La vie d'une Quiche https://angharaad.journalintime.com/ Il existe trois définitions de "quiche". La première est relativement appétissante, la deuxième est écoeurante et enfin, la troisième qui me définit est celle-ci : "Personne pas douée pour une activité." Je suis donc une personne relativement appétissante mais qui consommée à l'excès peut donner la nausée et je ne suis définitivement pas douée, et ce dans moult domaines... Bref, ma vie promet... fr 2020-03-19T17:05:12+01:00 https://angharaad.journalintime.com/Reve-d-enfant Rêve d'enfant... Je fais partie de ceux qui se réjouissent du confinement. C'est juste un rêve de gosse quoi ! Ouais, c'est pour des raisons pas très cool, mais bon, quel bonheur de ne plus avoir à se réveiller à 6h en semaine à cause du réveil. Tout a été tellement mal prévu que le télétravail bug à mort et du coup je me retrouve à bosser 3h,un jour sur deux pour le même salaire en jouant à LoL à côté avec Le Chéri. C'est juste trop bien. Le seul truc chiant, c'est de ne pas être chez mes parents... Comme ça j'aurais pu les voir, ça m'aurait évité le téléphone tous les jours et en Je fais partie de ceux qui se réjouissent du confinement. C’est juste un rêve de gosse quoi ! Ouais, c’est pour des raisons pas très cool, mais bon, quel bonheur de ne plus avoir à se réveiller à 6h en semaine à cause du réveil. Tout a été tellement mal prévu que le télétravail bug à mort et du coup je me retrouve à bosser 3h,un jour sur deux pour le même salaire en jouant à LoL à côté avec Le Chéri. C’est juste trop bien. Le seul truc chiant, c’est de ne pas être chez mes parents… Comme ça j’aurais pu les voir, ça m’aurait évité le téléphone tous les jours et en plus j’aurais pu manger les bons plats de Maman. Surtout qu’en ce moment je rêve de moyo… Va falloir attendre pour ça.

Et le timing est parfait ! La grossesse commençait à me fatiguer. Quand on me parlait des nausées matinales, je n’imaginais pas qu’elles pouvaient durer toute la journée et que le simple fait de penser à des courgettes ou du maquereau me ferait vomir à chaque coup. En tout cas, pour perdre du poids, c’est nickel…

Par contre, truc chiant, avant que les histoires de confinement arrivent, ma mère m’a fortement ordonné de dire à mes cheffes que j’étais enceinte parce qu’elle voulait que je reste à la maison. En télétravail s’il le fallait, mais à la maison. Du coup dans la journée de lundi, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai prévenu K. Du coup télétravail pour moi, j’étais contente, mais au final, j’aurais pu attendre un jour de plus et j’aurais été en télétravail de toute façon… M’enfin, comme ça s’est fait. Faut juste que tout se passe bien. Pas envie de devoir annoncer derrière une mauvaise nouvelle…

Aujourd’hui c’est l’anniv du Chéri. 31 ans. Il est un peu deg d’être confiné, surtout qu’on avait prévu de faire la route pour voir ses parents. Je comprends complètement, à sa place je serais clairement dégoutée. Du coup on passe beaucoup de temps sous la couette. C’est sympa aussi comme programme. Enfin, quand j’ai pas mes supers nausées… Là je suis partie m’allonger un peu. J’ai vomis mon repas de midi, c’est pas cool. Je crois que les vitamines de grossesse passent très mal. Je vais essayer d’espacer un peu. Je trouvais qu’il y avait du mieux cette semaine mais aujourd’hui, c’est vraiment pas ça.

Bref, le confinement c’est plutôt cool. Ça aurait juste pu arriver plus tôt parce que bon, là je commençais à sortir d’hibernation… Mais bon, si on peut encore être confiné un bon petit mois, je dis pas non ! Je suis vraiment casanière. C’est dingue… Bon, au bout de trois mois, je pète un câble, c’est ce que ça m’avait fait en Angleterre. D’façon, plus il va faire beau, plus ça va être compliqué. J’aurais dû aller chez mes parents…

]]>
2020-03-19T17:05:12+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Weekend-avec-les-beaux-parents Weekend avec les beaux parents Le Chéri était parti mardi chez ses parents pour voir ses amis et commencer à voir avec son père les travaux qu'il voulait faire pour la maison (qu'il voulait faire, pas parce qu'il ne me demande pas mon avis mais parce que je m'en fiche un peu et en matière d'aménagement, il a plus d'idées que moi). Bref, il est parti chez ses parents mardi et il devait rentrer avec eux samedi pour faire les premiers travaux. J'avais ma journée de vendredi, c'était idéal pour m'occuper du rangement. C'était sans compter mon état nauséeux constant... Du coup, mercredi, j'ai commencé à me Le Chéri était parti mardi chez ses parents pour voir ses amis et commencer à voir avec son père les travaux qu’il voulait faire pour la maison (qu’il voulait faire, pas parce qu’il ne me demande pas mon avis mais parce que je m’en fiche un peu et en matière d’aménagement, il a plus d’idées que moi). Bref, il est parti chez ses parents mardi et il devait rentrer avec eux samedi pour faire les premiers travaux. J’avais ma journée de vendredi, c’était idéal pour m’occuper du rangement.

C’était sans compter mon état nauséeux constant… Du coup, mercredi, j’ai commencé à me rendre compte que ça me saoulait un peu qu’ils viennent alors que le Chéri n’était pas là pour gérer. Il fallait donc que je m’occupe du rangement et de la logistique pour la nourriture. Puis après appel avec le Chéri mercredi soir, on a finalement décidé que c’était plus simple de faire des resto. Parce qu’on a pas de table et que ses parents ont pas trop l’habitude de manger sur une table basse. Nickel. Puis jeudi soir, il me rappelle pour me dire que finalement, c’était pas sûr qu’ils viennent samedi parce qu’ils avaient pas reçu la roue de secours et ça m’allait parfaitement. Pas de ménage à faire ! Puis cinq minutes plus tard, il me rappelle pour me dire que finalement, pas de soucis, ils prendraient l’autre voiture. Adieu ma journée de congé pépère…

Donc j’ai passé mon vendredi à faire du ménage. À me poser toutes les dix minutes parce qu’envie de vomir.

Mais j’ai réussi. Et puis ils sont arrivés et ça c’est super bien passé. Ils sont adorables de toute façon. J’avais un peu peur parce qu’en gros, les garçons étaient à l’étage pour bricoler les anciens toilettes du premier étage en buanderie et moi j’étais avec sa mère dans le salon. Elle n’est pas très bavarde, moi je suis plutôt branchée écoute donc les débuts furent un peu laborieux mais finalement on a réussi à bien papoter. Et puis les deux resto ont été vraiment sympas, on ne s’ennuie pas avec eux donc c’était cool.

On a réussi à tenir notre langue concernant le bébé, mais c’est vraiment très frustrant de ne pas pouvoir en parler…

Demain soir j’ai rendez-vous avec le médecin pour qu’il me fasse une ordonnance pour la prise de sang et l’écho de datation. J’ai tellement hâte de pouvoir en parler à ma maman… Puis à tout le monde en général en fait ! Les nausées, c’est chiant, mais je garde ! Vivement dans huit mois… Voire moins même…

]]>
2020-02-17T22:41:59+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Reconnaissante Reconnaissante Ça doit être les hormones, je sais pas si ça peut déjà jouer à un mois de grossesse (6SA selon les différentes appli), mais j'ai pas arrêté d'avoir les larmes aux yeux toute la journée. Je vois un enfant qui sourit à sa mère : j'ai envie de chialer. Je vois quelqu'un maintenir la porte du tram à une autre personne pour qu'elle ne le loupe pas : j'ai envie de chialer. Je lis un article à la con tout plein de bienveillance : j'ai envie de chialer. Mais toujours dans le bon sens. Tout me touche dans le bon sens. C'est comme si maintenant que je sais que je vais faire venir un Ça doit être les hormones, je sais pas si ça peut déjà jouer à un mois de grossesse (6SA selon les différentes appli), mais j’ai pas arrêté d’avoir les larmes aux yeux toute la journée.

Je vois un enfant qui sourit à sa mère : j’ai envie de chialer. Je vois quelqu’un maintenir la porte du tram à une autre personne pour qu’elle ne le loupe pas : j’ai envie de chialer. Je lis un article à la con tout plein de bienveillance : j’ai envie de chialer. Mais toujours dans le bon sens. Tout me touche dans le bon sens. C’est comme si maintenant que je sais que je vais faire venir un enfant dans ce monde, je décide de ne voir que les bons côtés de ce-dit monde. Une manière de ne pas culpabiliser ? Je ne sais pas trop. En tout cas, c’est plutôt cool comme sensation. C’est comme re-découvrir le monde.

Je me prends à imaginer tout ce que je pourrais faire avec mon enfant. À imaginer ce que je ressentirai la première fois que je le sentirai bouger dans mon ventre. La première fois que je poserai mes yeux sur lui. La première fois que je le prendrai contre moi. Le sourire émerveillé du Chéri. Voilà, rien qu’écrire ça ça me fait chialer.

En tout cas, je suis tellement reconnaissante de pouvoir vivre ça. J’ai hâte de découvrir tout le reste. Mais en même temps je veux pouvoir pleinement profiter. Première fois qu’avoir des nausées (elles sont vachement légères quand même...) me fait plaisir. J’ai hâte que Y. Ou K. soit parmi nous. Voir les deux, si ce sont des jumeaux…

]]>
2020-02-11T20:06:22+01:00
https://angharaad.journalintime.com/J-aime-pas-le-vent J'aime pas le vent C'est pas totalement vrai. J'ai rien contre le vent. C'est juste que le soir, c'est chiant. Parce que la maison est mal isolée et du coup je l'entends beaucoup trop ce fichu vent. Et comme j'ai fait une sieste de deux heures cet aprem, forcément, je vais galérer pour m'endormir... À entendre que je vais sûrement mettre trente minutes une heure à m'endormir au lieu des deux minutes habituelles. C'est chiant. J'aurais pas dû faire de sieste... Mais j'en avais tellement envie... Bref. J'ai réalisé un truc. Le 8 janvier c'est mon anniv et un mois plus tard jour pour jour, je découvre C’est pas totalement vrai. J’ai rien contre le vent. C’est juste que le soir, c’est chiant. Parce que la maison est mal isolée et du coup je l’entends beaucoup trop ce fichu vent. Et comme j’ai fait une sieste de deux heures cet aprem, forcément, je vais galérer pour m’endormir… À entendre que je vais sûrement mettre trente minutes une heure à m’endormir au lieu des deux minutes habituelles. C’est chiant. J’aurais pas dû faire de sieste… Mais j’en avais tellement envie…

Bref.

J’ai réalisé un truc. Le 8 janvier c’est mon anniv et un mois plus tard jour pour jour, je découvre que je suis enceinte. C’est ce que j’avais profondément voulu et c’est ce que la Nature m’a donné. Merci merci. Maman a vraiment toujours raison pour ce genre de truc. "Souhaite des choses positives et tu les auras." J’ai tellement hâte de lui annoncer la nouvelle !

Je sais pas si je vais pouvoir tenir les trois mois… Je vais sûrement pas le faire. Je leur dirai la prochaine fois qu’on sera tous ensemble. Est-ce qu’il faut que je les invite au resto ? Je sais pas trop comment Papa va prendre la nouvelle. Je pense qu’il sera content, mais je sais pas trop… Je sais même pas comment leur annoncer. Mais déjà je voudrais qu’ils le sachent tous en même temps. Mais j’aimerai que Maman me dise comment elle voit les choses pour Papa. Il faut savoir que mon papa, je ne sais pas pourquoi, mais je veux toujours le "préserver". Je sais que je suis sa petite fille, pour ma mère aussi, mais ma maman, c’est pas pareil, je reste son bébé mais elle me voit grandir. Pour Papa, j’ai l’impression que c’est pas toujours aussi clair alors autant j’ai aucun mal à lui annoncer mes réussites pro, autant j’ai toujours plus de mal avec le perso. En général je demande avis à Maman qui commence à amener le sujet pour moi. En vrai, je dis ça, mais j’en ai déjà parlé à Maman la dernière fois, je lui ai dit que ma température se maintenait bien au-dessus de ma température de base et tout et tout, donc elle a peut-être commencé à en parler à Papa.

De toute façon, je ne sais pas trop ce que je crains. Je suis avec mon Chéri que toute ma famille apprécie, on a une maison, j’ai un CDI qui subvient bien à nos besoins, le Chéri en question commence à comprendre qu’il va falloir qu’il se bouge aussi et ce bébé est attendu depuis un qn. Donc ya aucune raison pour qu’ils soient déçus. J’aimerai juste leur annoncer d’une façon un peu cool. Pour que ça marque un peu les esprits. C’est quand même le premier bébé ! Après, c’est aussi pour ça que j’aimerai attendre d’être sûre qu’il n’y ait aucun problème. Parce que leur annoncer une bonne journée pour ensuite leur dire que c’était une fausse alerte, c’est nul.

Mais d’un point de vue strictement égoïste : j’ai besoin des conseils de ma Maman. J’ai la chance d’être proche d’elle à la fois sentimentalement et géographiquement alors ça serait bête de ne pas lui demander conseil. J’ai tellement hâte de lui en parler. Et puis Yo' et Sa' aussi vont être contents. Yo' réfléchira déjà aux vêtements qu’il va pouvoir acheter et Sa' va pleurer parce qu’elle est trop sensible. Ils seront les meilleurs Tonton et Tata du monde ! Et puis il faut aussi l’annoncer à la famille du Chéri, le connaissant il va juste balancer l’info et basta… xD

Je sais pas pourquoi, mais on arrête pas de penser qu’on aura des jumeaux. Je pose ça juste là, pour voir si l’instinct du Chéri est bon ou pas.

Le vent va vraiment me faire chier…

]]>
2020-02-09T21:57:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/9-mois 9 mois... Wow. Le test a été fait ce matin, à 8h45. Il était positif, j'y croyais à peine. J'y crois toujours à peine à vrai dire... Le Chéri a été content aussi, mais il s'en doutais déjà à vrai dire. C'est vrai que les seins douloureux, ce n'est pas un symptôme prémenstruel que j'ai souvent et en général, vu qu'il y a deux escaliers à grimper pour aller aux toilettes, j'évite d'y aller trop souvent. Là je dois y aller deux fois par heure... Mais je me connais, j'arrive à créer des symptômes. J'ai fait un peu de muscu aujourd'hui. J'ai pas trop chargé. Visiblement c'est bien Wow. Le test a été fait ce matin, à 8h45. Il était positif, j’y croyais à peine. J’y crois toujours à peine à vrai dire… Le Chéri a été content aussi, mais il s’en doutais déjà à vrai dire. C’est vrai que les seins douloureux, ce n’est pas un symptôme prémenstruel que j’ai souvent et en général, vu qu’il y a deux escaliers à grimper pour aller aux toilettes, j’évite d’y aller trop souvent. Là je dois y aller deux fois par heure… Mais je me connais, j’arrive à créer des symptômes.

J’ai fait un peu de muscu aujourd’hui. J’ai pas trop chargé. Visiblement c’est bien de faire du renforcement musculaire pendant la grossesse, ça aide pour l’accouchement et tout. Enfin, on est pas encore à ce stade !

En fait, je suis contente, mais trop sonnée pour réaliser pleinement. Je vais être maman. On va être parents. Wow…

]]>
2020-02-08T16:32:13+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Demain-le-verdict Demain, le verdict... J'ai pas eu mes règles aujourd'hui. Ma température n'a pas encore chutée. Je n'arrête pas d'aller aux toilettes toutes les dix minutes, j'espère que cette fois, c'est la bonne ! Ya plus qu'à attendre le verdict demain matin... Et si jamais c'est négatif, baaaah... J'en profiterait pour aller boire un verre avec James, ou un truc du genre... Je préférerai que ça soit positif. Nettement. L'alcool me manque pas du tout... Bon dodo. Y penser ne changera pas le résultat de demain de toute façon. J’ai pas eu mes règles aujourd’hui. Ma température n’a pas encore chutée. Je n’arrête pas d’aller aux toilettes toutes les dix minutes, j’espère que cette fois, c’est la bonne !

Ya plus qu’à attendre le verdict demain matin… Et si jamais c’est négatif, baaaah… J’en profiterait pour aller boire un verre avec James, ou un truc du genre… Je préférerai que ça soit positif. Nettement. L’alcool me manque pas du tout…

Bon dodo. Y penser ne changera pas le résultat de demain de toute façon.

]]>
2020-02-07T23:11:43+01:00
https://angharaad.journalintime.com/On-y-croit On y croit...? J'ai tout un tas d'impressions bizarres. De signes. Je sais pas si j'imagine le tout ou si c'est vraiment vrai. Retard de quatre jours. Techniquement au bout de 5 je peux faire un test. J'ai commandé 35 tests... Comme ça j'ai de quoi faire. Je les reçois samedi. Dans les deux cas j'ai hâte. Soit c'est encore une fois un faux espoir et ça a le mérite de déclencher mes règles, soit cette fois c'est pour de vrai et je ferai une dizaine de tests pour être sûre de chez sûre et je filerai le reste à Cloche, ma collègue qui ne m'agace plus du tout. On sera jamais les meilleures amies du J’ai tout un tas d’impressions bizarres. De signes. Je sais pas si j’imagine le tout ou si c’est vraiment vrai. Retard de quatre jours. Techniquement au bout de 5 je peux faire un test. J’ai commandé 35 tests… Comme ça j’ai de quoi faire. Je les reçois samedi. Dans les deux cas j’ai hâte. Soit c’est encore une fois un faux espoir et ça a le mérite de déclencher mes règles, soit cette fois c’est pour de vrai et je ferai une dizaine de tests pour être sûre de chez sûre et je filerai le reste à Cloche, ma collègue qui ne m’agace plus du tout. On sera jamais les meilleures amies du monde, mais c’est une collègue que j’apprécie beaucoup. Sans elle je me fais un peu chier finalement… Bref, tout ça pour dire qu’on est toutes les deux en mission bébé depuis pas mal de mois donc voilà. En plus je sais qu’elle est un peu en galère de thunes donc je peux bien lui filer les tests restants après coup.

Du coup j’ai hâte d’être à samedi, juste pour pisser dans un flacon. La joie tient à peu de choses. Si j’ai mes règles demain, je serai deg. Une fois de plus… Allez ! On y croit, faut penser positif pour attirer le positif, c’est ma maman qui le dit, et ma maman a toujours raison sur ces trucs là !

Aujourd’hui j’ai emmené le Chat au veto. Le pauvre matou a eu le droit au thermomètre dans le derrière, une piqûre, du collyre dans les yeux, une prise de sang et un bandage à la patte… Une fois rentrés, comme il s’était pissé dessus de peur à cause de la tondeuse pour raser vite fait sa patte, il a eu le droit à une douche… Sale soirée pour le minou. Après nous avoir boudé une bonne heure, il est finalement venu s’endormir sur mes jambes. Je devais aller me coucher à 21h, mais il dormait si bien que j’ai pas eu le cœur à le déloger tout de suite, du coup il a bénéficié de mes cuisses confortables quarante minutes supplémentaires. Là le Chéri a prit le relais. Finalement, il a fini par l’aimer ce chat râleur et chiant… Il se rend pas compte qu’ils sont pareils tous les deux. Ça me fait marrer. N’empêche que maintenant ils s’aiment… Quand je force, c’est pas pour rien. Je sais juste…

Bref, beddy-bye !

]]>
2020-02-06T22:03:27+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Ma-famille Ma famille Petit week-end chez les parents. Ça faisait trois semaines que je n'avais pas vu ma sœur. Du coup on ne s'était pas revu depuis son accident. En tout cas elle a l'air d'aller mieux. Toujours pas pour conduire de nouveau, mais elle arrive à en parler sans soucis. Comme on se disait avec Zaza (la sœur de Bouh) qui est venue samedi soir avec son copain pour manger la raclette, dans les trois familles, au moins un des enfants de la fratrie a eu son grave accident. À chaque fois la phrase des témoins et pompiers présents sur les lieux est : C'est incroyable qu'il n'y ait eu que des Petit week-end chez les parents. Ça faisait trois semaines que je n’avais pas vu ma sœur. Du coup on ne s’était pas revu depuis son accident. En tout cas elle a l’air d’aller mieux. Toujours pas pour conduire de nouveau, mais elle arrive à en parler sans soucis. Comme on se disait avec Zaza (la sœur de Bouh) qui est venue samedi soir avec son copain pour manger la raclette, dans les trois familles, au moins un des enfants de la fratrie a eu son grave accident. À chaque fois la phrase des témoins et pompiers présents sur les lieux est : C’est incroyable qu’il n’y ait eu que des dégâts matériels. Je crois que notre famille a une bonne étoile très active et très efficace…

N’empêche qu’hier soir, pour rentrer chez moi avec la pluie j’ai pas trop fait la maline… J’ai même fait un détour de dix-quinze minutes pour éviter la voie rapide… Depuis l’accident de ma sœur, j’ai l’impression que ma voiture a moins d’adhérence au sol. C’est qu’une impression, j’ai de bons pneus, n’empêche que… La prudence ne fait jamais de mal. Et puis je me connais, si j’ai un accident, il me faudra des années pour conduire de nouveau et des mois pour accepter de monter dans une voiture.

Bref, un bon petit week-end en famille qui fait du bien.

Hier on a fêté l’anniv de Yo'. 23 ans le petit frère maintenant… Quelque part je vois bien qu’il grandit, mais de l’autre, ça reste toujours ce garnement à bêtises sur lequel je dois garder un œil parce que mes parents ne le font pas assez à mon goût. Je l’aime mon petit frère, même si c’est la seule et unique personne dans cet univers capable de me faire sortir de mes gonds en une fraction de seconde. Enfin, malgré ça, on s’entend quand même très bien et on sait qu’on peut toujours compter les uns sur les autres en cas de besoin. D’façon, je le dis souvent parce que je le constate souvent, mais j’ai véritablement la meilleure famille du monde. On est tous bizarre à notre façon, mais ça nous rend encore plus cool.

Sinon, samedi soir, pendant le repas de famille, je me suis rendu compte que j’étais un peu à cran, inutilement. Je sais pas, je ne voulais être d’accord avec personne et j’étais facilement agacée, et même pas par mon frère ! En même temps, mes seins me font mal et j’ai des crampes dans le bas ventre. J’espère être enceinte, cette fois-ci, mais je sais aussi que je suis sujette au SPM donc va encore falloir attendre une semaine pour savoir ce qu’il en est. Même si j’ai très rarement mal aux seins, la dernière fois c’est arrivé quand j’ai eu quasi deux semaines de retard. Si ça se trouve j’ai fait une fausse couche… Ou alors, comme je ne cesse de me le répéter, je me mets trop la pression… J’ai pas l’habitude de galérer autant pour obtenir un truc faut dire…

En tout cas, le jour où je serai vraiment enceinte, je serai la personne la plus heureuse du monde !

]]>
2020-02-03T11:47:10+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Indifference Indifférence Je ne comprends pas les gens qui s'angoissent à cause du boulot. J'arrive à m'en foutre complètement. C'est limite si les tensions ne me font pas marrer. Mais depuis petite j'aime le chaos. Ça m'a toujours fait marrer les disputes entre amis, les trahisons et compagnie. Je me sens tellement éloignée de tout ça. Aucun ami n'a jamais pu me trahir. Jamais je n'ai donné suffisamment de pouvoir à quelqu'un pour me sentir véritablement trahie. C'est peut-être une protection, je ne sais pas, mais depuis petite j'ai su qu'on ne pouvait pas compter sur les autres, sauf pour la famille Je ne comprends pas les gens qui s’angoissent à cause du boulot. J’arrive à m’en foutre complètement. C’est limite si les tensions ne me font pas marrer. Mais depuis petite j’aime le chaos. Ça m’a toujours fait marrer les disputes entre amis, les trahisons et compagnie. Je me sens tellement éloignée de tout ça. Aucun ami n’a jamais pu me trahir. Jamais je n’ai donné suffisamment de pouvoir à quelqu’un pour me sentir véritablement trahie.

C’est peut-être une protection, je ne sais pas, mais depuis petite j’ai su qu’on ne pouvait pas compter sur les autres, sauf pour la famille nucléaire ! Tous les autres n’ont aucun intérêt à te rendre heureuse. Du coup, il ne faut surtout pas leur donner d’armes qui risquerait de leur donner l’ascendant sur toi. Ça peut sembler triste, mais ça l’est quand tu dois y réfléchir, moi, c’est quelque chose que j’ai toujours fait par instinct. Du coup, c’est juste la normalité pour moi.

En réalité, je crois que je peux me remettre assez facilement de n’importe quelle rupture. La seule façon de me détruire est de s’en prendre à mes parents ou mes frangins. Tout le reste, je peux surmonter. Tout le reste ne m’est pas indispensable. J’aime le Chéri, mais je ne reste pas avec lui parce qu’il m’est indispensable, mais parce que j’en ai envie. C’est tout.

Concrètement, d’un point de vue strictement objectif, je serai mieux toute seule. Finalement, maintenant je pense être en mesure de vivre seule, je me kiffe suffisamment pour ça. Mais je reste avec lui parce que je l’aime. Mais encore, pas suffisamment pour le retenir s’il venait à vouloir me quitter. J’ai trop d’ego. Et trop la flemme. Pas envie de devoir faire des efforts. Je suis pas faite pour les efforts ou les compromis. Comme je le dis souvent : je ne force personne à me côtoyer. Si on le fait, c’est parce qu’on m’accepte comme je suis. De toute façon, j’ai essayé de changer, ça fonctionne pas, donc maintenant, les gens qui sont restés dans les parages savent à quoi s’en tenir avec moi.

Je dis ça parce que je suis en phase d’hibernation en ce moment. À partir de novembre je suis moins dispo et après mon anniversaire je disparais de la circulation jusqu’à la mi mars. Tous les ans. Je suis faite pour hiberner…

Bref, je disais ça parce qu’au boulot CHB et LB se sont pris la tête. Enfin, disons que CHB a lâché tout ce qu’il gardait pour lui à propos du comportement inquisiteur de LB. Grand moment. Surtout venant du discret et sympathique CHB. J’avais envie de rire, mais l’ambiance ne s’y prêtait pas. J’aime me chaos, surtout quand je peux avoir les versions et ressentis de chaque parti. Je suis la pire des fouines et je m’en contrefous. Après tout, c’est pas comme si je provoquais la situation… Je cherche même à dédramatiser le truc en expliquant la vision de chacun…

Les gens sont restés bloqués en primaire en réalité. Les embrouilles de boulot, ça ne vole jamais haut. Ridicule. Difficile après ça de ne pas les mépriser…

]]>
2020-01-29T22:11:22+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Une-vie-sans-fatigue Une vie sans fatigue ? J'étais en train de bailler au tr travail en pensant à la joie que j'aurais ce soir en retrouvant mon lit et je me suis posée une question : est-ce qu'il m'arrive de ne pas être fatiguée ? D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été fatiguée. Petite, j'axcueillais avec joie les siestes à l'école. Le week-end et les vacances la grasse mat' était la meilleure chose possible. Ado je vivais la nuit pour dormir la journée. Au lycée j'allais me poser dans un petit coin au dessus du CDI pour dormir à même le sol. J'allais même régulièrement à l'infirmerie, prétextant J’étais en train de bailler au tr
travail en pensant à la joie que j’aurais ce soir en retrouvant mon lit et je me suis posée une question : est-ce qu’il m’arrive de ne pas être fatiguée ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été fatiguée. Petite, j’axcueillais avec joie les siestes à l’école. Le week-end et les vacances la grasse mat' était la meilleure chose possible. Ado je vivais la nuit pour dormir la journée. Au lycée j’allais me poser dans un petit coin au dessus du CDI pour dormir à même le sol. J’allais même régulièrement à l’infirmerie, prétextant des migraines pour profiter de quelques heures de sommeil sur un vrai lit. Adulte, dès que je ne travaille pas je m’accorde des nuits de 9h voire 11. Et en semaine je m’endors à 22h pour me réveiller à 6h quand je suis motivée, mais en général mon réveil ne parvient à me tirer du lit que vers 7h20.

Je suis tout le temps fatiguée. Je n’ai jamais d’énergie. Je ne sais pas ce que ça fait de passer une journée sans penser à dormir un peu. À se demander à quelle heure se coucher pour récupérer un maximum. Même en vacances et en adoptant un rythme digne d’un chat, je suis fatiguée.

D’accord, j’ai des carences assez élevées en fer et en magnésium. Est-ce que ça ne tiendrait qu’à ça ? Ou suis-je naturellement fatiguée ? Parce que j’en ai fait des cures de magnésium et de fer et peut, qu’en effet, j’étais un peu moins fatiguée, mais je l’étais toujours (fatiguée).

Pourtant je ne dors que très rarement moins de 8h… Ou alors la qualité de mon sommeil est pourrie. Je ne sais pas… Des fois j’aimerai bien aller dans un de ces centres où ils étudient le sommeil. Peut-être que je ne sais tout simplement pas dormir. C’est con, c’est l’une des choses que je préfère au monde avec manger et le sexe… Surtout que je passe beaucoup plus de temps à dormir que faire l’amour ou manger.

J’ai tellement faim en ce moment. La bonne portion de chili sin carne de mon Chéri n’a pas réussi à me caler… Ou alors c’est le sexe digestif qui m’a donné un petit creux. Tant pis, maintenant je suis au lit donc prochain repas demain à 12h30. Tout ça parce que je prends pas de petit dej histoire de dormir plus longtemps… Toute ma vie est organisée sur mon sommeil. C’est dingue.

Et là, ma petite voix me demande si c’est vraiment une bonne idée le bébé… Je suis déjà si fatiguée… Bwarf, au pire ya le Chéri, il a besoin de moins de sommeil lui. Et puis il a pu se la couler douce pendant trois ans, ça ne sera qu’un juste retour des choses.

Nah !

]]>
2020-01-21T21:30:37+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Iron-Wine Iron & Wine Petit moment de nostalgie. J'ai retrouvé ce groupe sur Deezer et je me retrouve plongée au lycée. Au temps des forums rp. Souvent, ça me manque. J'étais tellement plus créative à l'époque. C'est même pas comme si le temps me manquait vraiment... Mais bon, les rps ont toujours été particulièrement chronophages pour moi. Je plonge dedans et j'arrive à en ressortir paradoxalement au moment où je suis submergée. Dès que quelque chose me prend trop de temps, j'arrête. Sûrement pour ça que je ne peux pas être accro à quoi que ce soit... Dès que ça devient trop prenant, je Petit moment de nostalgie. J’ai retrouvé ce groupe sur Deezer et je me retrouve plongée au lycée. Au temps des forums rp. Souvent, ça me manque. J’étais tellement plus créative à l’époque. C’est même pas comme si le temps me manquait vraiment… Mais bon, les rps ont toujours été particulièrement chronophages pour moi. Je plonge dedans et j’arrive à en ressortir paradoxalement au moment où je suis submergée. Dès que quelque chose me prend trop de temps, j’arrête.

Sûrement pour ça que je ne peux pas être accro à quoi que ce soit… Dès que ça devient trop prenant, je m’en détache. Je n’aime pas me sentir dépendante. J’aime pas que quelque chose rythme mes journées malgré moi. Et j’aime beaucoup trop ma flemme. Quelque part, en vrai, je pense que ma flemme est quelque chose de vraiment bénéfique pour moi. Elle me permet d’aller à l’essentiel et de ne pas dépenser mon énergie en vain. J’ai déjà pas beaucoup d’énergie donc c’est une bonne chose.

Je suis pas partie au sport aujourd’hui. Manque de motivation. On a fait l’amour avec le Chéri, deux fois hier et une aujourd’hui, on va dire que ça compense.

J’arrive pas à comprendre mon cycle, j’arrive pas à percevoir les symptômes. Je sais même pas comment trouver mon col. Mon mucus cervical ressemble une fois à un truc et quelques heures plus tard il n’y ressemble plus pour finalement y ressembler de nouveau juste après. Mon corps se fout de moi. Ou alors, comme je le disais plus tôt, je me mets trop la pression avec tout ça. Du moment que le Chéri et moi on est pas stériles, ça me va…

Au petit dej j’ai mangé deux cuillères à soupe de graines de chia mélangées avec deux cuillères à soupe de lait, une pomme, une banane, un yaourt, une cuillère à café de miel et une cuillère à café de fleur d’oranger. C’était bon. Faudrait que j’achète du lait de coco. À midi c’était une demie baguette de pain complet avec du beurre, deux œufs à la coque et de la salade avec une vinaigrette balsamique. Et ce soir, une soupe pommes de terre, oignons et carottes (et deux cuillères de crème fraîche). J’ai la dalle. Manger bien, ça nourrit pas des fois… J’ai préféré la salade de lentilles avec pignons de pins, oignons et truite fumée d’hier… Enfin, à un moment, mon estomac va bien finir par rétrécir… Quand même…

]]>
2020-01-19T22:40:28+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Titre Titre J'ai pas d'idée de titre donc voilà, je ferai avec celui-là. Le reste de ma semaine s'est mieux déroulé que le début. Je suis pas allée au travail mercredi, je me sentais pas bien et j'avais pas du tout envie de lutter contre mon absence de motivation totale pour aller bosser. Écouter son corps c'est important. Du coup je me suis fait une petite journée de repos avec le chéri qui a fait beaucoup de bien. C'est vraiment agréable d'avoir sa journée pour soi le mercredi. Ça coupe la semaine en deux, c'est cool. Quand j'aurais des enfants, je prendrai cette journée comme jour de J’ai pas d’idée de titre donc voilà, je ferai avec celui-là.

Le reste de ma semaine s’est mieux déroulé que le début. Je suis pas allée au travail mercredi, je me sentais pas bien et j’avais pas du tout envie de lutter contre mon absence de motivation totale pour aller bosser. Écouter son corps c’est important. Du coup je me suis fait une petite journée de repos avec le chéri qui a fait beaucoup de bien. C’est vraiment agréable d’avoir sa journée pour soi le mercredi. Ça coupe la semaine en deux, c’est cool. Quand j’aurais des enfants, je prendrai cette journée comme jour de repos.

En parlant d’enfant. Depuis que j’ai enlevé mon stérilet en janvier dernier (le 6 pour être précis), j’ai toujours pas réussi à tomber enceinte et ça me dépite un peu. Je me dis que j’aurais peut-être pas dû enlever mon stérilet toute seule, parce que du coup, si ça se trouve, j’ai mal fait un truc… Ça serait con. Tout ça parce que j’avais la flemme de prendre un rendez-vous chez une sage femme ou un gynéco… Mais en même temps je déteste prendre des rendez-vous. Y aller ça va, mais les prendre c’est de la torture. C’est bien pour ça que ça fait plus de six mois que je me dis qu’il faudrait que je fasse une prise de sang pour mon anémie ferriprive sans le faire pour autant. De toute façon, la liste des choses que je dois faire mais que je ne fais pas est ultra longue.

Mais bon j’ai pour politique de ne pas me forcer et d’attendre d’avoir un peu d’élan pour faire les choses. C’est nul de se forcer. Mon cerveau aime pas que je le force, donc je ne le fais pas. C’est un accord entre nous pour que les choses se passent bien.

Du coup, ouais, ça me stresse un peu de pas réussir à tomber enceinte rapidement. Je pensais que c’était facile moi.. Heureusement qu’on s’y prend maintenant n’empêche… Enfin, en lisant des trucs, je me suis rendue compte qu’il y avait des trucs que je faisais pas bien comme le fait de se lever tour de suite après une séance de câlin pour aller se laver. Visiblement, faut attendre un peu. Du coup j’ai commencé à essayer ça aujourd’hui. On verra bien…

En tout cas, avec le Chéri on est bien motivé à avoir un enfant. On s’est même mis au sport en novembre parce que visiblement c’est bien. On a changé notre alimentation. On s’est acheté une machine à pain pour éviter un maximum d’acheter des trucs tout fait. Non, franchement, on fait des efforts pour être au top… Du coup, je sais qu’il faut pas se mettre la pression, mais si je pouvais tomber enceinte dans les prochains mois, ça serait tellement bien ! J’ai vraiment envie qu’on ait notre petit bout au Chéri et moi. Parce que bon, le Chéri m’agace de temps en temps, mais c’est de plus en plus rare et au final, il fonctionne comme moi. Donc bon, il suffit d’un peu de patience, de lui insuffler un peu de motivation et ça va le faire. Faut juste lui faire comprendre qu’en cas d’échec, ya pas mort d’homme.

Bon, sur ce, lecture et dodo, demain une séance de muscu m’attend. Flemme, mais bon, c’est pour la bonne cause…

]]>
2020-01-19T00:32:48+01:00
https://angharaad.journalintime.com/On-respire-un-bon-coup On respire un bon coup J'ai eu Maman au téléphone avant le sport. Ça m'a fait du bien de l'avoir et qu'elle m'explique exactement ce qu'il s'était passé. J'ai pleuré. J'ai réalisé que l'accident était bien plus grave que ce que Sa' avait bien voulu me dire. Elle a tapé alternativement deux fois les rambardes de l'autoroute de chaque côté en voulant s'engager. Et quand la voiture défoncée a fini par s'arrêter, elle est sortie de la voiture, totalement hagard. C'est à ce moment là que j'ai pleuré. J'ai vraiment compris que j'aurais pu perdre ma petite sœur. Comme ça. Alors que 20 minutes avant on J’ai eu Maman au téléphone avant le sport. Ça m’a fait du bien de l’avoir et qu’elle m’explique exactement ce qu’il s’était passé. J’ai pleuré. J’ai réalisé que l’accident était bien plus grave que ce que Sa' avait bien voulu me dire. Elle a tapé alternativement deux fois les rambardes de l’autoroute de chaque côté en voulant s’engager. Et quand la voiture défoncée a fini par s’arrêter, elle est sortie de la voiture, totalement hagard. C’est à ce moment là que j’ai pleuré. J’ai vraiment compris que j’aurais pu perdre ma petite sœur. Comme ça. Alors que 20 minutes avant on déconnait sur ma voiture qui merdait… Ça fait un choc quand même…

Après 15 minutes de téléphone, je suis allée au sport et ça m’a bien vidé la tête pendant une petite heure, mais du coup en sortant de là, tout m’est revenu et j’avais de nouveau envie de pleurer. Je suis rentrée et le Chéri a tout de suite vu que j’avais une petite mine alors je lui ai raconté, il s’est tout de suite levé pour me prendre dans ses bras et je me suis sentie aussitôt mieux. J’ai quand même lâché quelques larmes supplémentaires, mais déjà ça allait mieux. Je lui ai dit que je me sentais coupable et il m’a dit que ce n’était la faute de personne, juste un mauvais concours de circonstances. Je le savais, mais ça fait du bien d’entendre quelqu’un d’autre le dire. C’est dans ces moments là que je me dis que même s’il m’agace parfois à pas être plus motivé que ça à trouver un boulot, je l’aime. Vraiment de chez vraiment. En fait, il est quasi parfait.

Bref, ça va quand même mieux. J’ai parlé un peu avec Sa', ça va le faire aussi. Par contre, on risque d’avoir du mal à la convaincre de conduire de nouveau… C’est normal, j’aurais aussi très peur à sa place.

Bon, j’ai trente minutes de retard pour dormir là, je vais pas pouvoir enchaîner deux nuits tronquées, surtout pas en hiver (même s’il fait vraiment pas assez froid...)

]]>
2020-01-13T22:37:18+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Culpabilite Culpabilité Je pensais ne pas vraiment être capable de ressentir de la culpabilité. Je crois que dans la majeure partie des cas c'est le cas, mais par contre, dès que ça touche à la famille, je me mets à m'en vouloir même pour des choses auxquelles je ne peux finalement pas grand chose. Je n'arrête pas de me faire des scénarii à base de "et si" et je me morfonds, tout seule dans mon coin. J'ai vraiment eu peur cette nuit et toute cette matinée pour ma sœur. Je me suis imaginée des trucs affreux. Et j'ai réalisé que la vie ne tenait vraiment pas à grand chose. La voiture est visiblement Je pensais ne pas vraiment être capable de ressentir de la culpabilité. Je crois que dans la majeure partie des cas c’est le cas, mais par contre, dès que ça touche à la famille, je me mets à m’en vouloir même pour des choses auxquelles je ne peux finalement pas grand chose. Je n’arrête pas de me faire des scénarii à base de "et si" et je me morfonds, tout seule dans mon coin.

J’ai vraiment eu peur cette nuit et toute cette matinée pour ma sœur. Je me suis imaginée des trucs affreux. Et j’ai réalisé que la vie ne tenait vraiment pas à grand chose. La voiture est visiblement totalement morte suite à l’accident. Irrécupérable. Mon cerveau n’a pas pu s’empêcher de penser que ma petite sœur était dedans et que ça aurait pu mal se finir pour elle. Dieu merci, juste quelques courbatures, mais probablement un certain traumatisme à l’idée de conduire de nouveau. Je ne peux que comprendre… Déjà que j’ai du mal à retoucher ma voiture quand elle galère juste à démarrer alors ça, je n’imagine même pas.

J’étais pas bien tout aujourd’hui et encore maintenant j’ai une sorte de creux au niveau du plexus solaire qui me donne la nausée. J’ai pas dû parler plus de dix minutes au boulot. J’en avais vraiment pas envie. Même pas envie de parler de ce qui s’est passé, j’ai envie de pleurer à chaque fois que j’y pense. Et pleurer au boulot, c’est vraiment pas mon kiffe.

Je vais au sport là, je sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise idée. Peut-être que ça ne changera juste rien. D’façon, au pire, rien ne m’oblige à en faire trop. J’ai juste envie de rentrer et me faire réconforter par le Chéri et le chat…

Je vais appeler maman sur le chemin du sport tiens.

]]>
2020-01-13T17:05:13+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Les-voitures-c-est-de-la-merde Les voitures c'est de la merde Depuis avril 2019, j'ai mon permis. Le seul soulagement que j'ai eu en l'ayant c'était de me dire que désormais, on ne pouvait plus me demander "Bon, quand est ce que tu passes ton permis ?". Faut dire que depuis mes 16 ans j'étais inscrite à l'auto école, enfin, la première n'a servi à rien. La deuxième m'a permis d'avoir mon code et la troisième, le permis. Il m'aura fallu 10 ans, mais j'ai eu et mon code et mon permis du premier coup. Je n'étais juste pas motivé. Du coup quand j'ai eu mon permis, je me suis dit que j'étais tranquille. Mais non. Une fois le permis en poche, Depuis avril 2019, j’ai mon permis. Le seul soulagement que j’ai eu en l’ayant c’était de me dire que désormais, on ne pouvait plus me demander "Bon, quand est ce que tu passes ton permis ?". Faut dire que depuis mes 16 ans j’étais inscrite à l’auto école, enfin, la première n’a servi à rien. La deuxième m’a permis d’avoir mon code et la troisième, le permis. Il m’aura fallu 10 ans, mais j’ai eu et mon code et mon permis du premier coup. Je n’étais juste pas motivé. Du coup quand j’ai eu mon permis, je me suis dit que j’étais tranquille.

Mais non.

Une fois le permis en poche, on te fait chier pour savoir à quand la voiture. Et comme il me fallait une automatique (passer les vitesses c’est chiant) ça a mis du temps. Je l’ai eu fin août. Dès le départ, ça n’allait pas, difficulté pour démarrer entre autre. Mais rien de bien grave.

Seulement, de temps en temps, sans aucune raison valable, ma voiture refuse de démarrer. Elle se lance, mais le moteur se coupe aussitôt et il faut attendre avant qu’elle veuille bien se débloquer. Toujours sans la moindre raison.

Bref, hier, on allait au resto avec mes parents, à deux voitures puisqu’on était 7, mais autant l’aller s’est bien passé, autant pour le retour, elle n’a pas aimé l’arrêt minute pour faire deux trois courses et on est resté avec ma sœur et le Chéri bloqué de 15h à 17h15 dans la voiture qui refusait de démarrer sur le parking. Très frustrant. Puis sans aucune raison, après une énième tentative, elle accepte de démarrer. Le supermarché étant à moins 3 km de l’appart, on est allé en vitesse jusqu’à l’appart pour déposer les courses puis on a tenté de repartir, et la voiture se bloque, impossible de tourner le volant, de la démarrer ou quoi, on arrive à la garer manuellement vu que le volant se débloque toujours sans explication. On appelle les parents pour qu’ils viennent nous chercher. Les parents arrivent, papa teste la voiture et tout fonctionne. Incompréhensible. Je me sentais quand même pas de la conduire vu tout ce qui s’était passé et du coup, je l’ai laissé et on est parti avec les parents.

Du coup, aujourd’hui il fallait bien rentrer chez nous, donc Sa' propose de nous ramener, le Chéri et moi avant de retourner chez elle, à une heure et quart d’autoroute de chez nous. Le trajet se passe dans la bonne humeur, pas de soucis.

Là, j’allais me coucher et je me suis fait la remarque que ma sœur ne m’avait pas envoyé de message pour me dire qu’elle était bien arrivée chez elle. Je lui envoie donc un SMS, pensant simplement qu’il s’agit d’un oubli et là, la réponse : Je suis dans un camion de dépanneur.. Ma fifille a fait aquaplaning à l’entrée de l’autoroute, mais c’est que matériel, les parents nous suivent

Culpabilité. Inquiétude. Angoisse. Je me suis sentie mal en un quart de seconde. Et tellement coupable… Si j’avais pris ma voiture, elle n’aurait pas eu à faire ce détour et elle aurait pris le chemin qu’elle connaissait bien. Elle a bien plus besoin de sa voiture que moi en plus. Et du coup dans la foulée ça oblige les parents à faire un aller retour alors qu’ils se lèvent à 4h… J’ai l’impression d’être la pire personne là, tout de suite. J’ai beau savoir que j’y suis pour rien, ça me fait chier quand même. Je me sens si impuissante, si inutile.

Les voitures c’est trop la merde. Je déteste ça. Tout ça parce que j’avais peur de conduire la mienne de voiture. Je suis naze.

]]>
2020-01-12T21:49:38+01:00
https://angharaad.journalintime.com/27-ans 27 ans Ça faisait un moment que je n'étais pas venue ici. Je n'en ressentais pas le besoin. Ou plutôt, ce besoin n'était pas assez important pour que je surpasse ma flemme. Mais là, à l'aube de mes 27 ans, j'ai eu envie de passer par ici. Rien n'a vraiment changé je me rends compte. On a déménagé, j'ai acheté. Le Chéri ne travaille toujours pas et je dois avouer que même si j'essaie de ne pas trop y penser, ça me colle des angoisses, un certain désespoir et une rancœur lancinante quand je m'y penche trop. Alors, technique de l'autruche oblige, je n'y pense pas. Du moins, j'évite de Ça faisait un moment que je n’étais pas venue ici. Je n’en ressentais pas le besoin. Ou plutôt, ce besoin n’était pas assez important pour que je surpasse ma flemme. Mais là, à l’aube de mes 27 ans, j’ai eu envie de passer par ici.

Rien n’a vraiment changé je me rends compte. On a déménagé, j’ai acheté. Le Chéri ne travaille toujours pas et je dois avouer que même si j’essaie de ne pas trop y penser, ça me colle des angoisses, un certain désespoir et une rancœur lancinante quand je m’y penche trop. Alors, technique de l’autruche oblige, je n’y pense pas. Du moins, j’évite de le faire trop sérieusement. Surtout que, sentant mon horloge biologique avancer, je ressens le besoin impérieux d’avoir un bébé à moi.

Hier, ça faisait un an jour pour jour que j’ai retiré mon stérilet pour sauter le pas. Un an où se sont multipliés les fausses joies. Je sais que je suis trop impatiente. J’essaie de me dire que c’est pas plus mal, étant la seule à bosser, c’est pas raisonnable de vouloir un bébé, mais en même temps, y-a-t-il un bon moment pour ça ? Qui sait, ce bébé pourrait être le déclencheur du Chéri. Et quand bien même, vu nos dépenses, ça serait largement envisageable. Du coup, je ne sais pas si c’est une façon de me réconforter pour le fait que je ne tombe pas enceinte ou si c’est cette crainte qui fait que je ne tombe pas enceinte. Ça va faire des mois que je me tracasse l’esprit avec cette question.

En vérité, j’ai juste peur d’être stérile. J’ai beau lire des choses qui assure qu’au bout d’un an, c’est pas forcément alarmant de ne pas tomber enceinte, je m’alarme. En même temps, je ne sais même pas quand j’ovule, je détermine un truc au pif et puis voilà. Mais voilà, j’ai des filles autour de moi qui tombent enceinte comme ça, sans vraiment le vouloir, alors ça me déprime un peu.

C’est chiant, je voulais être un peu joyeuse sur cette nouvelle année à venir, mais du coup j’ai juste réussi à me faire déprimer.

J’en parle avec le Chéri, mais je ne sais pas s’il réalise à quel point ça me travaille vraiment. Je pense que oui, il le sait, mais bon, qu’est-ce qu’il peut faire de plus le pauvre. Si ça se trouve, je me mets juste trop la pression. Mais j’avoue que je considère ça un peu comme un échec de ma part. Même pas foutue de tomber enceinte. Des petites voix pernicieuses n’arrêtent pas de me souffler cette phrase quand je vois une femme enceinte ou une femme avec un enfant. En y réfléchissant bien, c’est clair que ça ne doit pas aider.

Et puis le boulot en ce moment, c’est speed, alors niveau fatigue mentale, j’accumule. Ça explique peut-être au moins pourquoi je craque là. Heureusement que je ne travaille pas.

Dans trois minutes c’est mon anniversaire. Je sais pas pourquoi, je veux toujours être la première personne à me souhaiter mon anniversaire. En vrai, j’adore mon anniversaire. Je déprime en général sur l’année passée pour tout ce que je n’ai pas réalisé, mais je suis toujours optimiste pour l’année à venir. Autant dire que pour cette année je souhaite deux choses. Avant tout, un bébé, parce que j’ai vraiment trop envie de devenir maman. Le Chéri sera un papa génial en plus, j’en ai la certitude. Et j’aimerai aussi que le Chéri se trouve du boulot. Qu’il trouve un truc qui lui plaise. Parce que rester toute la journée à la maison, niveau humeur, ça lui réussit quand même pas des masses. Surtout que niveau pression sournoise, je suis plutôt bien calée. Mais bon, j’y peux rien. J’imagine ma vie d’une certaine façon, j’ai passé outre pas mal de choses pour ses beaux yeux, mais ça me travaille. Et une moi travaillée est une moi pas toujours très agréable.

Joyeux anniversaire moi.

Puisse cette année 2020, l’année de tes 27 ans réaliser tes vœux.

Ouais, je me souhaite des trucs toute seule, il paraît qu’on est jamais mieux servi que par soi-même…

]]>
2020-01-08T00:03:00+01:00
https://angharaad.journalintime.com/Motivation-viable Motivation viable ? Je viens de décider un truc : j'en ai marre de me trouver grosse. Je vais donc faire du sport. Pour de vrai. Pas en mode je fais du vélo pour aller au travail et je vais faire plus souvent mes courses. Non. Je vais faire du vélo, courir et nager. Le vélo pour aller bosser, toujours et courir au moins une fois ou deux par semaine. Quant à la natation, on va dire une fois par semaine. Et si le Chéri m'accompagne, ça m'aidera d'autant plus. Je crois que j'ai réussi à le motiver aussi. Je crois qu'en fait, une fois de plus, il attendait que je prenne ma décision. Je commence à me Je viens de décider un truc : j’en ai marre de me trouver grosse. Je vais donc faire du sport. Pour de vrai. Pas en mode je fais du vélo pour aller au travail et je vais faire plus souvent mes courses. Non. Je vais faire du vélo, courir et nager. Le vélo pour aller bosser, toujours et courir au moins une fois ou deux par semaine. Quant à la natation, on va dire une fois par semaine. Et si le Chéri m’accompagne, ça m’aidera d’autant plus. Je crois que j’ai réussi à le motiver aussi. Je crois qu’en fait, une fois de plus, il attendait que je prenne ma décision. Je commence à me demander si ce n’est pas moi qui le bride un peu et que du coup, il préfère attendre que je prenne la décision plutôt que de me brusquer…

C’est vrai que je peux être butée quand je veux… En fait, je me dis "facile à vivre", mais c’est possible qu’il ne le ressente pas du tout comme ça… Je ne sais pas…

En tout cas, ce week-end m’a bien bousculée et je ressens le besoin de me bouger. Merci Hide. Du fond du cœur…

Comme ça, la prochaine fois que je retournerai dans cette montagne, je serai prête et je serai devant, et pas derrière… Il n’aura plus besoin avec Unam de me motiver. Je ne me ferai plus pour eux mais vraiment pour moi.

Et puis en plus je serai plus jolie sur mes photos… Ça m’énerve tellement que ma vision que j’ai de moi le matin dans la salle de bain ne soit pas celle que j’ai de moi tout au long de la journée. Je me trouve franchement canon au réveil. Mais juste au réveil… C’est quand même dingue ça…

Bref, demain est un jour nouveau. On va s’acheter tout l’attirail nécessaire pour courir et nager et comme ça on pourra commencer au plus tôt. J’irai me coucher un peu plus tôt, mais au moins je ferai un peu plus quelque chose de mes soirées.

Avant mes 26 ans je dois peser 67kg. Soit 13 kg à perdre grosso modo. Plein d’autres le font. Je devrais en être capable. C’est juste une question de motivation. Si je n’arrive pas à le faire, je ne peux pas demander au Chéri d’arrêter sérieusement de fumer. Ce n’est pas crédible sinon.

Faite que pour une fois, je ne sois pas faussement motivée… S’il me suit ça devrait le faire. Faut juste que ça devienne une habitude quoi…

]]>
2018-07-31T22:56:59+02:00
https://angharaad.journalintime.com/Partagee Partagée. Je suis sûre de deux choses. Premièrement, je l'aime. Deuxièmement, je ne suis pas heureuse. Il n'est pas totalement en cause pour le deuxième point. Même pas majoritairement. C'est juste que je me rends compte que je ne pourrais pas compter sur lui pour me faire avancer. Pour me surpasser. Il est plus comme un canapé dans lequel je peux me reposer. Dans lequel je peux me sentir en confiance et acceptée telle que je suis. Il ne me juge pas. Du moins il ne m'en donne pas l'impression. Alors que moi je suis constamment dans le jugement. Il ne répond pas exactement à ce que je Je suis sûre de deux choses. Premièrement, je l’aime. Deuxièmement, je ne suis pas heureuse.

Il n’est pas totalement en cause pour le deuxième point. Même pas majoritairement. C’est juste que je me rends compte que je ne pourrais pas compter sur lui pour me faire avancer. Pour me surpasser. Il est plus comme un canapé dans lequel je peux me reposer. Dans lequel je peux me sentir en confiance et acceptée telle que je suis. Il ne me juge pas. Du moins il ne m’en donne pas l’impression.

Alors que moi je suis constamment dans le jugement. Il ne répond pas exactement à ce que je voudrais et mon obsession latente du contrôle ne l’accepte pas. Dans l’idéal, je voudrais qu’il ne fume pas. Qu’il me motive à faire du sport. Qu’il arrête de passer ses nerfs sur notre pauvre chat. Qu’il aime partir en vacances. Qu’il aime sortir un peu de temps en temps. Qu’il aime le même jeu vidéo que moi. Qu’il aime aller au cinéma. Qu’il arrive à se motiver sans que je devienne insistante. Et puis c’est globalement tout.

En vrai, le problème, je pense que c’est que je n’ai que lui. Bon, ce n’est pas vrai. J’ai ma famille, quelques amis sur lesquels je peux compter et Bouh. Et peut-être que tout ce que je ne fais pas avec lui, je peux le faire avec d’autres… J’ai déjà testé pour les vacances et c’est vrai que j’aime bien. Ça me donne l’occasion de profiter, de faire ce que j’ai envie de faire sans me demander s’il se fait chier ou pas. S’il a trop chaud. S’il est fatigué. Parce que je sais qu’il n’aime pas faire des trucs. Et du coup je me mets probablement la pression toute seule. Au moins, quand il n’est pas là, je ne me pose pas toutes ces questions.

Pour ce qui est de fumer ou du chat, c’est une autre histoire. Parce que ça, personne d’autre ne peut le faire pour lui. Comme la motivation. Chercher du boulot, je ne peux que l’accompagner. Pas tout faire à sa place. Ce n’est pas à moi de surveiller les offres d’emploi et lui dire de postuler. Lui il a toute la journée pour le faire. Moi la journée, je bosse. Mais je crois que ça il a fini par le comprendre. Tant mieux parce que je commençais à en avoir marre de me prendre des réflexions à chaque fois que je lui demandais comment ça avançait… N’empêche que son nouveau pc, c’est moi qui l’ait payé. Comme le nouvel écran. Comme le loyer depuis Plu d’un an. Comme l’électricité. Comme les courses. Comme ses cotisations pour sa "micro entreprise" ... Bref, quasiment tout quoi. Alors quand je vois qu’il me parle de crédit pour une maison et tout, je me dis qu’il faut peut-être se calmer un peu… Je ne suis pas contre, mais pas tant que je suis la seule à bosser… Faut pas déconner non plus. Je veux bien être gentille, mais j’ai mes limites.

Mais après il peut aussi être génial quand il veut. Par exemple, ce soir je suis rentrée, la vaisselle était faite, il est allé faire les courses, on a fait la cuisine ensemble, on a fait l’amour et on a longuement parlé de tout et de rien après. Il m’a parlé de comment il se sentait en ce moment et ça m’a fait du bien parce que des fois, je me dis qu’il reste avec moi parce qu’il n’a pas vraiment autre part où aller. Parce que c’est vrai que des fois j’ai vraiment l’impression de le faire chier. Et je me dis qu’il ne sait pas la chance qu’il a parce que contrairement à ce qu’il pense, il n’est pas un choix par défaut. Je l’ai consciemment choisi parmi d’autres… Et j’avais quand même dû choix…

En vrai, je crois que je me sens mal en premier lieu parce que je ne me sens vraiment pas bien dans mon corps. Depuis qu’on vit ensemble j’ai pris du poids, et déjà que j’étais pas mince, bah ça m’aide pas pour me sentir bien… Je fais 1m78 pour 78kg donc je ne suis pas obèse, mais je suis en surpoids. Et ça me tue. Parce que j’ai beau me sentir mal, je n’arrive jamais à tenir mes décisions. Au bout de deux mois maximum je craque et je retombe dans mes excès. Il faudrait que je fasse du sport et que je mange moins. Surtout le deuxième point. Et c’est là que j’aimerai que le Chéri m’aide, mais niveau motivation, il est pire que moi… Du coup, peut-être faudrait-il que je me trouve un partenaire de sport… Mais j’ai personne en tête. Pourquoi je ne peux juste pas avoir de déclic ? Je suis sûre qu’avec Hide et Unam dans le coin, je pourrai beaucoup plus me motiver à faire des trucs… Plus tard, faudrait que j’essaie de me rapprocher d’eux. En plus, ils ont un vrai potentiel d’amitié… À creuser.

Je vais un peu mieux qu’hier. Cette soirée a beaucoup aidé il faut dire. Mais je me dis quand même que j’ai probablement fait une erreur au tout début. J’aimerai bien pouvoir voir à quoi ressemblerait ma vie si j’avais fait un autre choix. Peut-être que j’en serai au même point finalement… Qui sait.

]]>
2018-07-30T23:24:36+02:00
https://angharaad.journalintime.com/No-rest-for-the-wicked No rest for the wicked J'écoute cette musique en boucle depuis que je suis partie du châlet. Une éternité que je n'étais pas venue écrire ici parce que ça allait à peu près. J'étais peut-être pas complètement satisfaite de ma vie, mais je parvenais à relativiser. À apprécier ce que j'avais tout en regardant un peu à côté pour me dire que ce n'était pas si terrible. Jusqu'à ce week-end. Jusqu'à ce que Hide me propose une virée à la montagne avec Unam. Jusqu'à ce que j'y aille et que je fasse cette putain de balade de 3h30 dans la montagne hier soir. J'ai souffert. Vraiment. Comme rarement J’écoute cette musique en boucle depuis que je suis partie du châlet. Une éternité que je n’étais pas venue écrire ici parce que ça allait à peu près. J’étais peut-être pas complètement satisfaite de ma vie, mais je parvenais à relativiser. À apprécier ce que j’avais tout en regardant un peu à côté pour me dire que ce n’était pas si terrible. Jusqu’à ce week-end.

Jusqu’à ce que Hide me propose une virée à la montagne avec Unam. Jusqu’à ce que j’y aille et que je fasse cette putain de balade de 3h30 dans la montagne hier soir. J’ai souffert. Vraiment. Comme rarement dans ma vie. Mais il y avait Hide, tout attentif, tout motivant, me poussant à faire ce que jamais personne n’avait parvenu à me faire faire jusqu’à présent. J’ai dû lui pourrir sa balade. Vraiment. Mais il ne m’a lâché à aucun moment. Et je lui en suis vraiment reconnaissante parce que je crois qu’il m’a fait réaliser un truc : je peux faire des trucs dingues, je profite peut-être pas à fond pendant, mais après l’avoir fait, je me sens tellement bien. Tellement fière. Et ça, ça faisait longtemps que je ne l’avais pas ressenti.

Je m’enfonce avec mon chéri dans une sorte de routine angoissante qui me donne l’impression d’être beaucoup plus vieille que je ne le suis. Et puis tout a l’air de le faire chier. Il pourrait ne jamais décoller du canapé et ça lui irait parfaitement. Je pensais aussi que ça m’allait. En fait ça me va probablement la majeure partie du temps, mais des week-ends comme ça me permettent de me sentir revivre.

J’arrête pas de chialer depuis que je suis partie parce que je sens qu’il y a un truc qui cloche. Je réalise que je suis une personne horrible. En fait, je crois que je me suis condamnée toute seule à ne jamais être vraiment heureuse. Je n’arrive même pas à parler de ce qui ne va pas aux autres. En réalité, je suis persuadée que pour tout le monde je rayonne de bonheur vu que c’est ce que je fais croire à tous… Je suis tellement faible. Et tellement fatiguée.

Sincèrement, je ne sais plus où j’en suis.

Quasiment un an sans écrire et je reviens pour dire ça… Je suis bloquée dans ma propre vie à prendre en considération uniquement les besoins des autres. Est-ce que je resterai éternellement cette adolescente qui subit sa vie en se faisant croire que dans un an elle plaque tout ? Je ne l’espère pas, mais je le sens venir gros comme une maison.

Une chose est sûre, si Hide m’invite à nouveau l’année prochaine, je n’hésite pas et je foncé. Ce sont probablement les meilleures courbatures de ma vie.

Et première fois de ma vie que je suis triste de partir. Comme quoi, tout peut arriver.

Bon, je m’arrête là. Il faut que mes yeux dégonflent d’ici 30 minutes… Pas gagné…

]]>
2018-07-29T17:31:43+02:00
https://angharaad.journalintime.com/This-is-us This is us Je viens d'entamer la deuxième saison et comme à chaque fois que je vois cette série, je pense à ma vie et je me trouve vraiment chanceuse. Même si en réalité, j'ai l'impression de ne pas être heureuse, de ne pas avoir la vie que je veux, quand je regarde cette série je me dis que j'ai exactement ce que j'ai toujours voulu. Certes, des fois la réalité n'est pas la hauteur du rêve parce que le Chéri ne fait pas ce qu'il faudrait. Il ne fait pas la vaisselle quand il reste la journée à la maison, c'est quasi que moi qui décide de ce qu'on mange et quand il manque quelque chose Je viens d’entamer la deuxième saison et comme à chaque fois que je vois cette série, je pense à ma vie et je me trouve vraiment chanceuse.

Même si en réalité, j’ai l’impression de ne pas être heureuse, de ne pas avoir la vie que je veux, quand je regarde cette série je me dis que j’ai exactement ce que j’ai toujours voulu.

Certes, des fois la réalité n’est pas la hauteur du rêve parce que le Chéri ne fait pas ce qu’il faudrait. Il ne fait pas la vaisselle quand il reste la journée à la maison, c’est quasi que moi qui décide de ce qu’on mange et quand il manque quelque chose pour faire la cuisine, c’est de ma faute parce que je n’ai pas pensé à lui dire qu’il fallait l’acheter. Mais de son côté, il pourrait me reprocher de ne pas faire les courses avec lui, de ne pas changer la litière du chat alors que c’est moi qui l’ai voulu et que je lui fais souvent des remarques faussement innocentes quand il ne fait pas quelque chose. Alors oui, on a probablement tous les deux nos torts. Mais c’est plus simple de me dire que les siens sont plus importants que les miens… Alors des fois la tension monte et comme ni lui ni moi n’aimons les conflits, on s’ignore pendant une heure puis à un moment tout va redevenir à la normale.

Et après ces moments, j’ai tendance à ressasser, à me dire que je serai mieux toute seule. Que je serai mieux à reprendre mon train de vie d’avant : geekage et plans cul.

Puis je me vois dans...quoi ? Dix ans, et ke sais pertinemment que si je plaque vraiment tout pour vivre de jeux vidéo et de sexe, je vais finir par très rapidement en avoir marre et le regretter. Surtout que mon Chéri, malgré son caractère de merde quelques fois, je sais que je l’aime et que c’est quelqu’un de profondément bon. Il est super susceptible, mais c’est une personne en or. Sûrement l’un des humains les plus admirables de ce monde. Alors oui, il a des défauts. Pas mal. J’en ai toute une liste en tête, mais il a aussi tout un tas de qualités. Et avec lui je me sens bien.

Donc oui, je me plains, mais en réalité, j’aime ma vie. J’aime mon Chéri et j’aime encore plus ma famille. J’ai les meilleurs parents de l’Univers et les frangins les plus parfaits que l’Histoire n’est jamais créé.

Ça valait vraiment la peine de revenir ici écrire de telles banalités…

]]>
2018-02-12T00:14:12+01:00