemme inimaginable et donc même écrire sur mon clavier pour prendre des nouvelles des gens c’est un effort insurmontable d’après moi. Et ça me saoule parce qu’en hiver c’est toujours le moment où j’ai le plus envie de parler à des gens mais comme je les ai négligé tout l’été et tout l’automne, bah, ils m’en veulent. Ils me pardonnent au milieu de l’hiver, au printemps tout va bien et dès que vient l’été, je rezappe tout le monde par flemme.

Et aussi parce qu’en été j’ai une libido explosive alors je ne peux que m’intéresser à le Chéri… Mais c’est quand même pas cool pour les autres -et pour moi en hiver...-.

Bref, le temps passe, mais rien ne change jamais vraiment.

J’aime pas l’hiver. J’aime pas le fait que les gens ne soient pas comme moi. Moi je suis toujours contente quand les gens viennent me reparler, même si ça faisait des années que je n’avais pas de nouvelles. Mais non, les gens, eux, ils préfèrent m’en vouloir pour faire la morte la moitié de l’année… Je comprends pas…

C’est nul l’humanité. Mes chiens sont toujours contents de me voir eux… Même mes chats sont contents. Les humains font chier.

]]>
2016-12-18T23:02:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Rien-a-dire Rien à dire ? J'aime pas quand j'ai envie d'écrire mais que je n'ai rien à dire. C'est comme avoir envie de manger alors qu'on n'a pas faim. C'est obsédant et on ne sait pas trop quoi faire pour régler le problème... Heureusement, la plupart du temps je me facilite la tâche -en quelque sorte- en cédant tout simplement à mes pulsions. Je ne suis définitivement pas du genre à m'empêcher de faire quelque chose. Si je parviens à m'empêcher de faire quelque chose, ça signifie soit que je n'en ai pas réellement envie et donc c'est tout simple de ne pas y céder ou alors que j'ai la flemme et donc, J’aime pas quand j’ai envie d’écrire mais que je n’ai rien à dire. C’est comme avoir envie de manger alors qu’on n’a pas faim. C’est obsédant et on ne sait pas trop quoi faire pour régler le problème… Heureusement, la plupart du temps je me facilite la tâche -en quelque sorte- en cédant tout simplement à mes pulsions. Je ne suis définitivement pas du genre à m’empêcher de faire quelque chose. Si je parviens à m’empêcher de faire quelque chose, ça signifie soit que je n’en ai pas réellement envie et donc c’est tout simple de ne pas y céder ou alors que j’ai la flemme et donc, c’est tout aussi simple de ne pas céder. Dans le cas contraire, je cède tout le temps.

La plupart du temps, ce sont des envies de nourriture bien précises. Du genre, une envie soudaine de raisins secs, de glace aux noix de macadamia, un pain au chocolat (surtout quand j’ai mes règles...), des chips, un McDo, un kebab. Bref, de la bouffe et généralement, rien de bien sain… Et puis ce sont, grosso modo, les seules envies que j’ai. Pendant quelques années (surtout quand j’étais en Angleterre), j’avais constamment envie de m’acheter des fringues. Et du coup, je mes achetais. Souvent, entre septembre et décembre, j’ai envie de changer d’ordi, ou de portable. Cette année, c’est l’ordi que j’ai changé (mon ROG est d’ailleurs vraiment génial, même si, finalement, je n’en ai plus trop l’utilité vu que j’ai nettement stoppé ma consommation en jeux vidéo...).

Mais finalement, ce sont des pulsions sommes toutes innocentes. Parfois, ça me coûte cher, mais c’est tout. Qu’une question d’argent. Des fois, quand je me rends compte que j’ai toujours cédé à mes pulsions, je me demande comment je réagirais si un jour j’ai envie de quelqu’un d’autre que le Chéri. Après, j’ai une volonté tellement forte d’être fidèle, c’est même un principe sacro-saint pour moi que je pense sincèrement que je résisterais. Après, c’est peut-être stupide de se poser la question vu, que jusqu’à présent, je n’ai jamais, mais alors vraiment jamais eu envie de quelqu’un d’autre que mon le Chéri… Même dans mes rêves je fantasme sur lui… Si même mon inconscient et mon Ça sont à fond sur lui, je ne vois pas trop comment mon conscient pourrait faire autrement. Finalement, la fidélité c’est vraiment quelque chose de simple quand on est pas tenté… C’est comme de se faire priver de petits pois quand on déteste ça. Presque une bénédiction…

Rien à voir, mais vendredi, je suis en weekend pour quatre jours. Que je vais passer avec le Chéri. Et on se fait une soirée avec 'Kem et Kéké le samedi soir. Ca risque d’être sympa. Faudra acheter plus d’alcool que la dernière fois. Et faudra que le Chéri boive moins, histoire qu’on puisse profiter après que les deux autres se soient couchés. Ca fait longtemps que j’ai pas été bourrée. Ca me manque un peu…

En parlant de ça, bon, c’est pas vraiment la meilleure transition possible vu que je n’ai jamais été bourrée en sa compagnie, mais James m’a reparlé cette semaine et, techniquement, on devrait se voir dans les semaines à venir. Avant Noël. On va encore se poser dans un bar (pas à la terrasse cette fois-ci, il fait trop froid...) et parler pendant deux trois heures de tout et de rien. En fait, c’est marrant, mais même si je pense jamais directement à lui, James est, ce qui se rapproche le plus d’un vrai ami. Même si je capte toujours pas trop comment on est devenu ami… Surtout que la première fois qu’on devait se voir, je lui ai posé un énorme lapin en n’allant pas au bon lieu de rendez-vous… Je devais avoir un peu la flemme et du coup mon cerveau m’a fait oublier le lieu de rencontre. Ca l’a pas fait rire, je m’en suis beaucoup voulue, mais finalement, il n’est pas rancunier. Et puis c’est surtout qu’on ne peut pas vraiment m’en vouloir. A ce jour, je ne connais qu’une personne qui ne m’a jamais pardonnée. Bon, peut-être deux si je compte Pauro, mais bon, faudrait que j’essaye d’aller vers lui pour le savoir et je suis pas prête de le faire donc osef. L’autre c’était Outty. Mais bon, là c’est clair que j’ai pas assurée… Se faire inviter, finir bourrée, péter une chaise en tombant en essayant de se lever et vomir partout dans la salle de bain, c’est vraiment pas top… Bref, ça doit être la seule soirée que j’aimerai oublier, mais nan, je n’oublie jamais une soirée moi… Je bois, visiblement, pas assez pour ça. Ou alors, j’aime trop être consciente de ce que je fais, histoire de bien pouvoir me souvenir à quel point je peux être ridicule parfois. Mais bon, c’est pas trop grave. N’empêche, que, depuis cette fois, j’ai plus jamais été aussi bourrée… Et c’était aussi la dernière fois que je vomissais à cause de l’alcool. C’est pas plus mal en y réfléchissant bien…

Bon, pour quelqu’un qui n’a rien à dire, j’écris beaucoup et j’ai toujours pas mangé donc je file. Je sais toujours pas ce que je me fais… Omelette aux légumes et fromage de chèvre ou bien frites et légumes ? Histoire de faire un truc faussement diététique… Bon, j’vais être un peu sérieuse et me faire l’omelette. Et puis faut que je vois si la polenta est toujours comestible…

]]>
2016-12-07T21:18:00+01:00