La vie d'une Quiche

Bah... Tout roule quoi.

Bon. Concrètement, pour le moment, je me dis qu’on m’a menti. Avoir un bébé, ce n’est pas du tout galère. Je suis bien plus sereine qu’avant. Quand elle tombe ou autre (le bonheur du 4 pattes et début de la station debout...), mon cœur loupe quand même un battement et puis on console et c’est fini. Il faut dire que ma fille, c’est du solide ! Franchement, c’est le premier bébé rêvé niveau santé et résistance. Alors certes, elle dort toujours avec nous, mais déjà, on a jamais vraiment essayer de la faire dormir la nuit seule et de deux, elle n’a même pas neuf mois alors concrètement, elle peut bien rester avec nous.

Comme on se dit avec le Chéri, comment peut-on expliquer rationnellement à un enfant qu’il est suffisamment grand pour dormir seul alors que papa et maman qui sont techniquement plus grands, n’en sont pas capables... ? Qu’on m’explique… L’avantage, c’est que le Chéri et moi, on ne s’est jamais vraiment couché en même temps, donc le sexe le soir, ça a toujours été rare. On est bien plus actif dans la journée et la journée, elle fait toujours au moins deux siestes donc on a toujours un créneau pour les câlins. Alors, certes, c’est moins spontanée qu’avant mais on peut faire monter la température et se jeter dessus au moment des siestes, et ça, c’est grave cool… D’façon, j’aime quand il y a de l’attente…

Bref, j’ai repris le boulot quand elle avait quasi 6 mois et c’est le Chéri qui la garde à la maison et, comment dire… C’est juste parfait. Alors certes, il y a des jours moins faciles que d’autres (surtout pour lui, concrètement, garder un hippo c’est plus compliqué que faire de la compta), mais quel bonheur de savoir que sa fille grandit auprès de son père et que ce ne sont pas de purs étrangers qui s’en occupent… Franchement, le choix était tout fait, peu importe le manque à gagner, et encore, pas sûre qu’il y en ait un…

En plus, du coup, je crois bien que c’est une des raisons pour lesquelles notre rôle de parent nous semble juste évident. Je ne doute même pas du fait qu’on est vraiment géniaux pour elle. Franchement, en toute modestie, on déchire ! Moi encore plus parce que je suis vraiment, vraiment sereine. Réellement, je m’impressionne. Les réveils à cause des dents à 3h avec une journée de boulot derrière à assumer, même pas peur ! La fatigue est une notion que je ne connais plus… Comme si toutes les heures que j’avais dormi dans ma jeunesse me permettaient de ne plus ressentir la fatigue. Étonnamment, je n’ai jamais été aussi en forme que depuis que l’hippo est née. Je ne vais pas m’en plaindre…

En tout cas, on se sent suffisamment confiants pour sérieusement envisager le deuxième d’ici peu… Pour le moment, on s’entraîne sérieusement histoire de ne pas perdre la main…

Enfin, tout va pour dire qu’un enfant, ce n’est que du bonheur, enfin, un petit hippo, les autres je ne sais pas, mais notre fille est un véritable petit bijou. Des comme ça wken voudrais 10 ! Bon, en moins speed, ça ferait du bien aux deux gros flemmards que le Chéri et moi sommes…